barcarena9@gmail.com
inforbart@gmail.com
malucao2017@outlook.com.br
isacczim@ig.com.br



Je me connecte  Hop !
J'ai perdu le mot de passe  Hop !
S'inscrire comme membre du site  Hop !

HOMMEFLEUR historique : site pour les hommes qui aiment les femmes, au point de vouloir leur ressembler !
« Je me sens d'une personnalité plus féminine que masculine. Je ne suis pas homosexuel, les hommes ne m'attirent vraiment pas… »
voir toutes les citations des copines

J'ai fait un rêve ....

à la fin de ce récit, tu peux donner ton avis

( texte proposé par Lucie Sobek )
Je suis en train de lire un livre de Pascal Picq, paléoanthropologue et maître de conférences au Collège de France, livre intitulé ‘’ Et l’évolution créa la femme ‘’.
Autant ses autres livres éraient écrits dans un langage sobre et concis, autant, celui là, dont le préambule et l’introduction sont bourrés de termes incompréhensibles et le plus souvent, nécessitent le recours à un dictionnaire de linguistique approfondie.
Quand j’ai lu cela, la phrase de Boileau m’est revenue à l’esprit ‘’ Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément ‘’

Que semble dire ce livre _ J’ai juste commencé à le lire _ ?
Que l’espèce humaine, plus encore que celles des autres grands singes qui sont aussi de notre lignée évolutive,, est sujette à une violence incontrôlée vis-à-vis des femmes autorisant de fait, le féminicide et la maltraitance systématique des femmes dans nos sociétés.
Pour justifier ses dires, il nous dit que toutes les six minutes, dans le monde, une femme est assassinée par un homme, le plus souvent son époux ou son conjoint. Un calcul simple nous dit qu’à ce rythme, ce sont 240 femmes qui sont martyrisées par jour sur notre planète.
Ce chiffre est évidemment affreux et ne peut être accepté. Il est quand même bon de le rapprocher du nombre décès journaliers en France (2000 environ) et dans le monde ( environ 240000 personnes chaque jour).
Il serait tout aussi intéressant de rapprocher ces 2 pauvres femmes tuées en France par jour du nombre d’accidents mortels journaliers de la route dans notre pays. D’ailleurs, s’il y en avait deux féminicides par jour, les médias féministes nous bombarderaient d’informations macabres sur les conditions de ces forfaits que je redis inacceptables.
Il pourrait aussi être intéressant de connaître le nombre d’hommes qui se suicident ou s’effondrent dans l’alcool ou la drogue chaque jour du fait de pression exercées par leurs épouses au cours du temps …et combien, confrontés aux manœuvres dominatrices de leurs épouses, sont capables de résister et de garder leur calme (au moins en apparence) mais, là, il n’y a pas de statistiques _ au moins à ce que je sache.

Il me semblerait stupide et inconcevable de vouloir nier la violence humaine. Elle est bel et bien là dans chacune de nos actions, même les plus ‘’diplomatiques’’. Violence humaine qui, si on peut considérer que les mâles en sont mieux dotés que les femelles, n’est pas inexistantes chez celles-ci et dont certaines Femmes-Masculines sont superbement équipées…
En ce qui nous concerne, nous les Hommes-Féminins, ne constatons pas par nous-mêmes l’état de coercition que nous font subir nos tendres et chères épouses vis-à-vis de notre personnalité complexe et nos tendances féminines ? Combien d’entre nous voient ces particularités acceptées naturellement par ces conjointes ? A l’opposé, combien d’entre nous n’osent pas dire à leur épouse ce qu’ils vivent ou se voient menacés de divorce et de publications plus ou moins mensongères_ j’ai vécu cela !... ?
Mais c’est là un autre domaine de réflexion !...

Plutôt que d’utiliser des termes féministes et dramatisants de ‘’ féminicide ou urocide (meurtre de l'épouse) ‘’ ne serait-il pas plus juste de parler de conflits d’intérêt ou de tentatives de domination dans un couple ou bien de frottements entre des personnes que la promiscuité sans échappatoire d’une vie commune finit par exaspérer et rendre dangereusement agressifs ?
Comment pourrait-on expliquer que les deux tiers des couples formés entre des jeunes qui se sont aimés éclatent au bout de quelques années laissant les enfants qu’ils ont su fabriquer à l’abandon ?
Ce n’est pas parce qu’une jeune dame désœuvrée et issue d’un milieu bourgeois, conservateur et traditionaliste s’est révoltée contre la société qui a voulu la formater (sans succès, d’ailleurs) qu’il faut généraliser la sous-valorisation des femmes et leur maltraitance omniprésente. Les sociétés traditionnelles, au moins occidentales ont toujours eu vis-à-vis des femmes un regard d’égalitarisme, économiquement nécessaire, dans le travail des champs, l’élevage et le soin des animaux de basse-cour et aussi les travaux industriels des époques préindustrielles ( Voir le film Germinal en ce qui concerne le XIXème siècle) … justement à une époque où dans les milieux bourgeois et riches, les femmes étaient transformées en poupées-bonbons désœuvrées et oisives … milieu dont est issu cette dame contestataire.
Cette image ‘’d’Epinal’’ où l’on voit un homme, assis dans un fauteuil et réclamant ses pantoufles, lisant son journal en sirotant une boisson, face à son épouse faisant le ménage ou la vaisselle et ‘’torchant les gosses ‘’ … cette image est-elle celle que vous avez vécu dans vos familles ? Pensez-vous que le ‘’ Sois belle et tais toi’’ importé des USA correspond-il à la réalité statistique de nos sociétés ? Justement, cette dame révoltée n’a-t-elle pas eu la possibilité d’exprimer sa révolte et d’être entendue … surtout aux USA et dans le monde Anglo-Saxon, d’ailleurs?
Certaines sociétés, jusqu’à une époque très récente étaient dirigées par les femmes _ les iles atlantiques, l’Ile de Sein, en particulier) là où les hommes étaient à la pêche en mer et ne revenaient pas souvent et pas en totalité, non plus) …
Ne faudrait-il pas non plus regarder les sociétés elles–mêmes et leur ‘’philosophie’’ religieuse ou sociale ? Ne voyons nous pas, ces jours-ci un pays ‘’libéré’’ se retrouver sous le régime de la charya qui n’a rien d’égalitaire entre hommes et femmes en terme de droits et de respect ?
Mais tout cela est le fait de ma propre réflexion qui ne se veut en aucun cas revendicatrice … mais égalitaire en droits et en devoirs entre sexes et genres…
Un rêve !...’’ I’d a dream !....’’


Avis des lecteurs - note moyenne : 0 / 5
Merci de donner une petite note sur ce texte : j'ai aimé...

1 Pas du tout
2 Un peu
3 Beaucoup
4 Passionnément
5 A la folie
Accès au site version smartphone - Contact webmaster