barcarena9@gmail.com
inforbart@gmail.com
malucao2017@outlook.com.br
isacczim@ig.com.br



Je me connecte  Hop !
J'ai perdu le mot de passe  Hop !
S'inscrire comme membre du site  Hop !

HOMMEFLEUR historique : site pour les hommes qui aiment les femmes, au point de vouloir leur ressembler !
« Les moments de féminité sont pour moi des instants de bonheur et de vérité... Pouvoir papoter avec des copines, aide à garder la tête hors de l'eau! L'une de mes citation préférée est de Simone de Beauvoir: "On ne nait pas femme, on le devient!" »
voir toutes les citations des copines

Je suis bigenre ... donc, je suis normal. Chapitre 5: Essai d'analyse Partie 2_3e

à la fin de ce récit, tu peux donner ton avis

( texte proposé par Lucie Sobek )
Mais, parce qu’il y a un ‘’ Mais ‘’…

Vous, lecteur avez sans doute pu sentir pointer une sourde colère tout au long de ces pages, mais avez-vous pu percevoir la douloureuse déchirure qui a fait germer ce besoin d’analyse et sa publication ?

En effet, ce n’est pas un embryon de roman mais le témoignage d’une personne qui a dû subir pendant toute son existence, le poids de ce jugement dévalorisant de la part de ses parents et de ses conjointes et de tous ceux qui se sont trouvés mis au courant de son comportement, et cela malgré une conduite sociale souvent mieux que normale.
Même à l’heure actuelle, où ma situation me dégage un peu des contraintes et des appréciations des autres, je ressens profondément cette crainte intime et cette pesanteur qui m’écrasent les épaules.
Alors, certes, je regrette la tension que j’ai pu mettre dans ce texte mais je vous demande d’accepter de considérer qu’elle n’a rien de gratuit ni d’artificiellement gonflée.

Je ne veux pas dramatiser la situation mais, cette cassure schizophrénique de notre personne _ une partie publique et une partie cachée et honteuse _ causée par la société finit par provoquer non seulement des troubles du comportement, des tensions et des ruptures dans de trop nombreux couples et familles, chez des personnes qui aiment leurs épouses et leurs enfants, passionnément, mais aussi des dépressions et de tristes fins …

A force de nous faire ‘’ blackbouler ‘’ par nos épouses, nos conjointes, nos amis et amies, nos voisins, la société civile et religieuse, tous ces gens qui ne veulent pas que nous soyons ce que nous sommes, il se peut bien que le désir s’installe, comme par nécessité, de vivre en femme, complètement et à temps plein, de transformer notre corps pour qu’il ressemble à celui d’une femme, par son apparence et son aspect sexuel, par son identification civile aussi. En fait, peut émerger le désir de quitter cette société qui ne veut pas de nous !...

Il se peut bien aussi qu’une haine intérieure s’installe contre ce corps qui nous provoque tant de souffrance et que nous en arrivions à proclamer cette affirmation forte, devenue notre vérité : je suis une femme enfermée dans un corps d’homme ...même si cela aboutit à notre propre destruction et au suicide…

Et tout cela pourquoi ? Parce qu’un mâle, aussi équilibré psychiquement et intellectuellement que les autres veut construire sa relation avec son entourage, sous un angle plus compassionnel, plus ‘’ aimant ‘’ et moins agressif …




Avis des lecteurs - note moyenne : 0 / 5
Merci de donner une petite note sur ce texte : j'ai aimé...

1 Pas du tout
2 Un peu
3 Beaucoup
4 Passionnément
5 A la folie
Accès au site version smartphone - Contact webmaster