HOMMEFLEUR : Transgender site, just showing some lace from our bra, but that's all !
Notre prochaine assemblée générale aura lieu le weekend du 20 au 22 mars 2015, le jour du printemps, au château de Chicamour (voir le site), situé 75 Route Nationale 60, 45530 Sury aux bois.

L'association a envoyé une pré-réservation de cinq cents euros (500 €), à titre d'acompte. Le tarif négocié comprend les repas et les nuitées sur la base de chambres doubles. C'est le moment de contacter vos copines !

La structure de cette réunion est toujours la même, assemblée générale le samedi après-midi à 15 heures, soirée dansante animée par notre copine Natacha Colard, visite touristique le dimanche matin.

Si nous sommes suffisamment nombreuses, le lieu pourrait nous être réservé. Alors pour profiter de cette vie de château, merci de remplir ce document contenant tous les détails, et le retourner au siège de l'association accompagné de votre règlement, avant le 31 décembre 2014, dernier délai.

Elle est pas belle la vie !

Jeanne Auguey 03/11/2014
Sophie a écrit sur le livre d'or :
C'est demain l'assemblée générale de notre Hommefleur chérie . La liste des participantEs est longue je vois qu'il va y avoir du monde et du beau monde , je vous envie et souhaite une superbe AG créatrice de NOTRE association . Un grand MERCI à jeanne pour la création et la tenue de ce site irremplaçable et unique . Sophie
I love this site, I sign the guest book
Last weekly registered girlfriends ! De nouveaux membres sont venus nous rejoindre. Les premiers pas sur le site peuvent être "maladroits"... Réservons leur le meilleur accueil !

today , Alina Douceur
20th Thursday 2014, Francine Elegance
19th Wednesday 2014, Cyril Sandrine
19th Wednesday 2014, Claire Lartesienne

Register me as site member
Forum public : ARTE - Je suis une fille (documentaire)
Par Jeanne Auguey Publié: 22nd Saturday
2 réponses
Je suis une fille (Pays-Bas, 2010, 15mn)
ARTE, date de première diffusion : 29 Avril 2012 à 08h47

https://www.youtube.com/watch?v=TQQwvXU5G7A&list=PL89AE13C68E80CA89&index=1
Croire ou pas... Avec leur culture scientifique, nos copines ingénieuses se posent des questions. Elles croient en un Dieu, mais pas celui des religions. Invitation au voyage dans l'univers !
Le Credo de Lucie Sobek et la théorie des "Si" de Carole Derider
Claudia Seule, notre plus belle copine du jour! comme beaucoup de copines, je fais exister mon autre moi.pourquoi:je ne sais pas. la seule chose que je peux affirmer c'est que Claudia c'est aussi moi.Cet autre moi me plait bien.

En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Jacqueline Joly, notre plus bel album du jour! Bonjour à toutes, Me présenter, bien sûr! Mais peut-on résumer toute une vie en quelques lignes? J'aime faire vivre Jacqueline aussi fréquemment que possible, ça me procure un tel bonheur! J'aime les sorties entre copines, les dîners en ville, faire les magasins pour y trouver des vêtements sympas, les longues promenades avec mes amies, me tenir informée des nouveautés de notre communauté. Je suis depuis un peu plus d' un an sous hormones, et mes formes ont évolué...dans le bon sens, hihihi! Bises à toutes!
En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Michelle R, adhérente n° 51. Au hasard des rencontres virtuelles, une copine se présente à nous : « Bonjour, Je me travestis assez rarement, car ce n'est pas facile dans cette société. Mais je suis désireux de vivre plus pleinement cette passion. Ce site est à préserver et à respecter pour bénéficier de témoignages et de support.Bises »
En savoir plus sur elle
Contacter Michelle
Lille, Nord Pas de Calais
Françoise ou fanfan a écrit sur le livre d'or : peux souvent présente c'est toujours un plaisir d'y venir, de vous lire Bisous les filles
25th Tuesday
Au secours, mon fils se travestit... Vous vous apercevez depuis un certain temps que vos vêtements ou vos chaussures sont déplacés ou bien vous prenez votre enfant en flagrant délit du port des jupes ou des chaussures de sa sœur. Il s’agit peut-être simplement d’une découverte, nombreux sont les garçons l’ayant fait un jour mais le fait est resté sans suites.
Si vous observez une chronicité :
  • Ne culpabilisez pas en vous demandant ce que vous avez fait ou ce que vous avez loupé. Vous n’y êtes pour rien, il s’agit d’un des mystères de l‘esprit humain.
  • Ne le brutalisez pas pour le remettre dans un « droit chemin », la violence serait contreproductive dans son cas.
  • Ne le jetez pas à la rue, il n’a volé, ni violé, ni tué personne. Il est mineur donc sous votre responsabilité et il sera à jamais votre enfant !
    Acceptez d’ores et déjà que votre fils ne sera pas tout à fait comme les autres et entamez un dialogue avec lui pour connaître les raisons de ses envies qui peuvent être très diverses selon les cas, d’une fascination pour le vêtement féminin simplement jusqu’à l’expression à l’opposé d'une irrépressible aspiration à être femme. Cela traduit-il que votre fils est homosexuel ? Etre homosexuel n’est pas une tare ou un défaut et il faut savoir qu’il existe de nombreux transgenres adultes qui sont hétérosexuels, mariés et pères de famille. Il sera peut-être un « transgenre », une personne appréciant le port des vêtements habituellement dévolus à l'autre sexe. Il existe une différence fondamentale entre homosexualité et trans-identité, la première répondant à la question "vers qui suis-je attiré(e) ?", la seconde répond à "qui suis-je ?"
    Ces personnes n’ont pas toutes des parcours sordides dans leur ensemble, oubliez les clichés « prostitution du Bois de Boulogne » et aidez-le à gérer son idéal avec des personnes ayant des expériences et des sentiments semblables aux siens et qui pourront être de bon conseil.
    Votre enfant est-il dévalorisé ? Sa vie sera plus compliquée que pour un autre mais engager une recherche de son identité réelle, en contradiction avec son identité sociale, est une démarche difficile, qui suppose une volonté forte, du courage, de la ténacité, toutes qualités qui enrichissent la personnalité de tout individu. C’est pourquoi, celles qui réussissent, sont des atouts pour notre société.
    Pour plus d’information, consultez le site http://www.sts67.org
    Est-il un phénomène isolé ? Selon une enquête, 6% des hommes aux USA se travestissent.
Girlsfriends tell us stories! Nowadays, they read and appreciate* :
yesterday, De cousin à cousine, par divers
yesterday, II : premiers contacts, par chrissy75
23rd Sunday, La passagère du Métro, par micheleanne
23rd Sunday, Soif de sable 3, par micheleanne* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Evidence, their true little feminine life! Nowadays, they read and appreciate* :
24th Monday Jody04
22nd Saturday Mathilde vanilla
22nd Saturday Alicia37
22nd Saturday Corantine3956
22nd Saturday Sylvine
21st Friday Lysiane
21st Friday Claudiafrance
21st Friday Estelle22
21st Friday Petite
21st Friday Josette
21st Friday Josette
21st Friday Josette
21st Friday Claude pinson
21st Friday Chrystel
21st Friday Josette
20th Thursday Francoise
20th Thursday Jeanne
20th Thursday Florence
20th Thursday Emma lanuit
20th Thursday Ophelie
20th Thursday Muriel 21 Salles
20th Thursday Amande
20th Thursday Emma la nuit
20th Thursday Arthemise
20th Thursday Thiy
20th Thursday Marite
20th Thursday Ines
20th Thursday Malinca
20th Thursday Barbara28
20th Thursday Matilda
20th Thursday Daniella
20th Thursday Maurenn
20th Thursday Myriam
20th Thursday Noemie
20th Thursday Tyral
20th Thursday Petite sophie
20th Thursday Karinej
20th Thursday Charlotteno
20th Thursday Sylvia
20th Thursday Lise m
20th Thursday Veronique
20th Thursday Sophie de montreal
20th Thursday Helena
20th Thursday Eugenie
20th Thursday Eugenie
20th Thursday Hanan
20th Thursday Vicky
19th Wednesday Chantal
19th Wednesday Amelie
19th Wednesday Gaby
19th Wednesday Genevieve
19th Wednesday Pascal(e)
19th Wednesday Juju
19th Wednesday Gyna
19th Wednesday Ioyy
19th Wednesday Jasmine
19th Wednesday Celia
19th Wednesday Michele
19th Wednesday Joane
19th Wednesday Norma_lise
19th Wednesday Liliane
19th Wednesday Marie-pier
19th Wednesday Lorraine
19th Wednesday Manuela
19th Wednesday Lucille
19th Wednesday Stella
19th Wednesday Marie-elodie
19th Wednesday Sylvia
19th Wednesday Marie-soleil
19th Wednesday Lucie Sobek Témoignages
19th Wednesday Florenceoise
19th Wednesday Ladymaud* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Intimate girlfriends diaries.
24th Monday, clairede paris par Claire de paris Claire féminité
19th Wednesday, Nantaise d'un week-end par Kim Song
(s) sexual materials texts
Les albums du jour et photos récentes des copines.
  Last picture uploaded. Rejoindre l'album
Marie Laure : « The only website where we can ear to yourself "You are pretty" ! » Aujourd'hui, à...

