barcarena9@gmail.com
tamires2233@gmail.com
faustobispo2@gmail.com
HOMMEFLEUR : Just showing some lace from our bra, but that's all !
Tribune libre : Assemblée Générale 2014 (gestion 2013)
Par Jeanne Travesti Publié: 22nd Saturday
28 réponses

Devant l'absence de notre vice-présidente, chargée du projet d'AG à Paris, le conseil d'administration a décidé de fixer la date du 26 avril 2014 pour la prochaine assemblée générale. Elle aura lieu à Fumel, résidence de notre copine Magaly, membre du conseil d'administration.

Le planning prévisible est le suivant:
- assemblée générale le samedi après-midi
- buffet traiteur et soirée dansante le samedi soir
- visite touristique (château de Bonaguil, promenade en gabarre)
- barbecue le dimanche midi

Les convocations, conformément à notre réglement intérieur, seront envoyées dès cette semaine, ainsi qu'une fiche de réservation, qui sera disponible sur le site.
Forum public : Windows 8 - téléchargement de photos
Par Jeanne Travesti Publié: yesterday
Répondre
Nathalie Crossdress m'a fait part récemment de ce problème. J'ai eu l'occasion aussi d'essayer sur ce système chez une amie, et j'ai aussi constaté le problème. Cela pourrait venir d'un paramètre à mettre sous windows, concernant flash player, ou un anti-virus...

Il y a un peu d'aide à propos de flash player sur ce lien :
http://helpx.adobe.com/fr/flash-player/kb/flash-player-issues-windows-8.html
Two forums on this website. Le site dispose de deux forums, un forum public accessible tout visiteur, et un forum privé réservé aux membres.

Discussions en cours depuis une semaine :
today, recherche lingerie feminine
today, L'Australie et le "genre"
yesterday, Windows 8 - téléchargement de photos
20th Sunday, Parfums
19th Saturday, Réponse d'une athée à Lucie et Carole
17th Thursday, L'identité de genre

Des discussions récentes au hasard...
7th Friday, Stéphanie, un an déjà…
1st Wednesday, Rêves et bonnes résolutions

Pierrette Bellanger, adhérente n° 1051. Au hasard des rencontres virtuelles, une copine se présente à nous : « De retour sur le site après quelques temps d'absence.Comme beaucoup d'entre nous, le meme passé depuis la jeunesse jusqu'a ce jour. Souvent en jupe ou robe a la maison ou dehors. »
En savoir plus sur elle
Contacter Pierrette
Conlie, Pays de la Loire
Pseudo a écrit sur le livre d'or : Merci à Jeanne et à toutes les filles qui m'accepteront sur Hommefleur.Bises amicales et affectueuses à mes nouvelles amies
21st Monday
Croire ou pas... Avec leur culture scientifique, nos copines ingénieuses se posent des questions. Elles croient en un Dieu, mais pas celui des religions. Invitation au voyage dans l'univers !
Le Credo de Lucie Sobek
La théorie des "Si" de Carole Derider
24/05/2013
Lucie Tvnord, notre plus belle copine du jour! Bonjour a toutes, je me travesti depuis mon enfance. J'ai la chance de partager ma vie avec une épouse qui partage mon secret. Elle m'a aider à prorgresser. J'étais déja sur ce site avant de son passage en association. Aujourd'hui j'ai envie de rencontrer d'autres consoeurs et de sortir. Mai qu'il est difficile (hélas) de se rencontrer. Lucie.
En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Laure Amilo, notre plus bel album du jour! Une passion pour la féminité je recherche des copines pour échanger partager ou tout simplement vivre notre passion commune dans le respect et la simplicité
En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Last weekly registered girlfriends ! De nouveaux membres sont venus nous rejoindre. Les premiers pas sur le site peuvent être "maladroits"... Réservons leur le meilleur accueil !

22nd Tuesday 2014, Jessica Ackman
22nd Tuesday 2014, Candice Dherin
21st Monday 2014, Elisa Revesse
18th Friday 2014, Nathalie Picardie
17th Thursday 2014, Travgyneco Pascaline

Register me as site member
Marie Laure : « The only website where we can ear to yourself "You are pretty" ! » Aujourd'hui, à...

17h17 Chantal plumegirl à .Lucie Tvnord « j'adore ton style vestimentaire , tu est à croquer
»

16h55 Paola duvalle à .Geraldine Rose « trop, trop belle, tu es parfaite, j'aime, bises »

12h20 Estelle carasco à .Geraldine Rose « Waouh tu es superbe
bises
estelle »

08h15 Astrid vogler à .Sandrine Alone « ce style BCBG te va à merveille!
bises »

02h38 Nathalie picardie. «

23/04/2014 17h26 Caroline Beevir a écrit :oui, belle femme assurément, bise
Merci Caroline »

01h15 Michou lalonde à .Hélène Dormoy « tu es magnifique »

Girlsfriends tell us stories! Nowadays, they read and appreciate* :
today, Dure est la condition féminine 3, par alcina
22nd Tuesday, L'étudiant en anglais, par marietherese
22nd Tuesday, MERCI MADAME ISABELLE, par marietherese
22nd Tuesday, PROMENADE LE LONG DU LAC, par marietherese
22nd Tuesday, LA CONVOCATION, par marietherese
22nd Tuesday, PLANTAGE, par marietherese
22nd Tuesday, Une soirée à l'opéra, par marietherese
22nd Tuesday, L'examen de mathématiques, par marietherese
22nd Tuesday, Vacances, par marietherese
22nd Tuesday, L'APPARTEMENT, par marietherese
22nd Tuesday, Kay Farnsworth, par marie-pierre
22nd Tuesday, Après-midi d'automne, par marie-pierre
22nd Tuesday, Déesse de satin, par marie-pier
22nd Tuesday, Le Bal de Nouvel An, par marie-pier
22nd Tuesday, Prélude (2), par mariannetg
22nd Tuesday, Prélude, par mariannetg
22nd Tuesday, L’anniversaire (1), par juliane en jupon
20th Sunday, La maison rose 1, par divers
20th Sunday, Moi, une demoiselle d'honneur?, par helene65
19th Saturday, Le miroir de ma chambre, par francoise
19th Saturday, Je me suis éveillée différente !, par francoise
19th Saturday, De François à Véro, par francoise
19th Saturday, Mes premiers pas 4, par francoise
19th Saturday, mes premiers pas 3, par francoise
19th Saturday, mes premiers pas 2, par francoise
19th Saturday, Mes premiers pas, par francoise
19th Saturday, la rupture chapitre 2, par francoise
19th Saturday, La rupture 1° chapitre, par francoise
19th Saturday, Francine, par francoise
19th Saturday, De cousin à cousine, par divers
19th Saturday, Une femme à part entière, par divers
19th Saturday, Une soirée magique, par chantaltrav
19th Saturday, Marie, par chantaltrav
19th Saturday, Ma nouvelle maison, par divers
19th Saturday, Faut pas rêver, par divers
19th Saturday, épiltation orientale et l'on s'y fait prendre, par divers
19th Saturday, Détournement de carrière, par chantaltrav
18th Friday, Le hasard fait bien les choses 2, par divers
18th Friday, Femme après 10 ans de mariage, par divers
18th Friday, L'armoire, par divers
18th Friday, Anecdote, par divers
18th Friday, Une femme, par divers
18th Friday, Je me suis faite avoir!, par divers
18th Friday, La section "TRANS" 1, par danielle* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Evidence, their true little feminine life! Nowadays, they read and appreciate* :
22nd Tuesday Marie Esperance
21st Monday Carolyne
20th Sunday Jody04
19th Saturday Ladymaud
19th Saturday Sidonie
18th Friday Loulou
17th Thursday Priscilla* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Happy birthday from all other girlfriends !

