barcarena9@gmail.com
inforbart@gmail.com
malucao2017@outlook.com.br
isacczim@ig.com.br



Je me connecte  Hop !
J'ai perdu le mot de passe  Hop !
S'inscrire comme membre du site  Hop !

HOMMEFLEUR historique : site pour les hommes qui aiment les femmes, au point de vouloir leur ressembler !
« Merci de votre accueil, ça fait chaud au coeur de voir des copines qui prennent le temps de dire bonjour et d'y incorporer des mots gentils à mon égard. A force de se faire dire qu'on est belle, on finit par y croire... Et pour nous c'est CAPITAL. J'ai aussi commencé à me faire des copines. Je trouve le site fort intéressant. »
voir toutes les citations des copines

Je suis bigenre ... donc, je suis normal. Chapitre 5: Essai d'analyse Partie 2_2b

à la fin de ce récit, tu peux donner ton avis

( texte proposé par Lucie Sobek )
Qu’est-ce qui caractérisent le masculin et le féminin ?

Quand j’écris, Femme et Homme, ou ‘’ Masculin ‘’ et ‘’ Féminin ‘’ c’est avec des majuscules pour bien les différencier des humains qui eux sont des ‘’ compositions ‘’ de ces deux axes fondateurs ou référentiels.
Pour moi, le Féminin est Amour, sous ses différents aspects. Il est empathie, compassion, relation, écoute, consolation, beauté, expression des sentiments, tendresse, amour partagé aussi. Il est tout ce qui fait la grandeur de l’humain.
Pour moi, son modèle, aussi surprenant que cela puisse paraître n’est pas une femme mais un homme, Jésus. Il ne condamne jamais, il écoute, console, soutient, apaise, guérit et libère ‘’ les petits’’ qu’il rencontre. Il n’est jamais, à leur égard, classificateur, sectaire et partisan. Il écoute, parle, échange. Il n’impose pas, il dit et propose. Par contre, avec les dominants, les dirigeants, les ‘’ grands’’ il se révèle impitoyable et destructeur des vérités trafiquées qu’ils affichent et imposent à leur entourage et ne leur laisse que le dépit grandissant qu’ils éprouvent face à ce ‘’Maitre de la pensée’’ qu’ils auraient bien aimé ridiculiser.

Le Masculin, au contraire est organisateur, tyrannique, dominant, cynique, profondément égoïste, violent, assoiffé de mort, d’affrontements et de combats. Il calcule, dirige, organise, détruit et ‘’bousille ‘’ ce qui ne lui convient pas ou s’oppose à lui, dans l’instant.
C’est le ‘’ Singe Nu ‘’ de Desmond Morris.
Les modèles sont nombreux, trop nombreux quoique imparfaits, souvent militaires ou politiques : Napoléon et ses maréchaux, les généraux de 1914-1918 : Mangin, Nivelle, Foch et Pétain, Hitler et ses officiers SS, des femmes aussi, les Médicis, Elizabeth Ière, d’autres personnages, tels ‘’ Saint ‘’ Paul, l’illuminé stoïcien, fondateur d’une religion dite chrétienne pleine de règles, d’interdits et d’intolérance, construite sur le modèle de l’Empire Romain. Même imparfaits dans leur espèce, ils sont toutes et tous caractérisés par la volonté de dominer, d’asservir et de compartimenter, ne respectent jamais la vie des autres mais l’utilisent pour assouvir leur ‘’ projet de grandeur ‘’ et leur fantasme.

‘Masculin’’ et ‘’Féminin’’ sont deux secteurs, symétriques, et qui ne se rencontrent que dans la neutralité de la ligne qui les sépare.

Dans le tableau SG1 (ch. Sexe-Genre), ces tendances masculines et féminines ont été appariées par contraires. Dans ces deux ‘’ demi plans’’ se retrouvent par symétrie les couples de tendances. Elles n’ont pas toutes les mêmes capacités féminisantes ou masculinisantes mais sont disposées, suivant leur ‘’ dimension’’ de façon symétrique de part et d’autre de la ligne de neutralité.
Le schéma ci-dessous (MF1) donne une idée de cette composition.