10h45 Sylvie lambert à .Gisele Petite « sublime »

10h31 Jacqueline joly. «

26/11/2014 09h24 Sylvie Lambert a écrit :vous etes vraiment ravissante toutes les deux
Mon amie Pétra appréciera comme moi ton compliment à sa juste valeur! Bise de Jacqueline. »

10h29 Jacqueline joly. «

26/11/2014 09h23 Sylvie Lambert a écrit :tu es tellement belle
Merci Sylvie, je suis touchée...Bise de Jacqueline. »

09h46 Dina joly à .Nathalie Crossdress « "merveilleuse ! rayonnante....! Comment ne pas aimer »

04h57 Marie jeanne texier à .Sophie Dony « Charmant sourire »

Forum visible de tout visiteur, cherchant à en savoir plus sur notre mode de vie et notre association.
Le petit forum des copines, consommé sans modération !
Bonjour. Jai 52 ans je suis transgenre et je cherche a me faire des copines en attendant le prince charmant
Bonjour, je m'appelle Francine l'élégance car j'aime l'élégance des femmes. J'aime tellement les femmes que j'ai voulu leurs ressembler depuis tout jeune. Comme beaucoup d'entre nous, j'ai chipé les jupes de ma mère puis celles de ma sœur (jupe plissée bien sur).Puis je suis entré dans le monde du travail et ces envies m'ont passé. Puis vers 30 ans j'ai eu de nouveau envie de remettre des jupes. je suis allé sur certains site de rencontre travesti dont je ne citerait pas le nom et je ne me suis pas reconnu du tout. quelle dépravation de la femme. ce n'est pas facile d'etre dans cette situation car je suis pris entre mon désir de me travestir et le fait que je suis un homme (que je ne renie pas d'ailleur). J'espere en venant ici pouvoir parler de ce que chacun ressent. bien être comme mal etre.
inscription ok
bonjour, claire 39 ans débutante en tant que travestie je souhaite rencontrer des copines de la région pour sorties, repas etc à bientôt bizzz
Anthony : Tu n'es pas bien Christine, il est hors de question que je mette ça, demain se sera quoi, tes sous-vêtements peut-être ? C'est non, non et non !!! .../... Ma tante et ma cousine me prirent les mains pour m'aider à faire les 1ers pas qui furent laborieux. .../... Attendent ma réponse, je lui répondit que " oui " Mais sans conviction. .../... A peine avais-je dit oui, que ma cousine m'enleva mon pull et me mit le sien. .../... Je ne l'avais jamais vu comme ça. Je pris la lettre et fini de la lire, celle-ci disait qu'elle pouvait venir accompagnée d'un membre de sa famille ( exclusivement féminin ). Elle s'arrêta nette et me pris la lettre des mains tout en me disant : " tu plaisantes là ". La déception se lisait sur son visage, il n'y avait plus aucune trace d'enthousiasme. .../... Ma tante : Je vais te mettre la perruque avec Christine, pour les faux seins on verra demain avec ta formation. .../... Christine : Je ne te demande pas de t'habiller en fille...
C’est comme cela que je fus emmené au sous-sol dans une sorte de cave voutée. Les deux malabars m’ordonnèrent de façon menaçante de me déshabiller. Ils m’attachèrent face au mur par les poignets et les chevilles à des cordes scellées dans le mur. L’un deux s’arma ensuite d’un long fouet de cuir et m’asséna sur le haut du dos un premier coup violent. La douleur fut épouvantable comme jamais j’aurais pu l’imaginer. J’étais encore tout étourdit par ce premier coup que le deuxième tomba. A partir du dixième coup je ne pouvais plus me tenir debout. Mon bourreau silencieux s’arrangeait pour que les coups tombent les uns au dessous des autres. Il cingla de toutes se forces le quinzième et dernier coup au niveau du sommet des fesses. Je me suis alors évanoui. Quelques temps plus tard, je repris conscience dans une petite chambre ensoleillée, très féminine et joliment décorée. J’étais à plat ventre et un « infirmier » nettoyait mon dos des quel...
Le métro freine brusquement à ce moment là, et la plupart des passagers sont projetés les uns sur les autres à l'avant de la voiture, libérant de la place à l'arrière. Il peut alors brièvement regarder son reflet dans une vitre: c'est l'exact portrait de celle qu'il était la veille, de celle qu'il est tout le temps au fond de lui. Elle n'a plus sa serviette défraîchie, mais un gentil sac à main noir à cordelière dorée, ni son vieux pardessus râpé, mais un doux manteau d'ébène aux larges boutons de la couleur de ses cheveux; et, dessous, elle étrenne la somptueuse robe qui n'était jamais sortie de son appartement. .../... C'est là qu'elle doit descendre, et elle se fraye difficilement un chemin dans le tas des voyageurs amorphes: elle n'a plus ni la force d'autrefois ni le goût des batailles dérisoires. Sur le seuil, elle rencontre l'homme distingué qui a remplacé la belle inconnue, peut être celui en qui elle s'est elle-même changée ? Elle lui sourit à ...
- "Ecoutez, Monsieur, si vous vouliez qu'on suive votre femme, dont vous êtes apparemment séparé, vous n'aviez qu'à le dire: nous avons l'habitude, nous aurions été mieux préparés et nous aurions fait un meilleur boulot; parce qu'évidemment , dois-je vous le dire, c'est pas clair comme dossier... Mais faute de la confiance qui doit exister entre nous, je pense qu'il est préférable d'en rester là... ça fera 1000 F, pour clore l'affaire... " .../... Furetant un peu plus, je fus surpris de découvrir, sur d'autres rayonnages, une collections de " têtes " sur lesquelles reposaient quelques perruques de diverses formes et longueurs. Je ne m'y attendais pas, et reculai inconsciemment devant la monstruosité de ces visages lisses de polystyrène blanc. .../... On n'avait pas seulement confisqué ma cave: on l'avait aménagée. Quelqu'un y avait installé la lumière et mis en service une dérivation pratiquée sur certains des tuyaux d'eau de l'immeuble. il y avait des meu...
Je pourrai remplir un océan de mes larmes ...... les plaies sont béantes, provoqués par un monde d indifférences; Mais jody est encore vivante. Elle crie jody. .../... Mes yeux sont tristes ,mon coeur est blessé et mon âme tente de survivre dans cette guerre fratricide que se livre le monde pour écraser les minorités ....Enfin le mot est lâché ! Minorité tu es, minorité tu devra rester ..... .../... Mes larmes sont mon encre et ma plume c est mon âme, les écrits doivent être fluides, puissants pour atteindre la sensibilité des autres afin de les déstabiliser pour espérer voir s’entrouvrir une porte de compréhension. .../... Je sais qu un jour je vous en voudrai …Je sais qu’un jour je ne saurai plus rêver et mon âme je la perdrai …le jour ou mes yeux ne seront que être désolés .Jody est un ange de l enfer et le démon du paradis ,celui qui me croise en serra altéré .Je laisse la place au raffinement et a l’élégance des mots qui dansent comme une ...
Je suis Mathilde. Mon penchant pour le travestisme remonte à mon enfance. .../... La découverte des films porno fut pour moi une initiation (tardive!) au plaisir solitaire et la révélation d'un autre de mes fantasmes: l'homosexualité féminine, même dénaturée et caricaturée comme dans les films X... .../... Et puis, un soir, j'ai eu envie d'enfiler des bas et un de ses pantalons, elle me reçut à bras ouverts, et nous avons discuté franchement du sujet. J'ai reconnu que je restais très impulsive et honteuse concernant mon travestisme, et que j'aimerais bien le vivre de façon plus "structurée"... .../... Ce n'est que vers 30 ans que j'ai trouvé une femme avec laquelle je ne me suis posé aucune de ces questions... Je me suis jeté à l'eau sans réfléchir dans notre relation, et je lui avouais très vite ce versant caché de ma personnalité. Je fus enchantée de voir qu'elle ne s'enfuit pas en hurlant à la nouvelle. .../... J'ai ensuite alterné les phases d'acha...
Au niveau des amourettes, je suis quand même sorti avec quelques filles qui n'ont jamais été au courant de mon penchant. Souvent, j'ai essayé d’arrêter par honte de moi même, ne m'acceptant pas et j'ai jeté les nombreux habits achetés. Au bout de quelques semaines, la pulsions revenaient et je regrettais amèrement d'avoir jeter ainsi mes vêtements. .../... Après avoir lu quelques témoignages, je me lance aussi dans la petite rédaction de l'histoire de ma féminisation. .../... Et pourtant... c'est là vraiment qu'Alicia est née pour moi, j'avais beau lutter, mes envies revenaient toujours. Je commençai a vraiment travailler et alors je me commandais plein de choses sur le net, perruque, maquillage, lingerie, vêtements, je voulais devenir le plus féminine possible et c'était devenu ma plus grande passion. Pour le moment je suis célibataire par choix, je ne veux plus de personne. Déjà à cause de la grosse déception que j'ai endurée mais aussi pour assouvir ma...
je voulais faire quelques photos un samedi apres midi , bien envie de faire une escapade dans un coin,tres touristique de ma region, un superbe point de vue sur un lac, j'avais pris soin de passer deja tous mes sous vetements, et mes bas , avec un survetement par dessus,pour faire le trajet en voiture!,c'etait à l'automne mais la journée etait plutot grise et triste, mais j'avais envie de faire des photos en tenue feminine!alors arrivée sur place il y avait un joli belvedere, pas de voiture ,j'ai attendue un peu et voyant personne aux alentours, je debale tout mon maquillage et vetement, un peu de fond de teint, du rouge sur mes levres!je me sentais dejà femme ! .../... chaient leurs chiens et regardaient ds tous les sens j'ai vraiement prier pour qu'ils ne me demandent rien!, des minutes interminables, josais pas redemarer de crainte qu'il ne me trouve fuyante!,soudain l'un d'eux à eu un coup de fil sur son portable!et ils sont repartis à toute vitesse! .../... j'ai vraieme...
Une mobylette, pensez donc ! Le cadeau de ma vie, celui qui allait enfin me propulser en tête de la bande, moi le " rouquet " (contraction de rouquin et de roquet) méprisé par à peu près tout le monde. Oh, c’est vrai, j’avais bien quelques amis, - plutôt des filles - et un ou deux garçons rejetés comme moi. .../... Je connaissais l’histoire : tante Angèle l’avait reçue d’un riche américain ou brésilien je ne sais plus et avait dit " qu’elle l’offrirait à une de ses nièces " le moment venu. .../... " Mais, tante… je suis heureux, mais ça doit être une erreur ! " .../... Nous étions neuf cette année là, quatre filles et six garçons. Déjà, je me distinguais par ma petite taille, ma bouille ronde et surtout par mon incroyable tignasse rousse accompagnée évidement par une pluie de tâches de rousseur sur tout le corps. .../... Odile l’avait ratée l’an dernier pour sa communion et Claire l’espérait l’an prochain pour la sienne. .../... C...