Isabelle Love

Les anniversaires depuis 7 jours

Les albums du jour et photos récentes des copines.
   Last picture uploaded. Rejoindre l'album
Intimate girlfriends diaries.
today, Premier pas sur Hommefleur par Astrid Vogler
21st Monday, Une journée de sortie avec Audrey par Audrey La grande
17th Thursday, rendez vous à la banque par Maurane Androz
(s) sexual materials texts
Jeanne Travesti, adhérente n° 1, présidente de l'association, se présente à vous : Qui suis-je ? Appelez-moi Jeanne ! Comment se définir... "Travesti haut de gamme" ou "transgenre bas de gamme" ? On n’en peut plus de ces petites cases pour nous classer, nous étiqueter…Je ne souhaite ni changer de sexe, ni devenir "madame" 100 % de mon temps.Pour un homme, passer un tant soit peu pour une femme, est une expérience très enrichissante, ne serait ce que pour mieux comprendre le vécu de nos compagnes.Voilà, vous savez tout, ou presque ! Je vous souhaite une agréable visite sur notre site qui ne ressemble à aucun autre."Higher crossdresser" or "lower transgender" ? What a pity to class, to select us... I don't want to be transexual, 100% "madame" every day. For a man, to pass as woman is a rich experience, even to understand women lifes.
En savoir plus sur elle
Souligner le contour de l'oeil. Utilisez un crayon noir ou marron (un peu gras) en procédant par pontillés au raz et entre vos cils le long de la paupière inférieure. Si vous souhaitez un regard plus intense, faites de même le long de la paupière supérieure en élargissant un peu le trait dans le coin externe de l'oeil. Truc de Pro : Pour donner de l'éclat à votre regard posez une petite touche de blanc dans le coin interne de l'oeil.
Le conseil beauté du jour
P ascalE Eon : « She in me is not crazy, and He in me is not crazy. I am both, him and her. I am. This is my existence. »
Q uelle est l'origine du site ? Ensemble, nous avons parcouru un long chemin, chemin qui nous a conduit finalement en janvier 2011 à créer une association loi française 1901. Ce long chemin parcouru, nous le devons aussi à Isabelle, celle qui avait conçu TVQ, et dont Hommefleur est issu.
Forum visible de tout visiteur, cherchant à en savoir plus sur notre mode de vie et notre association.
Le petit forum des copines, consommé sans modération !
bonjour je debute en temps que travesti et recherche des copines avec qui aprendre et ne pas etre jugé. je me suis deja maquillé il y a quelque temps et avais tout laissais de coté . J'ai dessidé de de vivre se besoin au lieux de le refoulé comme je les toujour fait jusqua present
Bonjour à toutes, Si je me sens profondément féminine depuis mon enfance,je n'ai jamais été capable-à l'exception de quelques moments non moins fugaces que lointains,de libérer celle que je suis,aussi espérè-je rencontrer les copines qui accepteront de m'aider à franchir le pas. A bientôt... Très sincèrement
né garçon et traité de petite fille pendant ma jeune enfance,alors que je me défendais d'etre un vrai garçon ,à la puberté je me suis senti devenir fille en moi et depuis ce moment là mes meilleurs moments de vie sont quand je deviens Elisa
Bonjour a toutes Je suis Nathalie travesti amateur de Soissons dans le 02. J'ai 45 ans et je suis a la recherche de copines comme moi de ma région . Bise a toutes
bonjour je suis gynecologue dans un planning familiale j aime portee lingerie feminine j en porte depuis mon adolescence je prennais ceux de ma mere et de ma soeur donc voila je me cache plus
- Viens avec moi j’habite là haut, je vais te prêter quelque chose. .../... - Salut, Anne, me dit-il, qu’est-ce que tu fous ici ? Et sans attendre ma réponse il se tourna vers la fille. .../... A peine arrivée, je me changeais et ressortis pour voir comment Fred était installée. Sa famille était la réplique de la mienne. Mêmes bibelots, même maison, même cordialité soupçonneuse, tant les Français s’étaient acquis mauvaise réputation. Indifférents au Peer, qui pourtant méritait mieux, avec Fred, on avait décidé d’explorer le seul endroit qui vaille, le French Corner. Nous y fûmes bien accueillis. J’y étais pour beaucoup. Au French Corner les cotes respectives d’un Français ou d’une Française ne se comparaient pas. Seul le boudin, comme ils disaient avec tact, descendait en dessous d’un mec sympa. Fred avait d’autres idées. .../... Je décidai de faire la part du feu. Je lui murmurai à l’oreille que c’était vrai mais que j’avais horre...
Je disposais d'un grand bureau en bois, dans un coin de la grande bibliothèque, où il faisait très calme. .../... Elle voulut me montrer à John qui fut à nouveau très satisfait. .../... Je m'arrêtai auprès de deux jeunes femmes. Elles étaient belles et élégantes. Elles me parlèrent de Londres. Elles étaient actives dans les milieux artistiques. Elles avaient connu des débuts assez difficiles. Elles s'étaient rencontrées dans un cabaret de troisième ordre. Elles y avaient monté un numéro à deux. C'était un numéro d'illusionniste. L'illusionniste hypnotisait un spectateur pris au hasard, mais qui était en fait un comparse, et le transformait en une splendide jeune femme. La transformation était traitée avec beaucoup de sensualité. A la fin du numéro, la jeune femme réveillée était en admiration devant son nouveau corps. Voyant l'illusionniste lever vers elle sa baguette magique pour la retransformer en jeune homme, elle quittait la scène et courait se ré...
Ceci permettrait à Françoise et Martine d’effectuer à fond le grand nettoyage de printemps. .../... Quand je lui ai montré ce que j’avais trouvé, il a été content. Il a touché les étoffes, il a senti les matières et il a souri. .../... François et Simone sont venus prendre le thé le mois passé. Martine a servi le thé. Elle a déjà bien maigri et ses nouvelles rondeurs sont bien mises en valeur par sa tenue toute neuve. Celle-ci a encore plus de dentelles et de rubans que la précédente. La nouvelle perruque de Martine m’a coûté cher mais elle lui va à ravir. .../... Nous avons bien eu un peu peur au début que ces exercices ne leur prennent trop d’énergie. Que du contraire ! Après les séances d’exercices, même longues, elles débordent d’énergie et se lancent avec ardeur dans leur nettoyage, toutes stimulées. .../... Je suis venue voir avec lui, j’ai observé ce qui l’intéressait le plus. Il aime beaucoup les histoires imaginaires ou d...
Le jeune homme se taisait et se tenait immobile. Il regardait de son regard calme tout ce qui se passait devant lui. Il regardait les notables et les gens du village, regardant chacun droit dans les yeux. La foule se calma peu à peu. Certains se demandaient déjà ce qu'ils faisaient là. .../... Au troisième jour, au troisième village, la femme est restée assise dans le village, au matin, près du puits. Elle a laissé partir le groupe. Ils ne se sont pas dit au revoir. Un simple regard, un sourire, un petit signe de la main leur ont suffi. .../... Jean est venu l'aider. Il a saisi le bras guéri. Le sang des blessures ne coulait plus. .../... Le jeune homme et ses compagnons avaient pu voir que ce n'était pas une femme, une vraie femme, mais un homme habillé en femme. .../... Le lendemain, au matin, le jeune homme, suivi de ses compagnons, est parti vers un autre village. Il parlait beaucoup avec Jean, les autres écoutaient. La femme les suivait. .../... La personne ne t...