Par contre, chacune des paires de ‘’ vecteurs ‘’ élémentaires conjugués s’additionne, au sens vectoriel du terme en une valeur résultante, orientée et mouvante sur le quadrant défini par ces axes.

Ces forces vont, en fonction de situations sentimentales ou émotionnelles s’activer, se quantifier et donner ‘’ une coloration ‘’ plus ou moins masculine ou féminine à la personne qui les exprime.


Dans les diagrammes qui vont suivre, j’ai donné à chaque couple de tendances une couleur. Le tableau SG1 ( chapitre Sexe-Genre) est repris suivant cet encodage (MF2) :



Les différentes composantes de cet état d’esprit sont disposées ici, pour l’exemple, décalées pour être visibles (MF3).



La composition unitaire de chaque ‘’états partiels’’ (tendance), donne ce graphe (MF4) :




Et la composition finale celui-ci (MF5) :




Soit un comportement très légèrement masculin où le paramètre ‘’ Domination et conflit ’’ va compenser les trois autres : spontanéité, harmonie et compassion-pardon.
On pourrait analyser le caractère de ce personnage comme celui d’une personne paisible et sensible, plutôt porté à l’empathie, soucieux d’une organisation harmonieuse mais gardant une tendance dominatrice éventuellement conflictuelle.
On peut imaginer que dans une situation paisible et relaxante, un tantinet hédoniste, le paramètre ‘’paix, douceur’’ va s’amplifier, ainsi que celui de ‘’variabilité-fantaisie’’ alors que ‘’domination-conflit’’ va s’atténuer au profit de ‘’ consensualité-accueil’’.
Son diagramme va devenir celui-ci-dessous (MF6):




Si, au contraire la situation devient périlleuse et tendue, ce seront des évolutions inverses qui se produiront avec une montée de la colère-puissance, de l’ordre-organisation de défense, de la nécessité du conflit et de la montée de la haine de l’ennemi.
D’un état relativement ‘’ neutre’’, il va devenir très ‘’ masculin’’, ayant refoulé les sensations ‘’féminines’’ qu’il présentait en situation de plaisir.

On retrouvera, pour cette personne devenue très masculine dans son comportement, un diagramme comme celui dessiné ci-dessous (MF7).




Au travers de ces diagrammes ‘’intuitifs’’ il apparaît clairement que ces éléments de caractères ne sont que des tendances qui modifient leur amplitude, se combinent et s’ajustent à chaque moment de la vie .
Ce que je voudrais montrer, c’est que toute personne équilibrée voit évoluer dans son caractère des appels plus ou moins fort à des comportements masculins ou féminins MF6 et MF7). et que, nous pouvons donc dire que chacune de ces personnes possède une dimension ‘’ BIGENRE’’.
Le fait d’apprécier de porter un vêtement féminin, en ce qui concerne les personnes aimant cela, n’est qu’une manifestation particulière de ce caractère bigenre qui me semble propre à l’humanité.
Aucun homme ne possède QUE les composantes masculines, du moins je le souhaite parce qu’il aurait un comportement de bête fauve et enragée.
Aucune femme n’est constituée QUE des tendances féminines, heureusement aussi, parce qu’elles ne permettraient ni avancée ni prise de décision.