Depuis bien des années je rêvais secrètement d’être servante, non pas être la bonne seulement en privé, mais pour une réception, où je devrais obéir à la maîtresse de maison. C’est maintenant chose faite. La sœur de ma femme nous avait invités à passer le réveillon de la Saint Silvestre chez eux en compagnie d’un autre couple et d’une de leurs amies. Dans l’après-midi, ma femme me demanda quels vêtements elle devait me préparer pour la soirée, je lui répondis spontanément «ma petite robe noire et mes dentelles !!!». Je m’attendais à un refus catégorique de sa part, et bien au contraire, à mon grand étonnement, elle me lança «chiche !». Devant cet accord tacite et avant qu’elle ne revienne sur sa décision, je me suis empressé(e) d’aller les chercher dans la garde-robe. Après avoir pris un long bain et m’être épilée, je commençais ma métamorphose. Quand j’enfilais mes dentelles, quand je chaussais mes hauts talons, tout mon corps ...
claudiafranceclaudiafrance (publié: 16-12-2005, 17:48 ) .../... mais je me sentai anormale et plus d'une fois mes precieux achat prirent le chemin de la poubelle avant que mon desirs ne reprenne le dessus. .../... un soir chez elle elle m'accueillie et entrepris de me transformé pour quelques heures... .../... aujourd'hui j'attend la personne qui m'aidera a franchir le cap et devenir enfin une femme. .../... je suis né(e) en 1972,ma mere , etrange presentiment me baptisa claude, mais j'ai optée pour celui de claudia que je trouve plus feminin... .../... dès l'age de 12 ou 13 ans mes desirs m'ammenerent a exploré la garde robe de ma mere pour y trouvé de quoi me vetir selon ce que ,deja a l'epoque je pensai etre : une fille. .../... ma mere m'elevant seule et travaillant tard le soir je passai mes mercredi seule , vetue en fille... .../... a TOURS ,grace a une annonce paru je fit la connaissance de "céline" un travesti, avec qui je me liai d'amitié et qui ecouta mes sou...
J’aimais encore plus cette femme ! Et maintenant je savais précisément pourquoi. .../... Ma formidable épouse, sait mais n’approuve pas. J’ai tenu rapidement à lui « présenter le tableau » afin de dissiper cette zone de secret entre nous et pour l’assurer de l’intensité et de la non ambiguïté des sentiments que j’éprouve pour elle. .../... Un soir, un lundi, après les cours, je décidais d’aller retrouver ce copain pour passer un moment ensemble. A mon arrivée à son domicile je fus accueilli par sa mère (que je connaissais depuis des années) qui m’expliqua qu’il venait de partir à la pêche avec son père, mais qui m’invita à prendre un goûter. .../... Les deux ne m’ont pas prodigué d’autre conseil que d’apprendre à accepter et à assumer ma part de féminité. .../... Cette pièce était, en quelque sorte, une annexe, un entrepôt, de son magasin de confection, rempli de mannequins, de perruques, de vêtements, de sous vêtements e...
Lorsque Flor m'a fait part de ce besoin de s'habiller en femme cela n'a rien changé pour moi, je ne m'en suis pas sentie moins femme ! Bien au contraire, j ai pris cela comme un acte très courageux et surtout comme une immense preuve d'amour, car qu'y a t'il de plus beau que de se donner tout entier à l'autre dans sa vérité la plus intime et parfois la plus douloureuse. .../... je voudrai aussi vous dire qu'en venant sur ce site j ai trouvé des gens formidables, pleins de richesses intérieures et de chaleur; Alors continuez, soyez fière de celle qui vit en vous. Notre vie est si courte ! Il ne faut pas la gâcher comme tous ces gens qui crèvent de ne pouvoir être ce qu'ils sont en réalité !!! .../... Voilà les copines, ma petite histoire. Elle est peut être banale, simple, mais c'est la notre à Flor et moi. .../... Si aujourd'hui j ai envie d'envoyer ce petit témoignage c'est pour vous dire à toutes qu'il existe des femmes capables de comprendre, de ne pas porter un...
RAS ...ensuite ça se complique un peu; c'est l'heure de déjeuner et j'ai peur d' aller dans un resto ou une brasserie seule; ma crainte est dans ma voix que je n'ai pas l'habitude de déguiser et aussi dans mes attitudes ou mes manières dont je crains qu'elles ne soient pas assez féminines. .../... Je me rassure en me disant que je ne suis certainement pas la première ni la seule à qui ce genre de mésaventure soit arrivé; .../... Ca fout le blues ! mais ça ne me décourage pas; je dois corriger ce qui a "merdé".(un peu vulgaire ce mot; mais il me convient en l'occurence). .../... Cela fait la 2ème fois; il y a quelque temps, dans une autre ville, d'autre gamins du même âge avaient eu à peu près la même réaction. .../... En ce qui me concerne, pour faire une sortie valable, même seule, il faut avoir le temps (une demi-journée), être tranquille pour se préparer; avoir l'opportunité déplacement (je veux dire, pour que ce soit mieux accepté de mon épouse, c'e...
J'avais un trac fou, on m'a fait boire un petit alcool pour me donner du courage; mais pour rien au monde je n'aurais renoncé. Arrivés à la salle nous avons été accueillis par des collègues du conseil municipal, surpris et un peu estomaqués; je ne me souviens que de remarques flatteuses des trop peu nombreuses personnes présentes. .../... Le comité des fêtes organisait cette soirée et comme avec une bande d'amis nous allions systématiquement à toutes celles organisées par les différentes associations, nous n'avons pas décliné celle-là, malgré les réticences de beaucoup. .../... Ce qui est certain c'est que l'une d'elles, que nous ne connaissions pas particulièrement m'a draguée avec insistance, demandant mon "copain" (ma femme) la permissions de danser avec moi. Il faut dire, pour être honnête qu'il ne semblait pas être "très net". N'empèche j'étais assez réjouie. .../... C'était donc en Janvier 89; j'ai un point de repère car j'étais à l'époque con...
Je connaissais les lieux pour y avoir été invitée plusieurs fois ; je suis allée directement dans son dressing (c’était assez mal rangé !) et ai passé à la hâte une robe qui était facile à prendre sur un cintre ; .../... C’était pendant une période de vacances, je faisais fonctionn dans une agence bancaire, de second d’agence. Ma chef, donc, directrice de l’agence était partie en vacances ; je la remplaçais et pour bien assumer ma tâche je faisais des heures supplémentaires après la fermeture de l’agence. Elle était mariée et habitait un logement de fonction au-dessus de l’agence et elle m’avait confié les clés de son appartement. .../... Ce fut très bref, mais j’ai eu tellement peur que je n’ai jamais réessayé, bien que rien, au retour de ma chef de m’ait laissé à penser qu’elle s’était aperçue de quelque chose. (j’avais eu l’idée de lui dire que j’étais montée chez elle pour vérifier que tout allait bien). .../... puis...
Je suis fille dans la tete depuis l'enfance, cela ne m'a pas empeche de connaitre l'amour avec Monique qui est devenue mon epouse.Quelques annees apres le mariage , alors que je vivais ma vie de fille en cachette comme beaucoup d'entres nous,Monique est tombee sur l'emballage d'une paire de bas que j'avais du oublie dans un placard.Question de Monique ou plutot affirmation " tu as une maitresse et elle n'est pas intelligente de se changer a la maison ".De toute facon j'etais devant un mur soit je l'a laisse penser cela ou je lui reveler la verite mais je pensais que le resultat aurait ete du meme la separation.Je lui ai donc revele mon cote feminin et apres des heures de discusions sur le sujet , et que cela ne remettait pas en cause l'amour que j'avais pour elle , elle est devenue ma plus grande complice et cela dura plus de 40 ans.Voila et cela a cause de l'emballage d'une paire de bas , il est parfois utile de savoir utiliser les signes du destin car je pense que rien dans la vie es...
C'est devenu maladif, dès que l'occasion se présentait, je sautais sur ce tiroir en espérant y trouver une nouveauté . .../... chrystelchrystel (publié: 11-03-2006, 3:36 ) .../... Mon premier essayage ne s'est pas fait tout de suite, j'avais l'impression d'être épiée de toute part, mais lorsque le momment fatidique arriva, ce fut une onde de plaisir qui m'envahit, j'enfilais mon premier collant ... Comme quoi le bonheur n'est pas dans le prés . .../... Enfin maintenant la petite Chrystel est en passe de se trouver une perruque pour courroner le tout ... .../... Comme toutes je pense, j'ai eu une envie irrésistible de visiter des sites à caractère érotique, (l'érotisme étant beaucoup plus provocateur de sensations que le X, il éveille beaucoup plus de sens laissant travailler l'imagination ... ). J'ai eu le loisir alors de contempler beaucoup de femmes en dessous affriolants, mais le déclic arriva quand je tomba par pur hasard (si si c'est vrai !!! ) sur un site ou ...
Malgré la présence (plutôt hostile) de mon fils à la maison, je me prépare au maximum, met mes affaires dans des sacs et je pars en voiture, direction la ville voisine. Je vais dans un centre commercial que nous ne fréquentons pas régulièrement, donc moins de risque de croiser beaucoup de connaissances, mais tout de même, je connais beaucoup de personnes dans cette ville où j’ai travaillé 12 ans et où nous avons beaucoup d’amis. .../... Rapidement, je me décide : j’entre dans la boutique « Nocibé » institut de beauté ; je navigue un peu dans les rayons jusqu’à ce qu’une employée m’aborde : bonjour Madame (quel bonheur !) puis-je vous aider ? et là, je m’y étais préparée, je ne peux déguiser ma voix (je n’en pas pris l’habitude) ; le plus doucement possible je lui dis : « puis-je vous demander quelque chose en privé ? » pas de problème me répond-elle et elle m’entraîne à l’écart. Je lui dis : « vous voyez, je suis un garçon, j’...
Le collège, ou pensionnaire je fis très vite la conquête d'un petit copain qui comprenant ma différence m'initia aux jeux subtils de l'amour, mais j'étais hélas toujours vêtue de vêtements masculins ce qui me posait d'énormes problèmes que je ne confiais à personne même pas à mon petit copain. .../... J'étais déjà androgyne, mais à part quelques réflexions imbéciles, cela ne me posait pas de problème et très vite un beau garçon de mon régiment s'occupa de moi. Je n'étais certes pas malheureuse entourée ainsi de tendresse, mais inachevée, je passais des jours et des nuits à m'interroger sur mon avenir. Libérée de mes obligations militaires, je me suis mise enquête d'une profession. .../... FrançoiseFrançoise (publié: 02-11-2004, 10:52 ) .../... Elle me lavait mes cheveux, me faisait une permanente, me chaussait de jolies chaussures vernies, bref j'étais et j'en étais très fière une très jolie petite fille! Hélas elle mourut d'une longue maladi...