C'était une belle grande femme, d'aspect autoritaire. Sur son élégant uniforme blanc, un badge précisait qu'elle était la doctoresse Marie-Pierre Cartier. .../... Marie Thérèse KOEST .../... Si vous voulez rejoindre notre équipe faites le nous savoir discrètement. Parlez-nous de chaîne de télévision du Québec, d'hommes, de fleurs. Annie, grâce à son dossier, vous inscrira dans la base de données, à l'endroit adéquat. .../... Un jour Marie-Pier passa et nous vit. Cela lui donna une idée qu'elle s'empressa de réaliser. .../... Marie-Pier, par téléphone, demanda le passage de deux infirmières, munies d'un brancard de transport. .../... Elles ont relevé le dossier du lit, pour que je puisse bien voir, moi aussi. Marie-Pierre, avec délicatesse, me dit que je ne devais pas trop faire attention à la couleur de la peau et à l'aspect des zones où Marie-...
J’ai levé une main pour lui faire signe. Elle aussi leva sa main. Sa main était fort agréable à regarder. Ses longs doigts fins étaient agrémentés d’ongles délicatement manucurés. .../... Je continuais à me gratter la barbe, comme je le fais d’habitude lorsque je cherche une solution. .../... Je retrouvais à nouveau quelques bouts de phrases que j’avais écrites, mais j’étais certain de n’avoir jamais écrit toutes ces émotions, tous ces fantasmes qui hantaient mes nuits. .../... La patronne comprit plus vite que moi où Charlotte, la jeune vendeuse, voulait en venir. .../... Jules en arrivant à son travail ce matin a vu la mine consternée de son patron. Les autres serveuses et lui même ont écouté celui-ci leur expliquer ses ennuis financiers aggravés par une concurrence acharnée. Il fallait d’urgence trouver un moyen d’augmenter le nombre de clients. Il ne savait plus quoi faire. Les trois autres serveuses étaient fort attristées. Elles tenai...
"Bonsoir ma chérie, rentre vite chez toi, couche-toi vite. Je te téléphonerai demain pour avoir de tes nouvelles, dors bien !". .../... "Petite polissonne dévergondée, je ne sais si je vais accepter de jouer avec toi ce soir." Car nous allions jouer à l'un de nos jeux favoris. .../... Une robe longue à panneaux est agréable à porter. J’aime me voir marcher à petits pas et voir virevolter les panneaux. J’aime sentir ces étoffes que rien n’attache, sinon leur poids, glisser sur mes jambes. Mais elle a un inconvénient. Lorsque l’on s’assied, il convient de vérifier que l’on ne coince pas un panneau entre le sol et l’un de ses pieds. D’habitude je suis cette règle avec beaucoup d’attention. Aujourd’hui j’ai du être distraite par ces quelques déboires. Je n’ai pas vérifié avant de me lever. En me levant, j’ai entraîné l’un des panneaux qui était coincé par mon soulier. Le talon aiguille a transpercé le tissu. Le panneau, clou...
Elle m'offrait sa complicité, son accord, sa force. Elle m'acceptait tel que j'étais et m'aidait à m'accepter moi-même tel que j'étais. Elle m'apportait vraiment beaucoup, sans rien exiger ou même simplement demander en échange. .../... D'habitude je dansais peu ou pas du tout. Je n'étais pas le genre de mâle qui intéressait les jeunes filles venant à une soirée dansante. Ce soir là, j'ai beaucoup dansé. Les jeunes filles, rieuses et amusées, m'invitaient dans leurs groupes de danseuses. Les jeunes gens, qui voulaient goûter à ce plaisir étrange, m'invitaient pour une danse. J'acceptais avec grâce et plaisir. Beaucoup voulurent essayer. J'ai aussi beaucoup dansé avec Géraldine. .../... Au bout de quelques jours, une fin d'après midi, il est allé chercher des cartons d'emballage. Il avait un air malicieux. Il m'a proposé de jouer avec lui. Je ne me suis pas méfié, j'ai accepté. .../... "C'est très bien d'avoir apporté une nouvelle copine à ma fête d'a...
Les autres attaquent, sans savoir qu'ils n'ont aucune chance. Les uns après les autres ils se brisent sur mon mur d'indifférence, comme les grosses vagues de la mer sur le mur en béton qui protège le port. .../... Il ne faut pas qu'il se demande comment il se fait que cette jeune femme si convenable sait déjà toutes ces choses là. .../... Ce dernier soir sera un soir d'abandon, d'abandon total. Tout lui sera permis. .../... Je laisse petit à petit approcher celui que j'ai choisi. C'est moi qui dicte la vitesse. Il ne faut pas que cela aille vite. .../... S'il passe ces premières épreuves, il pourra ce soir danser avec moi, une ou deux fois. .../... L'un ou l'autre, un peu plus hardi, un peu plus dégourdi, me fait quelques avances. Il se heurte à mon indifférence. J'agis exactement comme s'il n'était pas là. Je connais assez mon métier pour savoir, avec trois petits riens, un regard, une main posée de la bonne façon au bon endroit, un passage de langue sur mes l...
J’aimais la voir sourire. Elle avait un sourire encore timide, mais déjà doux et serein. Son regard était lumineux, éclairé doucement de l’intérieur. Elle regardait autour d’elle en tournant lentement la tête, faisant glisser mes yeux, faisant glisser sur mes épaules ses boucles brunes. .../... J’ai voulu rechercher la trace de l’ancien occupant de l’appartement. .../... Elle me raconta quelques détails pour meubler le silence et adoucir ma peine. Elle m’apprit qu’il était mort heureux, en souriant. .../... Pour m’encourager, pour me faire plaisir, elle a guidé ma main vers le devant de la jupe, là où le relief avait changé. Elle fit glisser un temps le bout de mes doigts et m’offrit un autre regard. C’était un nouveau regard que je ne lui connaissais pas encore. C’était un regard coquin. .../... L’infirmière de la maison de repos m’avait dit qu’il ne pouvait pas encore s’habiller seul, sans aide. .../... J’ai sorti les albums de ...
Je portais pour la circonstance une robe longue noire assez moulante découvrant mes épaules sur lesquelles on pouvait constater la présence discrète des fines bretelles. À mon cou, une rangée de perles s’était liée d’amitié avec les boucles qui ornaient mes lobes d’oreilles. .../... Ce qui suivit ne se raconte à peu près pas, quoi que vous puissiez imaginer….c’était encore plus fou, plus tendre. WOW ! .../... Elle était née à Boston d’une mère Hollandaise et d’un père Irlandais. Ce qui expliquait la blondeur de ses cheveux et ses yeux si bleus. Elle parlait français doucement avec un petit accent qui traduisait ses origines. Cela lui conférait encore plus de charme. À vrai dire, elle avait un charme irrésistible et je n’avais surtout pas l’intention d’y résister. .../... L’endroit, un exemple de sobriété et de bon goût était situé dans l’un des vieux hôtels montréalais réputés. Le service y était discrèt et impeccable. ......
-« J’imagine que oui mais je n’ai pas l’habitude de…» .../... Quand elle revint, elle portait un jeans de couturier un chemisier de soie et de belles bottes en daim. .../... En même temps, elle posa la main sur mon genou et s’approcha pour me déposer un tendre baiser. Ses lèvres effleurèrent à peine les miennes et je savais que je ne pourrais pas résister encore bien longtemps à Delphine. Elle portait un parfum troublant et ses lèvres étaient brûlantes. .../... Soudain, je fus légèrement bousculée par quelqu’un derrière moi. .../... De temps à autre, sa main effleurait la mienne ou encore je sentais la chaleur de sa cuisse si près de la mienne. Je commençais à être excitée. .../... Il n’était pas rare que je me fasse aborder lorsque je revêtais cette allure. .../... En passant dans la chambre, je remarquai les géraniums qui décoraient le bord de la fenêtre. Évidemment, le vin nous avait accompagnées près du grand lit. .../... Je revoi...