Les hommes et les femmes ‘’standards ‘’ sont des êtres intermédiaires, ni totalement Masculins, ni totalement Féminins mais constitués par l’interaction des deux types de tendances fondamentales. Nous sommes bigenres et porteurs des deux en chacun d’entre nous ...
C’est en cela que pour moi, le Féminin est la Sublimation et l’Elévation de l’être humain, ce qui lui donne de la grandeur et c’est cet axe-là, que j’aime et qui me fait rêver.
Plus ma part de ‘’ F ‘’ augmente, plus mon vecteur résultant, ma personnalité, se redresse et s’élève. Au contraire plus mes vecteurs ‘’ H ‘’ s’accroissent, plus mon personnage s’approche du ‘’Singe Nu’’ et se déshumanise…
A ce titre, je viens de terminer la lecture d’un livre écrit par Pascal Picq, paléoanthropologue bien connu, sur le thème de l’évolution de l’espèce Homo depuis quelques millions d’années. D’une variété importante d’homo, 5 ou 6 actuellement dénombrés dont les Néanderthaliens, les Dénisoviens, les Sapiens (nous), Nadéliens, H. Florensis et autres, tous issus de l’Homo Erectus notre ancêtre commun, il n’en reste qu’une ‘’variété’’, la nôtre qui lui fait dire que nous sommes seuls face à nous-mêmes à décider de l’avenir de notre espèce et que si, après les phases industrielles et postindustrielles nous ne nous tournons pas vers une civilisation de l’empathie universelle, nous nous détruirons rapidement et l’évolution devra retrouver un ‘’bourgeon’’ 30 millions d’années en arrière pour refaire le chemin qu’elle a fait jusqu’à nous … si tant est qu’elle le fait …Or, l’empathie est de nature féminine …


A ce sujet, voici une petite anecdote qu’une amie, très érudite, nous a racontée sur un thème consacré à la Création… !

‘’ Ayant analysé très précisément le texte de la Genèse dans sa traduction la plus directe, j'ai montré que, au moment de la Création, sous le terme Adam, il y a création d'une espèce avec mâles et femelles...
Dès lors qui serait Eve? Eh bien contrairement à Adam elle n'est pas créée à partir de la terre, mais à partir de Yahvé. Eve est donc la spiritualité qui manquait à Adam pour être un humain.
D'ailleurs c'est Eve qui apporte à Adam les fruits de l'arbre de la connaissance en transgressant… ’’
….

Je suis bien d’accord que tous les va-en-guerre, toutes les tortionnaires de tous les temps n’étaient pas que des hommes mais qu’ils avaient, tous et toutes, laissé se développer en eux et en elles ces comportements, ces tendances ou ces pulsions que je qualifie de propres au ‘’ Masculin ‘’. Physiquement elles pouvaient être femmes mais se comportaient ou se comportent comme des bêtes sauvages dans ces moments-là.

Je me souviens d’avoir lu un article sur Goebbels ou Heinrich _ qui, eux, malheureusement n’étaient que des Mecs _ et que cet article les décrivait comme de ‘’ Bons pères de familles, tendres et attentifs à leurs enfants ‘’, ce qui, pour aussi surprenant que cela puisse paraître, pouvait être réel et ne pas empêcher qu’au ‘’ boulot ‘’, ils puissent se comporter comme les brutes les plus enragées et de sadiques sanguinaires.

Bien sûr que Gandhi, St Vincent de Paul, Martin Luther King, et beaucoup d’autres, dans leur cas ont été / sont des hommes, mais ils ont développé ou bénéficié de tendances naturelles, d’acquis éducatifs, d’expériences de vie qui ont induit des comportements d’Amour et de respect de l’autre que j’ai ‘’ classifiés ‘’ comme propre au Féminin.

A ceux qui n’accepteraient pas ce point de vue, je reconnais, sans peine, qu’il ne s’agit là que d’un modèle représentatif, parmi d’autres possibles…

Le mot d’ouverture d’un discours ou d’une intervention est le plus souvent ‘’ Cher(e)s ami(e)s’’ plutôt que ‘’ Citoyens, Camarades, Soldats, Matricule ‘’,
Par le premier terme, il est fait appel à l’amitié et à la relation ( Type Féminin, F) plutôt qu’à l’ordre et à l’organisation ( Type Masculin M ) …
Cette dualité se retrouve dans la différence entre un groupe d’amis et un régiment de Hussards (où j’ai fait mon service militaire). Dans le premier cas, il s’agit de personnes différenciées et individualisées (Type F ) et dans l’autre, d’effectifs (Type M).
Dans le premier cas la perte d’un ami est (plus ou moins) irremplaçable et amène du chagrin et de la peine (Type F), dans l’autre, (Type M), les pertes sont compensées par des nouvelles recrues qu’il va falloir former et qui, de toutes façons, vont temporairement diminuer l’efficacité et les performances du régiment.