Je complète ma toilette d’un petit tablier “ bonne femme ” muni d’une simple poche dans laquelle je dépose un bâton de rouge à lèvres et une protection féminine. Je suis ravie. .../... JeanneJeanne (publié: 11-02-2005, 8:41 ) .../... Le nettoyage des toilettes est loin de me déplaire. Il est vrai aussi qu’avec nos deux fils, cet endroit en a bien besoin. Pour ce qui me concerne, il y a belle lurette que je m’assois sur la lunette. Située dans l’entrée, cette petite pièce de forme triangulaire est très exiguë. J’en ressort partiellement lorsque je les nettoie, et le grand miroir de la porte du placard voisin réfléchit l’image de mon postérieur "enjuponné". Je me baisse, jambes tendues, pieds joints, comme pour mieux m’offrir, et m’affaire autour des w-c minutieusement… Trop rarement, profitant que j’ai les mains dans la cuvette, ma femme me trousse gaillardement pour vérifier comment je me suis parée, et quelle culotte ai-je bien pu lui cha...
Le salon avait une grande vitrine qui donnait sur une rue commerciale très fréquentée du centre ville et j’attirai les regards des personnes qui passaient. Pascale fit son entrée quelques minutes plus tard toute souriante, heureuse de m’avoir piégée de belle façon. Elle me taquina avec la complicité des trois femmes pendant un moment puis elle me demanda si j’étais prête à la suivre dans la rue pour aller jusqu’à la voiture qu’elle avait fait exprès de garer sur un parking alors que le salon avait des places privées dans l’arrière cour qu’elle avait utilisé pour me faire entrer. Les filles étaient écroulées de rire et je fus bien obligée de suivre madame ce fut mon plus cadeau de noël et sous les guirlandes qui illuminaient les rues du centre ville je rayonnais de bonheur. .../... La plus âgée m’explique alors que Pascale doit revenir me chercher dans deux heures pour aller à une soirée costumée pour fêter la fin d’année chez des amis....
Un jour pendant ma douzième année, nous avions déménagé. Plus de buanderie. Le linge propre à trier et à ranger ou repasser, sur une chaise près de mon lit. Je n’avais jamais été attiré par ce tas de linge qui attendait d’être rangé. Un soir, pourquoi ce soir là ? Une bête culotte de ma mère en coton blanc et un collant chair en mousse. Rien de bien attrayant. J’ai pourtant eu la pulsion de les attraper, les toucher et de les enfiler. Cette sensation, d’interdit, de peur et de bonheur, J’ai vu que la plupart d’entre nous connaissent, que c est ainsi que sont nés leurs premiers émois de leur différence. .../... Les premiers temps, Emma aussi s’est séparée de moi. Puis comme d’hab’ elle est revenue. Très doucement, mais ancrant chaque jour davantage l’envie de se réaliser, l’envie de se réaliser vraiment... .../... Emma est née le même jour que moi. Sauf bien sûr que je ne savais pas que je m’appellerais Emma. Dans l’esprit de ma m...
Mais ça c’est une autre histoire que je vous conterais prochainement. .../... Pour augmenter si besoin était mon taux d’adrénaline je m’obligeais à descendre les 6 étages de notre immeuble, j’adorais entendre le claquement des talons sur les marches et j’appréhendais qu’un voisin n’ouvre sa porte et se trouve nez à nez avec Ophélie. .../... Mon amie étant grande je pouvais sans peine mettre ses affaires, souliers, dessous, etc. .../... Je le guidais donc dans un pub où je savais la lumière pas trop agressive. Là nous primes un Irish Coffee et il me demanda le pourquoi de mon travestissement, si j’étais homosexuel. Il m’avoua que lui en est un, en me mettant sa main sur ma jambe gainée de soie, ce qui m’électrisa, et me dit que je l’excitais habillée ainsi. Il me demanda ce que je faisais dans l’heure qui suivait, je lui dit qu’il se faisait tard et que je devais rentrer avant l’arrivée de mon amie. Il insista pour me revoir. Devant rest...
C'est à cette époque, que j'ai connu MICHELE, celle avec laquelle mon coeur n'a fait qu'un avec le sien. L'amour m’a fait oublier pour quelques temps les vêtements féminins. Je ne pensais qu'à elle, la aussi j'allais en vélo mais c'était elle qui était en robe, il y en avait une où elle était adorable, bleu clair avec des petite fleurs blanches. .../... Bébé j'étais un beau petit garçon. Puis vint, à l'âge de 6,7 ans, un voyage en colonie de vacances, à cette époque une partie des vêtements était fournie par l'établissement. Mais par manque de pyjama, on fournit aux plus jeunes des chemises de nuit. Pour moi ce fut une révélation, les autres faisaient la tête. Moi j'étais le premier habillé le soir et le dernier déshabillé le matin. Je traînais tellement le matin que les moniteurs pour me punir m'envoyaient au réfectoire en chemise de nuit pour le petit déjeuner.( j'en ai largement profité, s'ils savaient !) .../... Puis ce fut les années collège ...
AmandeAmande (publié: 05-03-2007, 7:07 ) .../... Voilà mes débuts féminins peut être raconterais-je la suite mais pour le moment je me suis assez épanchée. .../... Ainsi grâce à ce stratagème j'ai vécu en fille une bonne partie des vacances, je suis sortie en vélo en fille aussi, même si le cadre d'un vélo de garçon est embêtant avec une jupe ou robe. J'ai eu quelques autres tenues notamment une robe en dentelle blanche. .../... Les vacances finies, je suis repartie en pension fini les frous-frous et revoilà les blouses. Ma cousine est partie à Paris. Aussi je me retrouvais à nouveau très isolée. Parfois quand je revenais chez ses parents pour quelques jours, j'allais voir dans sa penderie pour pouvoir remettre des jupes qu'elle avait laissées. Mais elles n'étaient plus là. .../... Mais une fois où j'étais sortie, je suis rentrée dans la pièce où avait lieu le cours et sans frapper à la porte, je les ai surprises à s'embrasser peut être un peu dévê...
Nous sommes allées au restaurant et pour la première fois pour Emma, boite de nuit ! .../... Depuis quelques mois, j’ai reporté, décalé les sorties prévues avec certaines copines lointaines pour différents motifs, éloignés d’une appréhension de sortir en fille. .../... bien vite endormie dans les bras de Morphée, vêtue d’une nuisette noire et transparente. .../... je suis très heureuse de ces trois sorties, je connais mieux mes points faibles, et j’ai maintenant une assurance totale ! .../... Parce que dans ma jeune carrière, j’ai rencontré ce que certaines d’entre-vous m’ont raconté, .../... une autre copine, qui est ma marraine. En avant pour la quatorzième sortie. J’ai mis pour sortir ma nouvelle perruque blonde en laissant les cheveux lâchés et j’ai mis les lunettes de vue d’Emma. Nous sommes sorties en ville, sous la pluie, ce qui m’a permis pour la première fois de marcher sous un parapluie, en tenant le bras de ma copine ! .../....
Soudain… un flash me rappelle un livre que j’avais lu il y a bientôt 15 ans que m’avais offert ma belle-sœur. J’éclate en sanglot dans mon lit. .../... arthemisearthemise (publié: 25-05-2009, 23:36 ) .../... Ce matin, l’évidence m’a éclaté aux yeux : cette armure, c’est mon corps d’homme qui emprisonne la femme qui est en moi. Et Merlin… c’est la Dr. Buffat. .../... Ce livre racontait l’histoire d’un noble chevalier espagnol qui s’était forgé une image de sauveur de nobles dames. Notons qu’il était marié, comme il se doit. Cette image de sauveur invincible était symbolisé par une armure qui protégeait tout son corps, mais dans laquelle il était emprisonné et ceci toujours plus, à tel point qu’à un certain moment, non seulement il ne pouvait plus retirer son casque, mais il ne pouvait ouvrir la partie qui recouvre le visage pour se nourrir. Son épouse devait le nourrir par les fentes au moyen d’une paille. .../... Je parle de la D...
Apres cette séance de photos, j’ai rejoint ce qui reste des membres de la procession et me suis promenée dans le quartier du marche au charbon en compagnie de mon ami(e) et tente avec plus ou moins de bonheur d’assister aux diverses activités et spectacles proposes … .../... Quant enfin, la séance de soins fut terminée, la procession était déjà loin et presque a sa conclusion… je me dépêche de revêtir les derniers éléments, de poser la perruque et d’orner mes mains et mon cou …et descend au rez de chaussée pour m’acquitter pécuniairement du service … .../... J’ai eut l’occasion d’approcher d’autres transgenres comme moi, mais une certaine timidité a fait que je n’ai guère eut envie de créer le contact, nous avons donc apprécies mutuellement nos apparences. .../... Quand je fut enfin libérée du fauteuil de maquillage, ce fut au tour de la manucure qui me posa les ongles et le vernis… .../... J’en profite pour lui demander de me pr...
« Qu’est-ce que ta mère vient de me dire ? Mon petit bonhomme voudrait faire de la couture ? Mais tu n’y es pas mon petit gars, qui a bien pu te mettre une telle idée dans la tête ? En tous les cas, il n’est pas question de ça chez nous. Tu vas devenir un homme et tu feras un métier d’homme. Tu te vois dans un atelier rempli de femmes en train de piquer sur ta machine à coudre ? ». .../... Du coup, j’en suis venu à me dire que ce que je faisais devait être mal, je faisais sûrement un péché grave en m’habillant en fille. Il faut absolument que j’arrive à avouer ce péché en confession, sinon je ne pourrais jamais faire ma communion solennelle (jamais ne n’ai pu le faire). Et cette idée a eu la vie dure. Jusqu’à me dire que tous mes échecs, quels qu’ils soient venaient de la faute que je commettais à me travestir. .../... Oui, je m’y voyais très bien au contraire. Manipuler les tissus soyeux, assembler les robes, découper une jupe, et surtout...
J’arrive dans le salon avec le nécessaire sur un plateau que je pose délicatement sur la table basse du salon. Michelle est déjà assise sur le canapé Je la complimente sur sa rapidité à se préparer, et sur la beauté de sa tenue, un joli tailleur beige, un chemisier de satin abricot et un collier de perles. Un look très BCBG, qui me convient parfaitement. Elle me retourne le compliment sur l’agréable présentation de mon plateau en me dit que je suis une parfaite maîtresse de maison. .../... Puis vient l’interminable attente du coup de fil, de Michelle* qui doit annoncer son arrivée. Les doutes qui vous assaillent alors…. Ai-je eu raison d’accepter. Sur qui vais-je tomber ? Même si j’ai été très attentive dans ma sélection, je sais qu’il est tellement facile sur le net de se faire passer pour ce que l’on n’est pas, et que les femmes comme nous peuvent être des proies faciles pour tout un tas de malades et de tordus pervers …. .../... Elle repart...