La voilà. Elle est-la. Sur un canapé de satin bleu, elle s'est posée comme une fine porcelaine chinoise. Sa tête à la chevelure de jais, repose délicatement sur l'appuie-bras, son peignoir de satin blanc légèrement entrouvert. La vision des seins ronds et voluptueux qui donnent vie au délicat tissu, les jambes rondes et invitantes, galbées de soie bleu nuit, la présence du sexe sublime que je devine dans la transparence de son vêtement délicat, et la douce tonalité ambrée de ses yeux en amandes, me plongent déjà dans le tourbillon du plus merveilleux délire. .../... Mon sexe maintenant si dur, cherche son alcôve et la trouve. La présence du sexe de ma tendre amie l'y attend. Aussi stoïque que le mien, il vient se poser sur moi, comme un oiseau gracieux se poserait sur une main étendue. .../... Ses seins magnifiques si ronds et si invitants viennent se presser sur ma poitrine, sans doute pour me faire comprendre que je suis rentré à bon po...
Comment ais-je fait pour tenir debout à ce moment-la, tiens du plus profond mystère pour moi. Ou peut-être que cela tenait-il au fait que mon bras était solidement soutenu par celui de mon père qui s'est contenté de serrer à son tour la main du jeune officier, et de me tirer comme dans un rêve ou plutôt un vilain cauchemar, vers la table qui nous avait été assignée... .../... Quelques jolies petites fleurs fraîchement coupées, avaient été savamment épinglées sur le rebord de mon corsage, et quelques autres, habilement glissées dans la partie supérieure de mon élégante coiffure. Une petite touche d'eau de lilas pour fusionner le tout, et voilà... .../... Son coeur est, tendre et mon, âme bien pure .../... Mais entre toi et moi, je n'ai jamais vraiment eu à me faire prier pour y aller, car cela représente pour moi l'occasion de porter mes plus jolis vêtements, et tu comprends ma passion de ces jolies choses. Et de plus, ...
- Oui, d’une certaine façon, je crois que j’ai besoin de me confier. Tu es certainement la personne qui me comprend le mieux. Lui répondis-je. .../... Je me suis décidée, une des personnes a proposé une sortie au restaurant, j’ai accepté, je suis folle. Maman m’a dit que j’avais raison d’accepter, afin de commencer à m’assumer et vivre. La soirée est prévue dans un mois, ce qui va me permettre de me préparer, moralement et physiquement. Au fur et à mesure que les jours passent, la peur monte au creux de mon ventre. Différentes questions me taraudent, me trouvons-elles assez bien pour elles et vais-je avoir suffisamment d’intérêt à leurs yeux? .../... Des rêves m’accaparent de plus en plus. Une image m’obsède tel un film passant au ralenti, en un mouvement perpétuel, où un homme se transforme en une magnifique jeune femme qui redevient elle-même l’image de l’homme du début. .../... - Ne t’inquiète pas, Virginie, je vais t’expliquer...
Une jupe courte fendue, d’un tissu très souple noir, vient compléter cet ensemble, qui me rend sobre et sensuelle à la fois. Je passe une paire d’escarpins vernis à hauts talons qui affinent encore ma silhouette en me grandissant. .../... Ecrire et conter des fictions fantaisie, est un peu mon passe-temps favori. Mais pour cela, il me faut laisser mon esprit vagabonder à ce que je devrais être en réalité : une femme. Hé oui ! Je ne suis qu’un modeste scribouillard «transgenre», caché derrière mon écran informatique, d’autres diront «travesti ». Je n’ai de plaisir que celui de vous faire rêver. (Oui, vous, mes compagnes d’infortune, et aussi les autres.) .../... Mes premiers pas de femme dans le monde ne sont pas très assurés. La jeune femme m’accueille avec un grand sourire en disant : « Tu nous avais caché que tu avais une si belle jeune femme, mais elle ne doit plus se souvenir, depuis le temps qu’elle est partie pour ses études. Tu a v...
Le charme qui m’emmenait loin, très loin, a été rompu par cet appel que j’ai trouvé, sur le moment, à la fois trivial et cauchemardesque. Mes voisins sont descendus immédiatement dans la salle à manger. Quant à moi, il m’a fallu un certain temps, à la fois pour retirer et ranger tous les beaux atours que j’avais portés quelques minutes, et pour redescendre sur cette terre qui, soudain, m’a paru terne et désespérante. .../... Du plus loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été attirée par les dessous féminines. Mes premiers souvenirs remontent à l’époque où je jouais avec mes petits voisins, du même âge que moi. Un jour, nous avons décidé, par un après-midi morose, désœuvrés et seuls, nos parents nous délaissant pour un repas bien arrosé que nous avions vite expédié, de nous rendre dans leur grenier. C’était un lieu où nous étions absolument tranquilles, les adultes n’y montant jamais : un petit paradis intime et enfantin en que...
Elle prit une brosse et un grand sèche cheveux chromé comme chez le coiffeur. Je tremblais comme une feuille. .../... Il claqua la porte violemment, ce qui immanquablement fit descendre la fenêtre d'un seul coup" d'un geste sur, il l'attrapa avant quelle ne tombe complètement et la remontât doucement en tournant la manivelle. .../... Elle quitta la pièce. Je m'enfonçais doucement dans le bain chaud rempli de mousse parfumée. La quiétude de la pièce me permis de me remettre de mes émotions, un plaisir confus m'envahis, je planais comme si je faisais un grand rêve. Était-ce la perspective de mettre une robe ? Ca n'avait pas de sens. .../... "Maintenant met ces sous-vêtements je vais te chercher quelque chose." .../... Posé sur un grand coffre peint à l'ancienne, une magnifique robe rose avec des dentelles au col et aux manches, une véritable robe de poupée grandeur nature (ou de petite fille modèle). Au bas de la robe une paire de petit escarpin. Qu'est-ce que ress...
Je finis de préparer ma valise, je n'emportais pas un seul accessoire masculin. Je jetai un dernier regard à la chambre dans laquelle j'avais passé toute mon enfance. J'étais ému jusqu'aux larmes en me disant que je n'y remettrais sans doute jamais les pieds. .../... "Ah non! Tu as promis! Et on ne revient jamais sur une promesse!" .../... "Quand les travaux seront terminés, vous pourrez vous installer dans l'appartement, à coté du salon… Et je vais pouvoir vous embaucher!… Si vous le souhaitez." .../... Mes pensées se bousculent dans ma tête: comment en suis je arrivé là? .../... Pendant que je bafouillais, à la fois très effrayé et très excité de me présenter en robe en public, Lucie me chuchota à l'oreille: .../... J'eu tout juste le temps de rajuster ma tenue avant qu'elle n'ouvre le rideau de la cabine d'essayage en disant: .../... "Euh, participer? Bien sûr que je veux participer! Mais comment?" .../... C'était une longue robe d'un violet pastel ...
- Tout ça grâce à toi, sais tu que depuis ce matin je me suis habituée à mon nouveau corps ! Et que je me plais comme je suis. .../... - Bien ma chérie, je vais déjà faire ma toilette, et puis après j'irais faire quelques achats, que dirais-tu d'un bon foie gras et d'un bon dessert, genre Charlotte Elysée ? .../... Elle me passa une blouse et me demanda quel genre de coiffure je désirais, j'hésitais un peu, puis lui demandais de me faire voir différentes coiffures, ce qu'elle fit avec bonne grâce. Je choisis alors une coiffure très moderne avec une frange légère et des longues mèches souples encadrant l'ovale de mon visage, et mes longs cheveux prenant un aspect de mèches mouillées. - Vous avez, très bon goût chère Madame, je n'aurais pas pu vous proposer mieux. .../... J'étais donc devenue Françoise, et chose curieuse j'étais bien une jolie blonde et je continuais encore un peu à raisonner en homme, enfin par intermittence, comme un véhicule dont on ...