Dans un de ses derniers livres ‘’ C’est une chose étrange à la fin que le monde ‘’, Jean d’Ormesson crée une altérité entre Art et Sciences.

L’Art, que je ‘’case’’ (Type F ) est additif. Les sculptures modernes ne réduisent pas à néant la beauté des sculptures antiques, Dufy ou Picasso ne suppriment pas l’attrait et l’actualité de De Vinci ou de Boucher. Ravel ou Honegger n’éteignent pas le charme de Palestrina ou Corelli…
Dans l’art, tout s’additionne et augmente cet ensemble de plaisirs auditifs, visuels, tactiles ou sensuels.

Au contraire, la Science (Type M) se construit sur les décombres des théories antérieures. Les anciens contre les modernes qui eux-mêmes vont voir leurs explications anéanties par de nouveaux modèles.

Je pense que là est la grande différence entre M et F… Ce qui n’empêche pas un physicien de jouer du piano, un astronome de peindre des tableaux abstraits et un sculpteur d’être mathématicien de profession !...
On pourrait continuer en mettant en parallèle ‘’Social’’ et ‘’ Domestique ‘’, Sport individuel ( Spectateurs d’un match de Tennis ) et sport collectif ( Supporters d’un match de football ), Prestation d’un orchestre symphonique et Concert Pop, Danses de salon ( Pavane, Quadrille, Valse, Tango … ) et ‘’ Rock ‘n Roll’’ , le vêtement , symbolisé et différencié par le pantalon à une manche ( la robe ) ou à deux manches ( la culotte, la braie … ). Le premier favorisant l’Etre (Type F) : ( sensualité, confort, variabilité, mouvance et fluidité ) mais aussi induisant l’entrave de la marche par son ampleur, le deuxième, forcément plus étroit, libérateur, strict et fonctionnel favorisant le Faire ( M ), la facilité de mouvement, la marche et la course, la chasse et le monter à cheval … Toutes facettes qui s’excluent à l’état pur et se composent en chacun/chacune d’entre nous.

On pourrait tout aussi bien opposer, dans le domaine mathématique, la géométrie (M) et les mathématiques analytiques (Algèbre, Trigonométrie …), de type F. La géométrie se voulant descriptive et représentative (Figures géométriques), la seconde, fonctionnelle. La première se trouvant limitée par nos capacités de dessin (mono, bi ou tri dimensionnel) mais incapable de représenter un objet quadridimensionnel ou plus autrement que par un film, une succession d’images ou de projections, la seconde pouvant créer, à l’envie et à l’infini, des fonctions aux nombre de dimensions et paramètres illimité… Et pourtant, Géométries et Algèbres s’épaulent et s’additionnent

C’est cela que j’appelle ‘’ composition ‘’. Pour moi, l’être humain, homme ou/et femme est addition de goûts et de tendances M et F.
. Nous ne vivons pas dans un Western où le manichéisme est (presque) constitutif du genre : les bons et les mauvais, les blancs et les noirs, les Cow-boys et les Indiens. Nous sommes en même temps, le Bon, la Brute et le Truand, Danse avec les loups et la Chevauchée Fantastique…Humains faits de H et F, comme Hommefleur.






Avis des lecteurs - note moyenne : 0 / 5
Merci de donner une petite note sur ce texte : j'ai aimé...

1 Pas du tout
2 Un peu
3 Beaucoup
4 Passionnément
5 A la folie
Accès au site version smartphone - Contact webmaster