A l'heure actuelle je n'est plus ma place dans cette société pourrie jusqu'à la moelle, .../... Il mon hormoné à outrance pour me masculiniser...! Un comble j'étais: déjà avec une belle petite poitrine et commençai à ressentir les premiers mal au bas ventre (pour ne pas dire le tout début les prémisses des règles ) ce qui prouvais déjà que j'étais déjà une Femme et non un homme! .../... Mauvaise surprise(s) chantage à la clé tu redeviens un homme ou c'est terminé pour nous... ! Alors que j'avais le soutient un peu tendu je le comprend, c'est normal , mais du jour au lendemain, de là a me repousser comme si j'avais la peste...? .../... Je ne comprend plus ont me reproche d'être devenue transsexuel et ont refuse que je sois née Trans et de plus d'être en partie Androgyne, rectifier (peut être opéré a 17 ans, car on ma hospitalisé pour un phimosis, mais en me réveillant ce n'est pas mon pénis qui me fessai mal mais de violentes douleurs au bas ventre ????...
Je respecte profondément toutes celles qui par timidité ou par manque de moyens ou au regard de leur situation n'arrivent pas ou n'ont pas la volonté de mener à terme leur féminité ( qui est bien d'autre chose qu'une image ) il y a une féminité pour chacune de nous, celle que nous avons choisie. Pour ma part le simple travestissement que je vis en public seule ou avec des amies m'apporte beaucoup de plaisir. .../... Voyez vous, celui ci est très robuste mais très doux et brillant. Est ce cela que vous recherchez ? .../... Merci beaucoup madame ! heureusement que je vous ais rencontrée sinon je ne sais pas si j'aurais trouvée aussi facilement. .../... Relevant un peu ma jupe, me voici donc en plein monoprix, au milieux de la clientèle féminine à montrer mes jambes. .../... Pour ma part je me suis convaincue que ma féminité à des limites et que si je parviens à dégager un petit charme, une silhouette, une personnalité proche de la féminité, cela suffit à m'acc...
Alors maintenant je vis presque tout le temps caché pour devenir " Matilda ", je n'ai plus de complice, je suis seul, désespérément seul. .../... Il me fallait des collants, et je décidais d'aller dans un magasin où on vendait cet article, dans la ville voisine, il y avait un " Phildar " je savais que l'on vendait des collants. .../... Les années ont passé, et en écrivant mon récit je me rappelle ces belles années, donc je suis plus âgé, j'ai maintenant 16 ans, et j'ai un peu d'argent de poche. .../... MatildaMatilda (publié: 02-11-2004, 11:02 ) .../... Quelques jours plus tard, je dus dormir avec ma tante faute de place, j'avais d'autres oncles qui revenaient loger, et le lendemain au réveille, j'étais seule dans la chambre, alors sans faire de bruit, je me suis mis à regarder dans les tiroirs à la conquête d'une paire de collants. .../... Pendant les vacances suivantes, je n'en restais pas là, la pulsion fut si forte, qu'il fallait que je possède d'autres...
Je pense que cette envie constante de me vêtir en femme me viens de mon enfance, dès ma naissance j'ai eut des problème d'alimentation, je renvoyais systématiquement toutes les nourritures que j'ingurgitais, ma chère maman a due faire preuve d'obstination et d’ingéniosité pour arriver a me nourrir pendant près de 14 longues années. .../... Les nombreux médecins qui m’ont suivit, se sont eux aussi obstiné dans leurs diagnostics, et m'ont soigné un foie qui n'avait rien, jusqu’à ce que ma mère qui n'en pouvais plus de me voir toujours malade, se décida a suivre les conseils d'une guérisseuse qui entreprit de me soigner l'estomac a l'aide de diverses décoctions de plantes, après 2 années de ce traitement je fut totalement guéri. .../... Mon histoire ressemble elle aussi a celles des autres, a part quelques petits détails. .../... Pendant un an j'ai appris a me battre et a devenir un parfait soldat, à 18 ans je fit un devancemen...
L'adolescence fut une période faste d'amitiés franches et viriles. Les filles étaient pour moi des fantômes et je me mis à les désirer pour faire comme mes amis sans réellement jamais comprendre ce qui les attirait tant vers ces créatures si étranges ? Je n'ai eu aucun succès d'ailleurs, mais je me suis fais quelques bonnes amies. C'est à cette époque, que quelques chose commença à me travailler sérieusement l'esprit... je ne sais toujours pas ce que c'est... un sentiment d'être transparent, insignifiant, nul, ridicule, laid... Je cherchais à me faire plaindre, à me faire aimer de toutes les façons possibles, mais rien n'y faisait et malgré les dizaines d'amis qui m'entouraient voir m'admiraient, j'avais toujours cette fâcheuse impression de ne pas être à ma place dans ce monde incompréhensible... .../... J'entame de brillantes études de chimie, lycée, classes prépa, grande école d'ingénieur.. jusque là tout va bien si on excepte ma vie privée : pas de...
Je me suis rendu dans une petit surface commerciale. Là, les choses sérieuses ont commencé. Qu'elle sensation de croiser des personnes sur le parking sans qu'elles vous remarquent. Penser à la ligne droite et mettre les pieds sur cette ligne sans accentuer la démarche. Jusqu'à présent les personnes m'avaient croisé de loin, j'allai enfin savoir si... A l'entrée du magasin, le rayon primeur et 4 femmes en train de choisir des pommes... moi aussi j'ai pris un sac plastique et je me suis pris 4 pommes. A travers ma frange je n'ai remarqué aucun regard inquisiteur... le test était réussi ou plutôt mon maquillage et mes habits correspondaient bien à Myriam. .../... C'est vraix que le bonheur est dehors, vivre cachée n'est pas une fin en soit, "sortez les filles". .../... Le fait de sortir les deux jambes en même temps et jointes c'est... Le froid sur les jambes, les cuisses c'est... Je suis restée environ 5 minutes devant l'agence immobilière à scruter les annonces (je...
Delphine et moi devions nous retenir pour ne pas éclater de rire. Je pris goût à ce jeu, mais les occasions de voir Delphine se firent rares. A la maison, j'osai avouer (avec beaucoup de difficultés) que j'aimais m'habiller en fille. Mon père prit cela pour une extravagance et s'en fichait royalement. Quant à ma grand-mère, elle le prit très bien et me procura même deux jupes et une robe qu'elle me permettait de porter en dehors des heures d'école. On aurait dit que cette "fantaisie" plaisait réellement à ma grand-mère qui m'encouragea à m'habiller en fille le plus souvent possible. .../... A l'âge de 13 ans, j'avais de longs cheveux blonds bouclés: c'était à la mode au début des années 70 et je m'en accommodais fort bien. Je passais mes vacances dans les Ardennes belges en compagnie de ma jeune cousine. Elle me proposa un jeu : je devais mettre quelques-uns de ses vêtements féminins et nous ferions croire aux gamins du village que j'étais une fille et que je ...
TyralTyral (publié: 02-11-2004, 11:09 ) .../... Je me décidais un jour de sortir habillé en femme. C'était en octobre, un soir vers 21h00, j'avais mis des sous-vêtements achetés dans un grand magasin (culotte blanche, soutien gorge blanc bourré de coton et collant noir) un chemisier vert, une jupe ample verte à bouton, un manteau marron et des chaussures à talons acheté dans une friperie. Ne voulant pas choquer mes voisins, j'ai mis la jupe et le manteau dans un sac, et je suis sorti en jean et blouson ample. Apres un petit parcours en voiture, je trouvais alors un coin tranquille pour me changer et mettre un peu de maquillage. Apres plusieurs hésitations, je me décidais à m'éloigner de la voiture et je fis un petit parcours de 10mn. Quel bonheur de sentir le vent caresser ses cuisses et d'entendre le bruit des chaussures à talon marteler le sol. A un moment, je vois une personne qui avance dans ma direction sur le même trottoir. La mon cœur palpite car si je ne veux...
Petite SophiePetite Sophie (publié: 02-11-2004, 11:05 ) .../... Je le fis et je retrouvai à la folie cette sensation que je n'avais jamais oublié et j'ai replongé dans l'univers de la féminité et depuis ce temps, j'ai accepté d'être femme pour des hommes qui me regardent mais qui me voient en mini-jupe et tout le reste. Je n'y peux rien, j'attire cela chez-eux et j'accepte de les rendre heureux. .../... Bref, dans son chalet, je me suis prêté au jeu de devenir fille pour lui car c'est comme cela qu'il voulait me voir vêtue. J'éprouvai sans l'avouer à ce moment une sensation de féminité pendant quelques jours et quelques nuits et bien sûr, je me prêtai à cette expérience unique d'être la demoiselle d'un homme qui était fou de moi. Je me suis donnée à lui et jamais je ne fus ébranlée de cela. Puis, je me donnai une autre fois à 11 ans à un vendeur d'une boutique qui me caressa dans la cabine d'essayage et je plongeai encore une fois dans son appart. dans l...
karinejkarinej (publié: 18-05-2005, 18:05 ) .../... Un jour, mon amie eut à faire un voyage de trois jours pour raisons professionnelles. Les mois qui ont précédé cette date ont été très longs. J’imaginais déjà tant de choses : comment j’allais m’habiller et où j’allais pouvoir aller me promener. Car cette fois ci c’était sur : je voulais sortir dehors, croiser des gens, me sentir belle… En résumé être femme. .../... J’ai toujours été 100% hétérosexuel. Cependant mon rêve est de plus en plus d’être dans la peau d’une femme. A l’âge de 21 ans je me suis installée avec ma copine. Elle était très jolie, et s’habillait très bien, surtout grâce à mes conseils. Je ne lui ai jamais avoué ma passion pour le travestissement. Quand j’étais seule chez nous, je me précipitais immédiatement devant l’armoire où elle rangeait ses habits et ses chaussures, et rapidement, je sélectionnais des habits et chaussures pour subvenir à mes envies....
Charlotte aimerait vivre ainsi toute sa vie durant. Elle aimerait pouvoir sortir dehors, un soir d’automne, maquillée, chaussée d’escarpins et coiffée d’un perruque, et sentir le vent froid s’engouffrer sous sa jupe, sentir le frottement du délicat tissus sur ses bas. .../... CharlottenoCharlotteno (publié: 04-08-2005, 3:16 ) .../... Depuis, elle s’est mariée et a eu des enfants. Son épouse n’est pas au courant de sa part de féminité. Voyant ses réactions par rapport au travestissement et à la transexualité, elle ne comprendrais pas. Donc, elle continue à vivre en solitaire, cachée, sa double vie. .../... C’est au travers de ce site que Charlotte est née. Elle se sent moins seule grâce à vous toutes, grâce à vos expériences et vos témoignages. .../... Dès qu’elle est seule, Charlotte s’éveille. Elle choisit ses vêtements. Un petit string en dentelle, un soutien-gorge assorti et déjà, sa petite chatte devient moite au doux contact d...