- Adorable, et j'aime ta façon raffinée de t'habiller tu es déjà une cocotte de luxe, ma chérie! .../... Incroyable cela m'avais échappé, comme si une puissance supérieure me soumettait à sa volonté. Je me sentis soumise à Mélisine avec une seule idée en tête faire tout ce qu'elle me demanderait, j'étais Clara sa poupée! .../... Je me levais docile, tout à coup et me regardais dans une grande psychée au pied du lit et je me vis : une jolie petite femme , aux cheveux auburn, à la silhouette gracile laissant deviner un corps parfait à travers la transparence de la chemise de nuit! .../... - Mais ne cherches pas, tu vas attraper inutilement le torticolis, c'est toi Clara et personne d'autre ! .../... - Elle avait le même ensemble que moi mais rose, ce qui allait merveilleusement bien avec sa chevelure blonde, et le même petit sac assorti, on aurait dit que nous sortions du même moule à l'exceptions de la couleur de nos cheveux. .../... - Mais Mélusine, q...
Le chauffeur débarrassé de sa casquette, s'assit sur un fauteuil en face de nous. .../... - Écoutez, je dispose en effet d'une bonne heure avant mon premier rendez-vous clientèle ok je vous suis. .../... - Pas spécialement, je ne souhaite que faire votre connaissance, mon chauffeur va passer avec la Bentley, nous pourrions parler plus librement dans un café rond point Mirabeau. .../... - Gérard et Pierre, arrêtez, vous allez la déconcerter ! Dis Michel ! .../... - Mais ma chérie, dis Maud, tu n'as pas compris que Michel est proxénète et que désormais tu es mon doublon! Et là, je vis les deux autres comparses secoués de rires! .../... - Pour l'instant tant que tu n'as pas subi une hormono thérapie et une mammo, tu mettras ces gros seins en silicone, sous un t-shirt ils sont très excitants, nous prendrons rendez-vous pour une mammo la semaine prochaine. .../... Elle essaya sur moi plusieurs perruques et finalement en choisit une rousse avec du flou et du...
Je m'étais éloignée du milieu des tv et ts, je revoyais seulement de temps à autre deux copines transsexuelles, pour le reste nous fréquentions des couples ordinaires, et nos nouveaux amis pensaient simplement que nous étions deux lesbiennes vivant une vie de couple comme bien d'autres. Mes seuls problèmes étaient de n'avoir pas obtenu de papiers féminins, j'avais bien eu un certificat de notoriété établissant que j'étais connue sous le prénom de Françoise et m'ayant permis de mettre ma photo actuelle sur ma carte d'identité. Nous voyagions uniquement dans le cadre de l' Europe évitant ainsi les fastidieux questionnaires aux frontières avec un passeport non adapté. Après avoir été admise en longue maladie par les assedic, je me retrouvais au rmi, mais la situation de Régine suffisait amplement à nos besoins et là aussi je n'avais pas trop de problèmes. Quand aux visites forcées dans certaines administrations, à la poste ou à la banque j'avais fait toutes l...
- Evidemment tu n'as pas pour l'instant le bassin d'une vraie femme, mais ne t'en fais pas les hormones feront bientot le travail nécéssaire! En attendant l'ampleur de cette robe suppléra quelque peu à ce qui te manque. .../... En effet après la douche, j'eus droit à la métamorphose et en l'espace de moins d'une heure je devins vraiment une très jolie jeune femme.Régine me plaça sur la poitrine deux seins en silicone auto adhésifs, et avec un fond de teint approprié masqua habilement le raccord entre le contour de ces seins et la peau de ma poitrine, on aurait juré que c'était bien deux vrais seins dont j'étais dotée. Nous avions toutes les deux à peu près les mêmes mensurations, aussi je n'eus plus qu'a mettre un de ses soutien gorge dont les bonnets étaient parfaitement remplis par ma jolie poitrine et une petite culotte assortie. .../... - Ma chérie il va etre l'heure de te préparer je t'amène au restaurant. .../... Alors Régine se déshabilla à son tour,...
me sussura Régine à l'oreille. Du coup ne sachant plus bien où j'en étais prisonnière de mes pulsions, je ne pus qu'accepter sa proposition. Et c'est ainsi que nous partimes toutes les deux laissant nos trois amies entre elles finir leur soirée. .../... C'était un immeuble cossus de Neuilly où elle disposait même d'un parking dans le garage souterrain de l'immeuble. .../... Tout cela me donna le vertige, une nouvelle vie s'ouvrait devant moi, une vie à laquelle je n'aurais jamais osé songer. J'étais là, plantée, demi femme demi homme, dans une totale nudité, mes mains cachant ce sexe dont j'avais un peu honte, ma sveltesse me faisont plus ressembler à un mannequin longiligne qu'a la jeune femme que Régine voulait faire de moi. .../... - Régine, je te présente une nouvelle copine, Françoise qui fait ce soir ses premiers pas de femme, c'est une tv mais je pense qu'elle ira loin! Regarde si elle est féminine déjà! .../... Et c'est ainsi que je finis par me retro...
- Là je n'ai pas grand mérite, je suis à peu près imberbe .../... C'est ainsi que je découvris MSN et ses groupes de TV et TS, ses chats où on pouvait dialoguer, et ses sites de rencontre. .../... Au travail, dans le milieu très macho d'un grand garage succursale d'un constructeur Automobiles dont à 35 ans j'avais réussi a devenir le directeur, personne ne devinait naturellement que je me travestissais. .../... - Super Emmanuelle, je suis mois même etonnée de me sentir aussi à l'aise! .../... Alors je me rendis compte que mes réticences à vivre ma féminité cachée dans mon appartement était ridicule et qu'il était grand temps à mon age de rencontrer des gens comme moi avec qui partager mes moments de femme du 3° sexe ( c'est ainsi que je me prétendais à cette étape nouvelle). .../... Depuis des années que je me travestissais en cachette, je n'étais toujours pas arrivé à sortir en femme. Ce n'est pas l'envie qui m'en manquait mais j'avais peur d'etre rema...
Alors nous sortimes de table, il était près de minuit, à l'inverse de cendrillon j'allais faire mes premiers pas dans le grand monde : l'Escualita j'en rêvais depuis des mois ! .../... J'étais heureuse d'avoir Johanna et Nicole près de moi car elles connaissaient beaucoup de monde parmi ces filles, elles me présentèrent à tant d'entre elles que j'en eu le tournis. Tout le monde constatant mon jeune âge était aimable avec moi et bien sûr cela me mettait à l'aise. Ce fut encore mieux quand un garçon m'invita à danser. .../... Nous dansames joue contre joue plusieurs slow langoureux , je fus heureuse de me laisser conduire. Il ne tarda pas alors à m'embrasser , je me sentis vraiment docile et heureuse de sentir sa langue pénétrer ma bouche, j'en étais éblouie, quel bonheur de sentir un garçon aussi attiré par moi. C'était le premier baiser pour moi , j'en étais toute retournée. Quand je regagnis ma place entre Nicole et Johanna, j'eu droit à leurs félicitati...
Après avoir pris un bain moussant, je commençait par ajuster et coller mes prothèses mammaires, ce la me prit un certain temps d'autant plus qu'il fallut masque les jointures avec un fon de teint spécial qui dissimula les jointures et je pus admirer ma nouvelle poitrine, plmus vraie que nature. A chaque mouvement mes seins bougeaient et je découvris le bonheur de ce qui était pour moi la plus belle des parures. Je mis vite une petite culotte et commençait l'épilation de mes sourcils. J'avais acheté une petite dépilatrice électrique mais je m'aperçus tout de suite que la meilleure façon de travailler c'était encore d'utiliser une pince à épiler. Au bout de quelques souffrances et d'une heure d'efforts j'avais réduits mes sourcils à deux traits minces qui féminisait mon regard. Puis je passais un fond de teint gemey, et une poudre compacte sur mon visage et mon cou. Enfin vinrent les finitions, blush, puis eyeliner pour souligner mes cils, je mis un léger bleu sur me...
