barcarena9@gmail.com
inforbart@gmail.com
malucao2017@outlook.com.br
isacczim@ig.com.br



Je me connecte  Hop !
J'ai perdu le mot de passe  Hop !
S'inscrire comme membre du site  Hop !

HOMMEFLEUR historique : site pour les hommes qui aiment les femmes, au point de vouloir leur ressembler !
« Membre de Hommefleur depuis août 2010, je m'y suis sentie rapidement comme chez moi, même si je suis plutôt timide et n'ose pas toujours m'exprimer. »
voir toutes les citations des copines

Je suis bigenre ... donc, je suis normal. Chapitre 5: Essai d'analyse Partie 2_3f

à la fin de ce récit, tu peux donner ton avis

( texte proposé par Lucie Sobek )
Dites-moi : Le jeu en vaut-il la chandelle ?...

Nous acceptons bien, nous, parents et voisins, _ enfin, pas tous… _ que notre petit garçon ou notre petite fille ‘’ prenne son pied’’ à jouer du violon ou du piano, qu’il/elle puisse aimer la danse et le chant, qu’il/elle se régale de cours de cuisine, qu’il/elle préfère la peinture et l’art au football ou aux jeux de guerre que nous tentons de lui imposer, alors, allons au bout de notre acceptation qui n’est pas une concession dévalorisante, sauf pour quelques crétins machistes.

Ne levez pas les bras au ciel, devant ce terme de ‘’ crétins machistes ‘’. Il y a eu, à Berlin, au moment où j’écrivais ces lignes, une procédure en cours pour retirer à sa maman un petit garçon de 11 ans qui s’habille en fille et le placer en hôpital psychiatrique, aux fins de ‘’ reconditionnement de la personnalité ‘’, procédure demandée par un père qui ne s’est jamais intéressé à cet enfant et qui, tout d’un coup, sent son côté macho frétiller !... C’est une réalité, malheureusement… Alors !...

Laissons l’enfant dire ce qu’il pense être le meilleur moyen de vivre, sa vision du monde et sa relation aux autres. Je lisais récemment un article de psychologie où l’auteur(e) expliquait avoir laissé des enfants ‘’ordinaires’’ jouer librement dans une salle où étaient disposés toute sorte de vêtements et de jeux … afin d’observer le résultat et son évolution au cours de séances successives : le tabou disparaissait rapidement !...
J'estime que la société et l'éducation qu’elle dispense n'ont de sens que dans la mesure où elles permettent à chaque personne de s'exprimer complètement et harmonieusement et non à la formater par rapport à une idéologie ou à un modèle prédéfini.
‘’La valeur d'une société se mesure à la façon dont elle traite ses plus fragiles éléments : les vieux, les enfants, les malades, les handicapés, les malades mentaux, les démunis’’ … et les T ?
Il a fallu beaucoup de temps, beaucoup trop de temps, pour que nos parents et nos enseignants acceptent qu’un de leurs enfants ou élèves puisse être gaucher.
Quelle honte, quel mépris et quelle sourde colère n’avons-nous pas ressenties devant l’un de nos enfants dyslexique, autiste, trisomique ou bien atteint d’une malformation osseuse ?
Quel comportement n’adoptons-nous pas devant une personne adulte, en fauteuil roulant ; soudain muets et absents, nous détournons notre regard?… J’en ai fait mille fois l’expérience.
Quelle ignorance ‘’entérinée’’ n’avons-nous pas devant les traitements dégradants et deshumanisants infligés aux personnes âgées dans des centres dits gériatriques, qui ne sont que des ‘’mouroirs officiels’’ où, nous adultes bien portants, ne voudrions pas et ne pourrions pas séjourner une seule journée sans nous révolter…On m’a raconté, il y a quelques jours,le cas d’un EPAD parisienne ‘’de qualité’’ dans lequel, suite à l’épidémie du COVID 19 , des personnes âgées ont été non seulement confinées dans leur chambre pendant toute la durée de la crise mais, pour certains, n’ont pas été levées de leur lit pendant toute cette période : dégradant et indigne !...Que vaut donc la personne humaine sous cet angle ?...
Mais tout cela, me direz-vous, est reconnu comme maladies, malformations, avec leurs inévitables séquelles … mais en quoi cette appréciation serait-il si largement indiscutable ?
Ne devrait-il pas être plus simple alors d’accepter, d’une part, qu’une personne puisse avoir une tournure d’esprit plus douce que le standard ne l’exige et puisse utiliser, d’autre part, des vêtements inhabituels pour un lieu et une époque donnée ?
J’ai eu l’occasion de prendre connaissance de rassemblements ‘’libres’’ d’hommes ou femmes, vêtues ou travesties de costumes d’autres époques, manifestations autres que des défilés folkloriques, ou bien d’associations de personne appréciant et aimant porter ces costumes surannés ou désuets tout simplement ‘’pour le plaisir’’ … il est vrai que ces manifestations ont lieu majoritairement dans des pays anglo-saxons… pays où le travesti est un ‘’sport national’’ que personne ne songerait à critiquer et où personne ne songerait à appliquer à leurs participants une ‘’connotation morale ou sociale’’. Intelligence d’une société qui, par ailleurs, peut afficher des lacunes profondes…Faudrait-il penser que la France, qui s’est longtemps (auto)-proclamée ‘’pays des libertés’’ ne soit en réalité qu’un carcan machiste et conservateur pour ceux qui y vivent ?
Une loi a été votée, en Novembre 2016, définissant de nouvelles règles relatives à la déclaration et à la modification de l’état civil d’une personne, lui permettant de faire changer son prénom et son sexe sur les registres et documents officiels.
Cette loi est officielle et promulguée. Les termes qui la constituent, clairs et simples … et nos officiers d’état civils se refusent à l’appliquer en y mettant tous les freins qu’ils peuvent inventer !...
La France, pays du faux-semblant, du conservatisme et de l’obscurantisme ? Je ne puis accepter de le croire… Et pourtant !...



Avis des lecteurs - note moyenne : 0 / 5
Merci de donner une petite note sur ce texte : j'ai aimé...

1 Pas du tout
2 Un peu
3 Beaucoup
4 Passionnément
5 A la folie
Accès au site version smartphone - Contact webmaster