Sylvia est née, je supprime totalement mon médicament miracle. .../... J'ai voulu voir Vesoul et j'ai enfilé mes bas, chaussé mes escarpins.. comme toujours! .../... Ensuite ? Parcours classique. Vers douze ans, dès que possible enfiler des vêtements féminins empruntés à ma sœur ou ma mère, érection, masturbation, honte, jamais plus ça, ça y est j'ai recommencé. .../... Je continue le combat, mais elle ressurgit toujours, souriante, enjouée, fille de joie :"tu viens chéri". .../... Sylvia a sauvé ma santé mentale, Sylvia m'a fait plonger dans l'alcool, maintenant Sylvia est en moi, intégrée, et je l'aime. .../... L'imaginaire a compensé mes déboires familiaux, m'a sauvé du chaos intérieur. .../... Ma mère, déjà âgée, offre à mon père le fils qu'il désire, celui-ci, militant syndicaliste, doit en échange être plus présent à la maison. .../... Le premier conflit avec ma mère étant terminé, la seconde guerre arrive. Je veux combattre cette fe...
Je suis mariée à ma tendre depuis 10 ans, elle me connaît telle que je suis tous les jours, non sans quelques difficultés parfois, mon entourage sait que je suis un homme qui n'a jamais aimé l'être ( donc femme en premier lieu), y compris mes enfants, je m'affiche en tant que homme très féminin, et je ne ferai sans doute jamais de traitement hormonal, même si cela représente pour moi l'aboutissement normal de ma personne, sauf chance qui se présente !!!! .../... Femme dans la vie de tous les jours, sans jupe en grand public quand même, mais maquillée et portant toujours des tenues féminines, je suis arrivée apparemment à me faire reconnaître pour ce que je fais et pas seulement pour qui je suis! .../... lise mlise m (publié: 15-09-2005, 12:09 ) .../... Née en 57 en France, je suis infirmière, membre du conseil d'administration de l'hôpital où je travaille, future secrétaire de mon syndicat et responsable à la formation pour mon département (sud ouest). .../...
Les gens nous connaissaient assez bien car mes parents avaient une petite épicerie près de chez nous. C’est ce qui me retenait de faire une sortie au grand air. Ce n’est que 2 mois après être installé dans mon nouvel appartement que je décidai de me montrer la binette. Le quartier où je restais était calme, et vaste. Pas trop de maisons aux alentour, à l’insu des regards indiscrets, c’est l’endroit et le moment idéal. .../... Alors les filles, passer un très bel été et un « p’tit » conseil pour celles qui ne veulent pas payer trop cher pour leurs vêtements, allez dans les friperies ou les marchés aux puces. Vous trouverez quelque chose j'en suis sûre! C'est incroyable parfois ce que les gens peuvent laisser comme trucs. .../... Plus tard, ma sœur, qui avait 24 ans à l’époque, quitta la maison en me laissant 2 gros sacs de linges qu’elle ne portait plus. Quelle ne fût pas ma surprise de retrouver les jupes que ma soeurs portait au secondaire, ...
Je me travesti dans l'intimité depuis plusieurs années, mais j'aimerais tellement pouvoir être capable de sortir ainsi en public et me sentir vraiment femme. Mais étant donné que qui nous sommes est plus souvent qu'autrement rejeté ou mal vu par la société, cela me crée une barrière. .../... Il m'arrive souvent de penser que je serais si bien dans ma peau en vivant et travaillant très très loins d'ici, là où les gens ne me connaissent pas afin que je puisse finalement affirmer et dévoiler au grand jour ma féminité. Mais malgré tout, il y aura toujours les préjugés de la société, même très très loin d'ici. .../... Dès mon enfance, soit vers l'âge de 10 ans, je m'amusais à porter des sous-vêtements féminins lorsque j'en avais l'occasion. Aujourd'hui je réalise que ce n'était pas seulement pour m'amuser que je faisais cela mais aussi parce que j'avais une tendance à la féminité. .../... Sophie de MontréalSophie de Montréal (publié: 02-11-2004, 1...
Et depuis ce jour dès que je rentre chez moi je m'habille comme ça et je me sent bien, très bien.Merci pour ce site génial ou on se sent bien et en confiance .../... Coucou à toutes, j'aime porter de la lingerie et des mules depuis toujours.Quand je portais les mules de ma mère je me sentais calme reposé bien dans ma peau.Mais en grandissant mes pieds était devenu trop grand pour les porter. .../... Quelle bonheur dès que j'ai eu mon appartement.A peine emménager mon premier achat fut une paire de mules acheté par correspondance chez Ernest et une paire de bas. .../... hélénahéléna (publié: 30-05-2005, 14:11 ) .../... ...
Cette ville me fascine littéralement. C’est un univers de contrastes tant au niveau humain qu’architectural ou même au niveau du climat (météo). J’ai vécu longtemps aux USA entre les années 1974 et 1981, en deux séjours de deux et trois ans respectivement. Je me sens donc un peu chez moi. En sortant de l’aéroport, pas d’hésitation sur la bretelle d’autoroute à prendre, la redécouverte de la merveilleuse vue sur l’île de Manhattan en arrivant par l’un des ponts ou des tunnels venant du Queens ou de Brooklyn, puis la descente sur la seconde avenue vers l’appartement de mes amis qui habitent entre la 20ème et la 23ème rue dans des immeubles relativement modestes. .../... Avant mon départ, j’avais contacté plusieurs copines de l’association locale des travestis de New York « Cross Dresser International » (http://cdidotorg.tripod.com/index.html/) qui m’avaient invitée à venir les rejoindre lors d’une de leurs réunions hebdomadaires du mercred...
Vers dix heures, certaines copines ont décidé de sortir en ville. Mais ma copine américaine devait venir me chercher et de plus j’avais déjà eu mon saoul d’émotions… Donc à peu près en même temps que les copines partaient faire une virée en ville, je suis sortie rejoindre ma copine qui m’attendait dans sa voiture. .../... La réunion ce soir là était consacrée à des conseils de maquillage. Deux professionnels du maquillage, sont venus expliquer quelques trucs de "pros". Ce sont des spécialistes du maquillage des acteurs de Broadway et ils ont aussi une forte clientèle de travestis. Ils connaissaient bien le sujet et ce fût très intéressant. .../... Le mélange des styles se retrouvait aussi dans la diversité des âges : quelques copines très jeunes, d’autres plus mûres… Au niveau des physiques aussi de très belle "grandes et minces" côtoyaient des petites rondes comme moi ou même plus enveloppées que moi, et ça n’est pas rien déjà… Il y a...
Chères copines, je vous ai tout simplement ouvert mon cœur, et je demande être contacter par mes semblables du monde entier pour discutions échange des idées et faire connaissance dans le respect de l autre et sans vulgarité, pour m aider dans ma découverte de moi-même… Même que je vie avec ma femme et mes enfants, je me sens toute seule chez moi. alors n hésiter pas a m écrire je vous attend toutes. Bises a toutes et A+ .../... mon nom a moi est HANAN, Si je me rappelle bien mes premières pulsions féminines remontent à l âges de 8 ans; j ai commencé à me travestir avec les vêtements de ma mère, puis j ai continué a prendre plaisir de cet acte, parce que je me sentais très bien comme ça... Aujourd hui j avoue que je suis très attirée par le travestissement, et je n accepterai jamais d y renoncer…Je suis un H marié(e) et j ai deux enfants, 46 ans 1.67 / 75kg blonde charmante...Tout ce qui est féminin me branche; le maquillage les sous vêtements les jupe...
VickyVicky (publié: 03-07-2005, 2:45 ) .../... Un peu lasse de ma balade, je retournais au parking, puis je repris la direction de ma ville de résidence. Dans un dernier sursaut d'inconscience je décidais de ne pas me changer pour rentrer chez moi. Les Dieux étaient avec moi, nul ne m'a vue. .../... Pendant mon après-midi, j'ai croisée des centaines de personnes, il y en a bien eu une dizaine qui ont remarqué un travesti, mais jamais je n'ai entendue de réflexions désagréables, seules quelques petits tapes discrètes sur le bras de leur conjoint ou conjointes pour les prévenir de mon passage (ce sont surtout les femmes qui m'ont découvertes) . Jouant le jeu, je m'appliquais à chaque fois à leur faire mon plus beau sourire. Seul un garçon noir m'a fait un signe et un grand sourire amical en disant à ses copains "c'est un garçon". .../... Aujourd’hui, Vicky est sortie de son cocon. Mon épouse s'étant absentée une dizaine de jours, l'envie de sortir qui me tenail...
" Alors, petite sœur, cela te plaît, viens que je t'aide " .../... " Allez, on sort, il faut monter ta garde robe et s'occuper de ta peau ". .../... ChantalChantal (publié: 02-11-2004, 10:44 ) .../... Elle m'enfila la combinaison et m'amena dans la salle de bain, me maquilla, me mit une perruque achetée pour moi et enfin un de ses tailleurs. .../... Elle avait pris rendez-vous chez l'esthéticienne pour m'épiler, au moment de me rhabiller elle me tendit un nouveau collant fin. J'étais devenue une vraie fille, nous achetâmes du maquillage, quelques lingeries, cerise sur le gâteau un porte-jarretelles et deux paires de bas (aussitôt enfilés) puis une jupe, un chemisier et une robe. Je passai ainsi tout la journée et même la soirée avec Carole sa copine qui était dans le secret. .../... C'était mieux que mieux, Chantal venait de naître, je ne me reconnaissais plus. .../... Bien des années plus tard, seul dans sa chambre d'étudiante, j'enfilai un de ses colla...
Je connaissais Internet, mais pas de sites comme TVQ. J'ai plutôt cherché le dialogue, sur des sites de rencontre. Mais qui rechercher ? Une femme ? Un homme ? Un(e) homosexuel(le) ? Un(e) hétérosexuel(le) ? Comme ami(e) ou comme amoureux(se) ? Etant attirée par les femmes, j'ai même essayé un site de lesbiennes. Où l'on m'a refusée. Curieux comme certains groupes qui se plaignent d'être rejetés peuvent faire preuve eux-mêmes d'intolérance… Impossible de faire une recherche active dans mon cas, alors ? Attendre une réponse à mon annonce ? Peu de chances d'en avoir. Qui peut vouloir de moi ? Comment une femme, sauf cas très particulier, peut-elle tomber amoureuse d'un homme qui se sent femme ? Ou un homme ? Seul un site homosexuel offre quelques possibilités (en quels termes crus ! j'en ai horreur), mais j'ai toujours été déçue, car justement je ne me sens pas homosexuel, je me sens femme. Peut-être lesbienne ? Dieu qu'il est dur de s'y retrouver ! Mais oublions ...