Le temps passait et ma mère était vraiment inconsolable, mais la vie plus forte que tout, finit quand même par prendre le dessus. Ma tante qui venait elle aussi de perdre son mari dans un accident de voiture, vint séjourner avec nous, en amenant avec elle sa fille, ma cousine, Huguette du même âge que moi. J'avais ainsi une petite copine pour partager mes jeux. .../... Pour dissimuler de façon plus certaine mes petits attributs de mâle, ma mère me confectionnait des culottes spéciales et j'avais appris à m'accroupir pour faire pipi. Tout était donc parfaitement combiné. Et j'étais parfaitement bien dans ma peau. Les années passaient, et j'étais une bonne élève. A la maison, j'apprenais la couture, la cuisine, et je suivais des cours de musique et de dessein. .../... Dès ce moment là, ce fut fini. J'avais une garde robe exclusivement féminine, et ma mère se débrouilla avec le responsable de l'état civil de la mairie de Limoges, pour faire modifier le regist...
Anthony : ne t'emballe pas trop vite car temps je ne ressemble pas à une fille je n'accepte pas. .../... Ma tante : Christine, Séverine, mettez la table toutes les deux pendant que je fais à manger. .../... Tu es superbe là-dedans, c'est un bon début, mais il te faut de la poitrine ( elle sortie une paire de chaussette qu'elle roula dans ses mains et qu'elle mit dans les bonnets de la guêpière. .../... Anthony : Le problème est que refuse de m'habiller en fille un point c'est tout !!! .../... Christine : qu'as-tu pensé du gilet et l'as-tu trouvé agréable ! .../... Elle me mit de la crème sur les mains et elle me mit sur les ongles ce qu'au départ je pensais être du vernis mais qui en réalité était de la colle pour poser des faux ongles qu'elle vernirait par la suite. .../... Anthony : Tu n'y pense pas sérieusement. C'est un gilet de fille. .../... Ma tante : Anthony, il faut de donner un prénom féminin, que penses-tu de SEVERINE. .../... Je m'appelle...
Enfin j'arrive a ringis. "Salut Roger, quelle tronche et encore en retard dépêche toi de charger ton camion et file, tes clients vont pas t'attendre". Michel est un associé et un con comme on les aime" oui bouaina", Je charge et file. J'arrive au marcher et déballe. Ca va, j'ai le temps pour un café. Je me dirige vers le bar le plus proche... C'est joli le bruit que fond mes talons aiguilles dans cette ruelle déserte. Ma robe fourreau en velours bleu m'oblige à faire des petits pas me donnant un déhanchement très agréable... Merde ! Mes talons retouchent terre. Je regarde autour de moi paniquée, personne ouf ! Je deviens folle, merde fou. Je rentre dans le bar , " Bonjour Roger, un café ". "Bonjour Lea, oui merci " quesqu'elle est belle Léa toujours souriante. Une jeune veuf de 40, un regrettable accident de la route, il vaudrait que... bof quesqu'elle ferait avec un mec comme moi. Je m'assois au bar et me tourne vers la grande glace derrière moi... Pas mal, mon nouveau t...
- Tu ne risque rien, je serai avec toi. Simplement, il vaut mieux que tu mettes un collant, ce sera plus sur que des bas pour une première sortie, choisis-en un opaque ce sera mieux. .../... - C’est exactement cela, tu verras ensuite tu ne ressentiras plus cette impression avec l’habitude. Tu sais, on dit bien « avoir les jambes gainées » lorsqu’on porte des bas ou un collant. C’est normal que tu aies chaud, après tout, il faut bien que nous ayons chaud aux jambes sous nos jupes. .../... « Je vais maintenant m’installer afin de laisser Chantal et Lydie agir en fonction de leur conscience, se débarrasser de ce qui les encombre afin de ressortir de cette expérience comme renouvelées, totalement changées. Mesdames et Messieurs je requière toute votre attention » .../... Au bout d’un certain temps, surtout voyant que d’autres hommes regardaient aussi et même s’arrêtaient devant la vitrine, je fis de même, prenant même le temps de regarder les modèles et ...
Excitée comme je ne l’avais pas été depuis longtemps, je me précipitai chez le marchand de chaussures acheter des escarpins à talons, pas trop haut pour un début. Je me voyais déjà les lui mettre au pied, sentir ses bas sous ma main. J’en profitai pour lui acheter plusieurs paires de collants de divers motifs et couleur. Je n’allais pas lui faire porter des bas tout de suite, il fallait qu’il s’habitue d’abord. J’avais au fond l’impression de devoir habiller une poupée vivante. .../... - Bonjour Mademoiselle, je cherche un jeune homme que j’ai aperçu il y a quelques temps dans votre magasin. Il s’appelle Paul. .../... Je rentrai chez moi sur mon petit nuage. Je ne la connaissais pas, mais je me sentais presque flatté de parler à une si jolie femme. J’attendis le vendredi avec angoisse et impatience. .../... Marie ce soir là ce furent des promesses de bonheur à l’état pur. A chaque moment de la conversation nous nous découvrions des points comm...
- Alors n'en fait pas tout un plat, continua-t-elle, si tu aimes, ça ne regarde que toi ! .../... - Hé bien, si tu es d'accord, j'aimerais bien voir si le maquillage t'irait bien. Ca te dit ? .../... Je fus incapable de refuser, et à peine avait-elle rangé son attirail de manucure qu'elle sortait celui d'épilation. J'avais les mains assez poilues, et il en était de même pour les bras. Pendant qu'elle faisait chauffer la cire, elle m'expliqua qu'elle s'occuperait de mes bras en même temps que les mains, et peut-être des aisselles. J'allais un peu protester quand elle se pencha sur moi pour m'embrasser, ce qui fit avorter purement et simplement toute tentative de protestation. Entre-temps, la cire avait fini de chauffer, et elle l'appliqua en bandes, avant de poser dessus un ruban de toile, qu'elle arrachait rapidement. C'était assez douloureux, mais le regard de Sophie atténuait la douleur et décuplait mon courage. Elle commença par le bras droit, et descendit jusqu'à ...
Il venait à la maison le jeudi et tel Pygmalion prenait plaisir à me faire revêtir les vêtements féminins qui se trouvaient là, à me maquiller et farder mes paupières, tresser mes cheveux, y mettre des rubans. Deux années merveilleuses où j’attendais les jeudis avec impatience. .../... La clef ? Voyons le trousseau c’est la petite ? Oui, j’entre elle est vide, non au fond sur une étagère je repère une valise recouverte de poussière oubliée là, je la monte en me promettant de la faire parvenir à son propriétaire par l’intermédiaire de l’agence. .../... Les derniers jours passent sans que je m'en aperçoive et le jour de la rentrée est pour moi un déchirement, fini les robes, fini les jupes et les chemisiers. Je ne me décide pas à quitter mes sous-vêtements, il faut déjà que je ne me maquille plus et que je me coiffe plus viril. .../... Camille a les papiers de son frère jumeau mort accidentellement lorsqu'il avait 12 ans ( c'est peut-être cela...
Puis comme la "Maîtresse" le désire, c'est le massage avec une huile parfumée, aujourd'hui c'est le Jasmin que l'on préfère, les frissons, les ondes du plaisir inonde mon corps, attention de ne pas s'y laisser prendre... une claque sur les fesses me rappelle à l'ordre..... .../... Coiffure (couleur aux reflets flashy "prune" ; mais aussi permanente etc etc) .../... Un pantalon, ou plutôt un collant (Legging dit-elle), Porter très haut sur les hanches, le bas froncé et retroussé à la manière des jambières de danseuse, accentue le mimétisme avec le caniche nouvellement toiletté, surprenant... .../... Je monte la rue de la procession, les pieds humides et brillants, une femme me percute avec son parapluie, s'excuse, pressée de reprendre sa lutte contre les intempéries.... Reste figée... Son regard balaie ma silhouette, mes pieds étincelants sur le pavé mouillé, mes longues jambes, en arrêt sur mon intimité obscène moulée par le tissu, je veux courir m'enfuir ma...
- Incroyable, fantastique, c’est toi, j’avais raison, je savais que nous tenions notre acteur ! Bravo ! Tu as le rôle ! .../... - Non, c’est lui,. Je peux te l’assurer, il est devant toi. .../... - En fait, on apprend au début du film que Max a quitté son village parce que sa mère a découvert son penchant pour la féminité. Elle l’a découvert un jour habillé avec ses propres vêtements. Au lieu d’essayer de comprendre, elle l’a chassé. Quelques semaines plus tard, elle recevait un courrier d’un jeune fille lui apprenant qu’elle avait accouché d’un petit garçon mais que très malade elle l’avait confié à des sœurs qui étaient chargés de le remettre à sa grand-mère après son décès. Emue aux larmes mais sans nouvelles de Max, la grand-mère entreprends donc les démarches d’adoption de son petit-fils qui grandit à ses côtés sans jamais savoir qui est son père. .../... J’étais abasourdi, je pensais aux vitrines que j’avais admirées...
" Tu veux dire que ces ongles vont tenir bien après mardi ? " .../... " Je ne vous pas le problème ? Les filles du salon de beauté m'ont dis que ce n'était pas très difficile et maman m'a dit que cela me ferait des doigts plus fins " .../... " Claire, veux-tu prendre Charles pour ton petit copain, ton camarade de classe, l'aimer et l'adorer et le forcer à te traiter en fille ? " .../... Je retouchais mon rouge à lèvre et les suivais dans le patio où Charles m'attendait. Il prit ma main pendant que la music commençait à jouer, me pris dans ses bras, et comme le veux la tradition, nous ouvrîmes le bal. Ses attentions étaient très gentilles, mais n'était-ce pas étrange pour deux garçons de danser ensemble ? .../... " Il a appelé et dit qu'il viendrait te chercher ici, c'est tout ce que je sais. Ne t'inquiète pas, il sera là bientôt et je t'appellerai " .../... " Charles, veux-tu prendre Claire, pour ta petite amie et ta camarade de classe, l'aimer et la chérir, ...
Je décidais alors de consulter un psy, pour essayer de voir plus clair en moi-même. Celui-ci, qui ne m'avait sans doute pas pris au sérieux, me conseilla de changer et d'essayer de fréquenter des filles et de faire leur conquête. Tout à fait paumée, je décidais de suivre ses conseils et après avoir connu et fréquenté une jeune fille de mon âge, je décidais à 19 ans de l'épouser. .../... Depuis mon enfance, j'avais toujours désiré être une fille, aussi mes premiers sous gagnés en travaillant à 18 ans avaient été destinés à me monter une garde robe, à m'acheter une perruque et des produits de beauté pour me travestir avec de superbes prothèses pour garnir mon soutien-gorge. .../... Ma mère à qui j'avais fini par avouer mes fantasmes fut ravie de mon changement d'orientation, car elle souffrait en fait de me voir mal dans ma peau. .../... D'abord je m'enduisis tout le corps d'une crème à épiler que j'avais achetée en même temps que le reste, et avec...
Ce soir-là, je ne puis m'endormir qu'aux petites heures du matin, essayant de comprendre pourquoi cette découverte faisait un tel effet sur moi. Mon romantisme était devenu quelque chose de beaucoup plus profond, beaucoup plus sensuel. Beaucoup plus érotique? Je pense bien que oui. J'aimais l'idée d'avoir une poitrine. J'aimais l'idée de plaire et d'être belle. J'aimais l'idée d'être aimé pour ma silhouette et mes longs cheveux noirs. J'aimais l'idée d'être traitée comme une femme, avec toute la douceur que cela implique. Et je trouvai le sommeil en me laissant bercer doucement par une euphorie apaisante. .../... - Elle était à ton grand-père, dit doucement ma grand-mère. .../... - Il a quitté la maison mais pour un autre monde en me laissant seule ici. Il n'a pu supporter l'idée de ne pouvoir vivre sa vie comme il le désirait; sans avoir de compte à rendre à personne. Et de plus, il ne savait où aller. Il est mort malheureux et je ne pouvais rien faire pour...
Il me sourit. Je lui rend son sourire, persuadée qu’il va deviner que je suis un travesti et m’insulter ou m’agresser… Je suis au comble de l’affolement. Et s’il me parle? Le temps me semble arrêté. J’entend mon coeur qui cogne sur mes tempes et dans ma poitrine. J’ai soudain la sensation de sentir mon sang battre jusqu’au bout de mes seins, j’ai envie de faire pipi, comme une femme, mes jambes tremblent. .../... Quand la journée a été trop fatiguante, je passe la nuit à l’hôtel plutôt que de rentrer à la maison. Il faut dire que j’ai plus de 100 km à faire. L’hôtel est un ancien prieuré, avec un petit parc. .../... J’arrive à la porte, je tourne la poignée… Catastrophe, elle ne s’ouvre pas de l’extérieur, j’avais oublié. Où est ma carte? J’ouvre mon sac. J’ai du mal à la saisir avec mes ongles longs… Je l’ai, elle m’échappe et tombe par terre. Je m’accroupis, cuisses serrées, mes genoux près du menton, j’essa...
Nous sortîmes alors toutes deux de la salle de bain, j'avançais avec prudence sur mes hauts talons auxquels il allait falloir que je m'habitue. .../... - Alors enfin françois est devenu Françoise, bravo pour ce chef d'ouvre Monique ! .../... - Alors François, dit Martine, as-tu trouvé ton cadeau d'anniversaire ? Pas trop surpris ? .../... Et c'est ainsi que je me suis retrouvée dévêtu par Monique, elle s'absenta un court instant avant de revenir avec un flacon et deux prothèses en silicones qui étaient des seins. Elle les appliqua sur ma poitrine après les avoir enduit au pinceau d'un produit qui était dans le flacon et qui en fait était une colle spéciale. Après avoir masqué avec un fond de teint spécial, je me retrouvais avec une magnifique poitrine que je ne me lassais pas de contempler dans la glace. Elle me mit alors le soutien gorge et tandis que je passais le slip, m'apporta la nuisette et le déshabillé. Elle me défit ensuite ma queue de cheval et m...
Je racontai mes problèmes à Réjane (c'était la jeune femme en question ) et c'est alors qu'elle m'avoua qu'elle était lesbienne et que je représentais tout ce dont elle rêvait depuis toujours : quelqu'un qu'elle pourrait dominer et traiter comme sa poupée Barbie. J'étais conquise ! .../... Et elle me demanda si je désirais vivre avec elle, ce que j'acceptais aussitôt. La seule condition qu'elle m'imposa alors c'était de ne plus jamais m'habiller autrement qu'en femme. Elle me dit alors que dans un premier temps elle allait me fixer un programme de féminisation poussée auquel je devrais adhérer, et que pour être plus sure de ma soumission, nous allions nous marier. .../... Lorsque je regagnai ma place, je vis qu'une jeune femme seule à une table voisine, me regardait en souriant, j'allais alors vers sa table où elle m'invita à m'asseoir. C'est comme ça que j'ai connu celle qui devait devenir ma femme. Quelques jours plus tard, elle me téléphona pour m'inviter ...