-Docteur, je vous ai déjà raconté que quand j'étais petite, je m'habillais en fille parce que je suis une fille!... .../... -Docteur, est-que vous savez s'ils rêvaient tous les soirs en s'endormant de la gentille fée qui les transformerait en jolie petite fille ou du magicien, comme Panoramix, avec une potion magique, tu bois, t'es garçon, tu bois, t'es fille, c'est toi qui choisit! .../... 35 ans ont passé, un mariage, une fille, le bonheur aux portes de Genève, belles bagnoles, joli bateau, gros cube, super appart, vie médiatique, tout va bien... Oui mais, y a juste un détail, je suis une femme, docteur! .../... Ma femme, elle y est pour rien, c'est moi qui déconne... Ok, ces dernières années, je suis soumis, elle a une belle réussite professionnelle et moi, c'est le contraire, alors pour la garder, j'accepte beaucoup, bouffe, ménage, etc... Oui mais, elle n'accepte pas une deuxième femme à la maison, ...éducation, culture, croyance. Elle ne peut supporter un...
J'avais une sœur jumelle qui se nommait Geneviève et nous étions très proche l'une de l'autre car nous étions jumeau identique environ à 90%, ce qui est très rare. Elle étais une fille parfaite (une poupée) et moi, un garçon de petite taille, sans barbe. .../... Le lendemain, ma sœur me proposa d'aller à ses cours à sa place alors je l'ai fait, durant son voyage. Je me suis installée dans sa chambre et j'étais ma sœur 24h sur 24h. .../... Pour camoufler mon petit tour de taille, je m'étais toujours habillé ample, ce qui me faisait paraître plus gros et qui camouflait mes courbes physiques. .../... L'année dernière, ma sœur qui étudiait en esthétique et coiffure avait gagnée un voyage dans l'Ouest alors, elle m'a demandé si j'accepterais d'aller à l'école à sa place durant son voyage, car moi j'étais suspendu de l'école. Je lui dis que tous le monde allait me reconnaître et elle m'a dit: "Je vais te transformer en moi, tu décideras après. J'ai ...
Plus d’une fois, j’avais failli être surpris dans cet appareil – une perspective qui me terrifiait. Et puis, j’ai commencé à sortir avec des filles, et mes premières maîtresses m’ont – provisoirement – détourné de mes tendances au travestisme. Je me répétais que ce désir n’était « pas normal », sans compter que j’avais désormais bien d’autres centres d’intérêt... J’aimais vraiment les filles, et elles me le rendaient bien. .../... Cependant, j’ai toujours été fasciné par ce prénom qui aurait pu être le mien, comme le signal d’un autre destin possible... Bizarrement, je n’ai jamais rencontré de garçon de ce nom; mais j’ai connu plusieurs filles prénommées Pascale, toutes plus brillantes et allumées les unes que les autres. Et c’est tout naturellement que le prénom Pascale m’est revenu quand j’ai commencé à me travestir. .../... C’est ainsi qu’on pensait, dans ce rude pays de trappeurs et de bûcherons, quand j...
Salut les filles moi je me tv depuis l,age de 6 ans a la cachette de mais parent .J,ai du arretée quelque fois ,mais pas capable .Marié 2 enfants ma femme le saie ca fais 5 ans au debut acceptais pas et maintenent elle vient avec moi acheter des vetement comme jupe colant robe soutien-gorge,j,aime etre en femme le plus souvent possible a la maison ,pas encore sortie j,ai tous les vetement que j,aime de nuit et de jour je ne peut plus m,ent passer alp. .../... jujujuju (publié: 09-03-2005, 15:51 ) .../... ...
Je ne regrette pas pour autant cette opération, au contraire, si cela était à refaire, je le ferais... Sans vouloir me vanter : Je passe même inaperçue dans la société. Je veux tout simplement vous faire voir la réalité en face. .../... On croit qu'avec les opérations on changera tout, cependant ce n'est pas vrai... On ne sera jamais une femme à cent pour cent, même si vous en avez été toujours une ( dans votre tête) physiquement ça ne sera pas le cas. Et on vous fera subir cette humiliation de nouveau : La différence ! ( Ca me rappelle la chanson de " Lara Fabien".) .../... S.V.P Il faut arrêter tous ces bêtises. Si vous ne donnez pas une image sérieuse et définie et réaliste du transsexuel, comment voulez-vous être respecté ? .../... Je me suis trouvée dans beaucoup de ces histoires et je veux contribuer avec mon soutien à toutes celles et ceux qui ont besoin de conseils et informations ou simplement parler... .../... Je suis un transsexuel avec ...
Et puis il y quelques mois, un petit choc, à l'occasion d'une soirée déguisée, pas travestie, non, juste déguisée... c'est en se rendant dans une friperie pour trouver de quoi se costumer que cela s'est produit. Voir toutes ces robes alignées, au couleurs si vives, tant de dentelles, d'étoffes si douces, si volumineuses..... il a fallu que j'y retourne (seul, bien entendu) par la suite, et que j'en essaye... ahhh quelle sensation, quelle émotion... je me sentais si bien vêtu de cette robe de mariée dans cette cabine d'essayage! et paradoxalement si mal à l'idée de n'être séparé des autres clients que par un simple rideau qui me laissait entrevoir le magasin et les clients, et leur laissait voir le bas de ma robe (pour laquelle ils ne portaient sans doute aucun intérêt, mais bon dans ces cas la on est un peu parano non?).... allez, un peu de courage, après tout la plupart des clients viennent ici pour trouver des déguisement, on va dire que moi aussi!!! et finalement...
J'ai vécu un peu la même histoire que beaucoups d'entre vous. C'est au tour des onze, douze ans que mes souvenirs me ramènent. Je volais les collants de ma mère et la nuit quand tout le monde dormait, j'allais les chercher dans ma cachette, je les enfilais, je m' allongeais sous ma couverture et en caressant ces doux tissus sur ma peau, je m'imaginais d'être une fille. .../... Depuis trois ans, je vis de nouveau avec une fille et ma vie sociale va, ça ne peut pas être mieux. Mais tout bonheur a un revers de médaille. Elle me reproche que j'occupe trop de temps avec mes propres intérêts et pas assez pour elle tant au niveau sociale qu' affectif (il faut dire que je suis quelqu'un d'assez ambitieux et que je passe beaucoup de temps chez moi à travailler ou à essayer de travailler, parce que Jasmine me demande aussi pas mal de temps pour m'occuper d' elle ( il y a maintenant près de deux ans, j'ai donné un nom à la femme en moi et j'aime beaucoup "Jasmine". )). Bien sûr...
coucou moi c'est celia, et mon histoire a commence vers l'age de 9 ans, a l'époque tout m'est assez flou, et quelques souvenirs sont encore encrez dans mon esprit, comme avoir dormi chez des copines en chemise de nuit, car je n'avait pas de pyjama, ou bien m'a grand-mere a qui a chaque fois que l'on se voyait me disait de me rendre plus féminine, et qu'il m'arrivait de me maquiller. Apres aucun souvenir jusqu'a mes 12 ans. .../... Je venais de déménager et les habits de ma mère était dans ma chambre, pour quelques temps, alors je ne sais pas pourquoije décidai de mettre une jupe de ma mère et alors je me sentie bien et c la que commenca une longue route de travestissement, avec quelque pause doutant de ma vie, et chaque soir je m'endormais en pensant a 1001 et 1 scénarios pour devenir femme, je ne ratait aucun sujet sur tout ce qui comporte les transgenres, interwiews reportages fictions,films fantastique (mon meilleur fît si j'étais elle ou l'ange de la glace), et tout se ...
MichèleMichèle (publié: 03-04-2005, 18:31 ) .../... Maintenant j'ai decouvers tellement de choses, sur le plan relationnel deja, sur ma nouvelle sexualité aussi. Maintenant je pas la chance d'etre dans une région propice au contactet je suis souvent seule, internet, c'est pareil, sauf que je reçois des mots sympas comme tu es vraiment belle, peut être du haut de mes 57ans (faut pas le dire). En tout cas je peux vous recevoir ici dans ma très grande maison, en tout amitié et convivialité ( tradition chez moi vous mangerez des girolles) .../... Il y a 3 ans que c'est il passer? je dicidais de quitter ma femme pour me consacrer à ma vie de femme. Cela fut pas sans cris et insultes de la part de mes filles en l'occurrence. J'eu l'occasion grâce a internet de trouver une amie de mon coin qui donna des oestrogenes, puis ce fut une autre amie, cette fois pharmacienne qui accepta me me les vendre sans ordonnance. Voila la grande aventure commença, mais seulement il me restait t...
Je m'appelle Joane. Vers l'âge de 11 ans ma mère pour aller jouer dehors a voulu me faire porter des collants verts car mes combinaisons étaient mouillées dans la neige, se fut le premier regret. Vers 13 ans, j'allais garder chez des voisins, quand les enfants dormaient, je m'habillais avec les vêtements de leur mère, je me maquillais, j'ai même percé mes oreilles 3 fois je croyais que j'étais malade. .../... J'en ai parlé à mon psy, il me conseille d'en parlé à mon entourage ou de quitté ma copine car elle ne comprendrait pas. Je ne sais plus quoi faire, mais je ne peux plus m'arrêter, c'est encré en moi, je me sens féminine même si j'ai un surplus de livres, j'ai même parlé a mon psy des hormones. Il m'a dit qu'il m'aiderait quand je m'aurai séparé, j'ai peur de sa réaction et je l'aime comme une femme aime une autre femme, je vais vendre ma maison et on verras l'avenir. .../... Une copine qui veut devenir une femme a part entière un jour.bye xxx .../...
Norma_LiseJe voyais et je verrai (publié: 12-04-2005, 14:10 ) .../... Etant tout petit on m'habillait en petite fille car la premiere au monde est morte avant mon arrivee. Tout ce qu'il y avait etait probablement des vetements de petite fille. On m'avait laisse pousser les cheveux qui etaient blond a l'epoque. Tout le monde disaient qu'il est beau.... Eventuellement, d'autres sont nes apres moi et on me negligea n'etant plus la nouveaute. C'est la vers les cinq ou six ans que ca a commence.Lorsque j'etais seul, j'allais dans la remise ou etaient les vetements qu'on n'utilisait plus. Vetements de ma mere. J'avais recupere des bas chez une voisine et un porte jarretelles pendu sur une corde a linge sans me faire prendre. C'est ainsi que j'ai commence a me creer un petit garde robe bien cache. Aussitot que j'avais du temps libre, j'y allais. Ca devint une sorte de therapie lorsque ca avait mal ete a l'ecole ou a la suite d'un argument avec mon pere ou ma mere car etant une grande famil...