- Aie! aie! aie!, cette fois, je passe à la casserole, pensais-je avec quasi certitude. Je ne pouvais, nerveusement mais sans panique, que penser à ma disparition prochaine. Bien sûr, comme tout agent de notre service secret, je ne laissais personne derrière moi, même pas mon chat que j'avais perdu il y a quelques semaines. Personne ne saurais ce que serait devenu André Fortier, alias Agent 26. Un faux rapport médical, d'un médecin militaire bien entendu, mentionnerait que André Fortier était décédé d'un arrêt du coeur au cours d'une séance d'entraînement. Excuse classique! Je l'avais entendu des dizaines de fois lors de la disparition de d'autres agents. .../... Je passai donc avec plaisir la montre à mon bras tout en la regardant avec admiration. Cependant, je savais que quelque chose n'allait pas... Je sentais le piège à plein nez. .../... - Ça pourra aller, lança-t-elle enfin au Conseil. Le sujet est bon, termina-t-elle en retournant à son siège. .../.....
Me sentir presque femme est un vrai bonheur. Malgré cela j'éprouve toujours le même amour pour mon épouse. Je veux ressembler aux femmes par admiration pour leur aspect, mais aussi pour leurs qualités d'esprit et de coeur. .../... Depuis mon plus jeune âge j'ai connu la préférence maternelle pour une fille. Néanmoins, mes parents étant séparés, elle m'a élevé seule et avec beaucoup d'amour. .../... D'où me vient cette attirance pour les vêtements de femme et pourquoi ai-je choisi Marie pour prénom féminin? La réponse à ces deux questions trouve probablement son origine il y a bien longtemps, presque un siècle. Y répondre est aussi pour moi une manière de rendre hommage à deux femmes remarquables: ma mère et ma grand-mère. .../... Lors de la première guerre mondiale (1914-1918) ma grand-mère maternelle s'est engagée comme infirmière volontaire auprès des armées françaises. N'ayant pas d'autre choix, elle emmena avec elle ma mère qui était alors un...
Demi-tour, je dois tenir le sac à main que je porte en bandoulière. Mon ami le vent semble redoubler d’impertinence maintenant qu’il me fait face. Entre le sac, les cheveux en bataille, et le trench, j’ai de quoi bien m’occuper en abordant la place de la liberté. Seule ma jupe résiste bravement, n’offrant que peu de prise aux assauts. Je me sens très féminine. .../... On y croisera toujours des Barbara, ou des miss Laury, épanouies, ravies, ruisselantes. .../... Je regrette de ne pas avoir porté plainte. Je n’y avais même pas pensé. Aujourd’hui en tout cas j’irais signaler ce type au commissariat le plus proche. .../... Alors que je contourne la mairie par la gauche, un homme apparaît et m’interpelle « vous avez l’heure s’il vous plaît ? » battements de cœur ; je ne réponds pas, ne le regarde pas et accélère autant que ma jupe l’autorise. Toujours cette peur d’être démasquée… .../... Je ne me rappelle pas de son visage, mais on au...
Je sais qu un jour je vous en voudrai …Je sais qu’un jour je ne saurai plus rêver et mon âme je la perdrai …le jour ou mes yeux ne seront que être désolés .Jody est un ange de l enfer et le démon du paradis ,celui qui me croise en serra altéré .Je laisse la place au raffinement et a l’élégance des mots qui dansent comme une fleur qui s’ouvre sur un élan de délicatesse d’où s’échappe avec tendresse une larme , celle qui contient mon passé regretté .Une tendre pensée a ma Julia que j’ai perdu dans la rosée d’un matin sans crier gare ,la vie me la arraché ,on me la volé .Moi qui me sent si seule ,je pleure mon chagrin et je ne puis que suivre mon destin. .../... Je pourrai remplir un océan de mes larmes ...... les plaies sont béantes, provoqués par un monde d indifférences; Mais jody est encore vivante. Elle crie jody. .../... jody04jody04 (publié: 11-03-2008, 13:08 ) .../... Mon sourire est une fenêtre ouverte dans mon âme montrant que mon ...
C’est ce côté « sérieux » qui m’a (un peu) rassuré et finalement poussé à voir à quoi ressemblait cet endroit. .../... J’ai encore eu peur qu’elles ne soient vues, utilisées à mauvais escient (à cette époque c’étaient encore des photos argentiques qui devaient passer par des labos de développement). .../... LadymaudLadymaud (publié: 24-03-2006, 15:17 ) .../... Je ne dois tout de même pas me croire dans un roman, je suis ridicule ! .../... W. et N. m’expliquent que les personnes (de qui parlent-elles ? de femmes ou d’hommes ?) qui le désirent peuvent ici pour bronzer, se faire manucurer, maquiller, se détendre… et également se transformer. .../... Derrière le bar une autre femme, femme ou T*, aussi jolie que celle qui m’avait ouvert. .../... C’est le grand moment, N me prend par la main et me conduit hors de la pièce. .../... Maud a fini par devenir indépendante et voler de ses propres ailes, rencontrer des T*, en aider parfois à deve...
Aussi loin que je me rappelle, j'avais 7 ou 8 ans et je jouais les après-midi avec deux petites filles en vacances près de la maison de mes parents. Elles passaient une bonne partie de l'été dans une maison voisine qui possédait un parc immense. La dame qui les gardait, me faisait un peu peur, au contraire son mari était un homme charmant Nous jouions souvent, notamment quand le temps était maussade, dans l'orangerie de cette demeure. Zaza tel était le nom de cette dame qui avait donné aux fillettes pour se déguiser quelques vieux vêtements et sous vêtements .Il y avait parmi ceux-ci une combinaison en soie ou en rayonne rose telle que les portaient les femmes à cette époque. C'était l'attribut favori des enfants mais peut être plus encore de moi. J'aimais donc enfiler cette combinaison et sentir sur mon corps impubère la douceur de l'étoffe. Nous avions des jeux innocents mais je ressentais quelque chose de trouble quand je m'habillais avec les vêtements de Zaza...
Finalement, le rapport était complet. Il était l'homme actif, j'étais la passive. Chacun était donc dans son rôle. Il ne me restait plus qu'une chose à accomplir: réunir ma passion pour la lingerie féminine à notre relation sexuelle. Ce fut assez facile, puisque bientôt je pris l'habitude, quand j'allais chez lui, de mettre sous mes vêtements de garçon la lingerie "empruntée" à ma mère et mes soeurs. Je ne sais pas s'il appréciait. Il ne disait rien. Seulement quand j'avais des choses moins courantes, comme un porte-jarretelles, il le remarquait avec un simple: "Oh. ma chérie". Rien de plus. Parfois, il avait du mal à dégrafer mes affaires. Je me rappelle une fois, quand je portais une gaine noire de ma mère avec des bas: j'ai du l'aider, dégrafer les jarretelles pour qu'il puisse me prendre. Tout cela était très beau. .../... J'étais jeune quand j'ai commencé à aimer la lingerie féminine et à vouloir la porter. J'étais dans une famille de femmes, j'...
J'ai déjà, de nombreuses fois, osé m'aventurer dans la rue en jupe ou en pantalons amples et souliers à talons, maquillée et parée, mais il s'agissait toujours de marches solitaires, tard la nuit. Je me donne souvent dans ces occasions des "défis", comme d'aller porter du courrier à la boîte aux lettres ou d'aller au guichet bancaire, une aventure plus risquée parce que c'est plus loin, plus éclairé, et qu'une fois à l'intérieur du cubicule, on ne peut guère s'achapper si quelqu'un d'autre surgit... Il faut finir ses transactions et partir en douce, l'air de rien, sans pouvoir esquiver les regards. Je n'ai pas eu de mauvaises expériences. J'ai croisé des gens, à quelques reprises, sans qu'ils ne semblent me remarquer. Une seule fois, quelqu'un m'a suivi et adressé la parole. Je n'ai pas répondu, et il n'a pas insisté. Quitte pour ma peur! .../... Mais d'un épisode à l'autre, au fil des achats furtifs qui vont bientôt constituer une garde-robe complète, à mes...
bonjour je suis isabelle transgenre debutante a la recherche d'amie virtuel pour des echange shopings et conseil .

Hommefleur (association loi française 1901 enregistrée sous le n° W921001873)
Internet Explorer version 0 | date page : 24/04/2014 18:34:59
Copyright © 2011-2015 · All Rights Reserved
Contact webmaster