A bientôt 50 ans, je suis maintenant un homme très heureuse ! .../... Autre problème, moi qui jusqu' alors avait une pilosité raisonnable j'ai vu peu à peu celle-ci se développer. Mon torse qui n'avait que quelques poils follets au milieu de la poitrine et vite devenu le thorax d'un gros ours. Malgré mes goûts pour la lingerie et ma sensibilité, j'ai toujours été attiré sexuellement que par les femmes. C'est ainsi que comme beaucoup, je me suis retrouvé marié et de nouveau obligé de vivre ma féminité en cachette, dès que madame avait le dos tourné. .../... C'est une fois installé seul dans un petit appartement, que j'ai eu envie retrouver la douceur des bas Nylon et de la lingerie soyeuse. Libérer cette partie féminine qui était en moi. Libre de mes actions, j'ai commandé par catalogue tout ce que j'avais besoins. Enfin presque, car les chaussures de femmes de ma taille demeuraient introuvables ! Quant aux brassières, en prenant de la carrure, seul les mo...
Je me suis vite rendu compte cependant, que Vendredi n’était pas ‘’un vendredi’’, mais bien ‘’une vendredi’’… De toute façon vendredi étant la journée de Vénus, il ne peut en être autrement… .../... Je m’y suis donc réfugié pour survivre et panser les blessures, et chemin faisant, j’ai commencé à ressentir une présence… Très subtile au début… Un souffle, une mémoire qui doucement m’incitait à explorer cette île. .../... Il y a quelque années, à la suite d’un naufrage qu’on appelle communément ‘’divorce’’, je me retrouve ‘’ que dis-je, j’échoue ‘’ sur une îles déserte avec ma triste solitude. .../... Je sais maintenant que cette île n’est pas déserte, et qu’en fait, cette îles est tout simplement un oasis… Mon oasis… .../... Depuis longtemps déjà, je me suis rendu compte que je suis attiré par ces êtres qui étant nées de sexe masculin expriment dans leur apparence, leur façon de penser ...
Toujours est-il qu'un soir de Décembre dernier, mes amies et moi étions attablées dans un cabaret bien connu de Montréal en train d'assister à un spectacle de personnificateurs Féminins. Le spectacle ayant pris fin, mes copines décident d'aller danser histoire de se Délier les jambes, or, comme je ne suis pas très bonne danseuse, je leur dis que je vais les regarder évoluer de ma table. Comme vous l'aurez sans doute deviné, un monsieur vient s'asseoir près de moi et se met à me faire du plat. Je lui dis alors qui je suis vraiment et comble de malheur il me répond que rien ne le dérange en cette matière. Oups!! Je me cherche alors une façon de me défiler, mais étant très timide je ne sais quoi faire. C'est alors qu'une de mes amies (Femme biologique) que j'adore, s'étant aperçue de mon désarroi, vint très vite à ma rescousse en chassant cet intrus qui m'empoisonnait l'existence. Certaines me trouveront chanceuse de passer aussi bien mais croyez moi, ce n'est pas...
Ce soir, je vais jusqu’au bout, je rentre chez moi comme ça. Je retire juste mon rouge à lèvres, mais je ne me changes pas. Oh, ce n’est pas du courage à proprement parler, ma femme travaille de nuit, et les enfants doivent être couchés. Malgré tout, le risque existe de croiser quelqu’un. Je suis, comme on dit, "un personnage public", investi dans la collectivité, et les responsabilités quotidiennes de mon alter-ego masculin sont incompatibles avec la vie de Manuela. .../... Aujourd’hui, de plus en plus "elle" dans ma tête, mon activité professionnelle commence réellement à en souffrir. Bien sur, hormis certaines périodes ou ma présence physique est indispensable, l’essentiel de mon activité est organisée de telle manière que je puisse travailler n’importe ou. Et n’importe ou, c’est très bien chez moi. Ainsi, je peux donner de plus en plus en plus de temps à Manuela. Mais je ne sais pas jusqu’ou cela pourra fonctionner ; mes enfants grandissent et...
J'ai épousé Marie-Claude sans lui avouer mon faible pour le travestissement. Vivant avec une femme que j'aime, mes envies cesseraient ! J'ai attendu plus de deux ans après notre mariage avant de lui en parler. Je lui ai annoncé que je le faisais depuis mon enfance et que j'avais repris depuis peu mes habitudes de travestissement, tant j'en avais besoin pour me sentir bien dans ma peau. Que j'avais tenté résoudre ce problème en essayant de ne plus le faire depuis que nous nous étions mariés. .../... Comment résoudre mon état d'être si je ne peux plus dialoguer avec la seule personne à qui je me suis confié ? .../... Depuis nous sommes dans une situation de blocage complet. Cela fait trois ans que nous nous ignorons sur ce fait. Je continue à m'habiller, seul, et me fais plaisir ainsi. Cela ne me suffit plus pour être bien dans ma peau. .../... J'ai une envie irrésistible de me travestir depuis ma plus tendre enfance. Je n'en connais pas la raison exacte si ce n...
J'étais gênée mais je me disais qu'il valait mieux pour moi que je me sente vraiment fille et ne pas avoir peur car sinon elle s'en serait rendue compte. Mais je crois qu'en me voyant elle a du le remarquer puis je rentrai dans ma voiture et attendis qu'elle parte. .../... StellaStella (publié: 02-11-2004, 11:07 ) .../... Je m'appelle Stella ( mon prénom féminin). Depuis que je suis jeune j'aime m'habiller en fille. Tout a commencé avec mes cousines qui m'habillais en petite fille car j'avais le visage fin. Très souvent on me prenait pour une fille quand j'allais avec ma mère faire des courses. D'années en années j'ai continuer et j'allais de plus en plus loin dans mon envie de ressembler à une fille. A 18 ans, je suis sortis l' après-midi avec la jupe et le haut vert de ma soeur. La jupe avait de la dentelle blanche. Je me suis maquillée, j'ai mis des sandales blanches féminines et je suis sortie de ma voiture. J' étais debout près de la voiture quand une jeune f...
Je me trouve moi aussi dans ce cas. Tout a commencé durant mon enfance avec d'abord une jupe de ma mère qui traînait par terre. Après l'avoir enfilée, je me suis senti tellement à l'aise que cela m'a beaucoup plu. .../... Marie-ElodieMarie-Elodie (publié: 02-11-2004, 11:00 ) .../... Je me souviendrai toujours la satisfaction de me contempler dans les dessous un plus "osés" de ma mère dans la glace. Pourtant, je ne parviens toujours pas à assumer ce trait de caractère à 20 ans et 1 mois. Je me suis même mis à essayer les vêtements de ma copine, avec qui je suis avec depuis 2 ans, et vis-à-vis de laquelle je me sens totalement incapable de lui avouer tout cela, de peur qu'elle ne pense que je sois homosexuel, bien que je ne sois attiré que par les femmes. .../... Bien sûr, cela a évolué. Je me suis mis à essayer ensuite les sous-vêtements de ma mère sous une jupe et d'abord un tee-shirt. C'est quelque temps après que je me suis mis a mettre des tailleurs c...
Puis, feuilletant les premiers catalogues de la Redoute et des 3 Suisses (vpc en France), en cachette de ma mère et mes sœurs, j'y découvris avec jubilation les nombreuses lingeries que pouvaient porter ces belles femmes. Quels délices! Quelle jalousie aussi! Les guêpières, les bas, les porte-jarretelles et les soutien-gorges n'eurent bientôt plus aucun secret pour moi. L'âge aidant, je me suis hasardé à fouiller dans les tiroirs des commodes où se cache généralement la lingerie féminine. D'abord celles de ma mère et mes sœurs, auxquelles j'ai toujours pu cacher mes goûts, mes envies, exceptée une ou deux fois où ma mère me surprit en train de me masturber avec une culotte en polyamide et mit cela sur le compte de ma puberté naissante. .../... Au lycée, vers l'âge de 15 ans, j'eu mes premiers flirts avec des filles de mon âge, mais plus entreprenantes que je ne pouvais l'être. Pendant cette période, je fis du baby-sitting le mercredi chez de jeunes couples ...
Quand aux effets secondaires.., je ne ressens rien. Pas de maux de cœur.., de nausées et des maux de têtes. Rien de tout ça. Je me compte, pour le moment, vraiment chanceuse. Pour le moment.., j'ai remarqué que je mange beaucoup plus. Ayant même des fois des rages de bouffe qui me surprennent en pleine nuit. Et l'autre jour.., on m'a fait, très gentiment savoir que je venais avec un bon derrière. Est-ce un compliment, sûrement pas venant de la bouche des femmes. Mais je m'en fous car pour moi la beauté d'une femme passe pas par ses courbes. Même mon visage à changer. Je l'ai remarqué lorsque je me suis prise en photos avec la web cam d'une de mes amies de filles. C'est frappant comme changement, mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi je ne vois pas ses changements lorsque je me regarde le matin dans le miroir. .../... Là, je sais que je ne suis pas la seule à vivre ça. J'attends parler de l'opération de réassignation sexuelle c'est ça que je veux. Mon cœur re...
là, Mélanie doit y aller seule et on pense à aller dans un café, malheureusement c est midi et pas une place libre .../... De suite Mélanie me dit : « tu dois abandonner les hauts de couleur claire » Aille un gros problème car je n ‘ai que cette veste. Sinon elle me dit que la petite jupe noire est idéale . J avais aussi pris un pantalon mais là elle dit : « non tu vas mettre la jupe je suis sûre que tu as de jolies jambes » .../... Je prends mon sac contenant mes effets et je sonne en bas de son immeuble. .../... J’ai pris rendez-vous avec Mélanie et j’arrive à son adresse vers 10h30. .../... c'est etonnant je ne suis pas apeurée, les vendeuses sont gentilles et de suite nous trouvons mon bonheur, une jolie perruque mi longue brune. .../... le resultat me convient bien je ne suis pas miss monde mais je me conviens et il parait que je fais crédible ( c'est l'essentiel) .../... Je pars me changer dans la pièce dédiée au maquillage et lorsque je suis pr...
Il aura fallu donc de longues années pour qu’enfin j’ose, par petites touches, m ‘avouer que non seulement j’aimais l’idée mais qu’en plus je désirais passer à l’action. .../... LadymaudLadymaud (publié: 24-03-2006, 15:17 ) .../... J’y suis retourné souvent jusqu’à maîtriser par moi-)même les techniques de maquillage et autres compétences de transformation. .../... Maud est heureuse… même si assumer sa féminité et vivre cette double vie est souvent difficile, source de sentiments de culpabilité, d’angoisses, de doutes et de questionnements sur le sens de la beauté, de l’apparence, de la vie, de la vieillesse et de la mort. .../... Le choc, car ça a été un vrai choc, heureusement que je ne suis pas cardiaque, a été violent, envahissant, une vague d’émotion puissante, accompagné d’un frisson qui m’est remonté des pieds à la racine des cheveux et m’a hérissé la peau de chair de poule. .../... Je me voyais là, debout, dans une...
CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)
Hommefleur association loi française 1901
enregistrée sous le n° W921001873
Copyright © 2011-2015
All Rights Reserved
Contact webmaster