barcarena9@gmail.com
tamires2233@gmail.com
faustobispo2@gmail.com
HOMMEFLEUR : Just showing some lace from our bra, but that's all !
Tribune libre : Assemblée Générale 2014 (gestion 2013)
Par Jeanne Travesti Publié: 22nd Saturday
28 réponses

Devant l'absence de notre vice-présidente, chargée du projet d'AG à Paris, le conseil d'administration a décidé de fixer la date du 26 avril 2014 pour la prochaine assemblée générale. Elle aura lieu à Fumel, résidence de notre copine Magaly, membre du conseil d'administration.

Le planning prévisible est le suivant:
- assemblée générale le samedi après-midi
- buffet traiteur et soirée dansante le samedi soir
- visite touristique (château de Bonaguil, promenade en gabarre)
- barbecue le dimanche midi

Les convocations, conformément à notre réglement intérieur, seront envoyées dès cette semaine, ainsi qu'une fiche de réservation, qui sera disponible sur le site.
Forum public : Windows 8 - téléchargement de photos
Par Jeanne Travesti Publié: yesterday
Répondre
Nathalie Crossdress m'a fait part récemment de ce problème. J'ai eu l'occasion aussi d'essayer sur ce système chez une amie, et j'ai aussi constaté le problème. Cela pourrait venir d'un paramètre à mettre sous windows, concernant flash player, ou un anti-virus...

Il y a un peu d'aide à propos de flash player sur ce lien :
http://helpx.adobe.com/fr/flash-player/kb/flash-player-issues-windows-8.html
Two forums on this website. Le site dispose de deux forums, un forum public accessible tout visiteur, et un forum privé réservé aux membres.

Discussions en cours depuis une semaine :
today, recherche lingerie feminine
today, L'Australie et le "genre"
yesterday, Windows 8 - téléchargement de photos
20th Sunday, Parfums
19th Saturday, Réponse d'une athée à Lucie et Carole
17th Thursday, L'identité de genre

Des discussions récentes au hasard...
3rd Friday, Image publique ou réservée
31st Tuesday, bonne années a vous toutes

Ambre Rose, what she says about website : « Heureuse de revenir sur le site, j’en ai fait le tour, il y a une couleur, une authenticité qui me plait. »
Pseudo a écrit sur le livre d'or : Merci à Jeanne et à toutes les filles qui m'accepteront sur Hommefleur.Bises amicales et affectueuses à mes nouvelles amies
21st Monday
Croire ou pas... Avec leur culture scientifique, nos copines ingénieuses se posent des questions. Elles croient en un Dieu, mais pas celui des religions. Invitation au voyage dans l'univers !
Le Credo de Lucie Sobek
La théorie des "Si" de Carole Derider
24/05/2013
Lucie Tvnord, notre plus belle copine du jour! Bonjour a toutes, je me travesti depuis mon enfance. J'ai la chance de partager ma vie avec une épouse qui partage mon secret. Elle m'a aider à prorgresser. J'étais déja sur ce site avant de son passage en association. Aujourd'hui j'ai envie de rencontrer d'autres consoeurs et de sortir. Mai qu'il est difficile (hélas) de se rencontrer. Lucie.
En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Laure Amilo, notre plus bel album du jour! Une passion pour la féminité je recherche des copines pour échanger partager ou tout simplement vivre notre passion commune dans le respect et la simplicité
En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Last weekly registered girlfriends ! De nouveaux membres sont venus nous rejoindre. Les premiers pas sur le site peuvent être "maladroits"... Réservons leur le meilleur accueil !

22nd Tuesday 2014, Jessica Ackman
22nd Tuesday 2014, Candice Dherin
21st Monday 2014, Elisa Revesse
18th Friday 2014, Nathalie Picardie

Register me as site member
Marie Laure : « The only website where we can ear to yourself "You are pretty" ! » Aujourd'hui, à...

17h17 Chantal plumegirl à .Lucie Tvnord « j'adore ton style vestimentaire , tu est à croquer
»

16h55 Paola duvalle à .Geraldine Rose « trop, trop belle, tu es parfaite, j'aime, bises »

12h20 Estelle carasco à .Geraldine Rose « Waouh tu es superbe
bises
estelle »

08h15 Astrid vogler à .Sandrine Alone « ce style BCBG te va à merveille!
bises »

02h38 Nathalie picardie. «

23/04/2014 17h26 Caroline Beevir a écrit :oui, belle femme assurément, bise
Merci Caroline »

01h15 Michou lalonde à .Hélène Dormoy « tu es magnifique »

Girlsfriends tell us stories! Nowadays, they read and appreciate* :
today, Dure est la condition féminine 3, par alcina
22nd Tuesday, L'étudiant en anglais, par marietherese
22nd Tuesday, MERCI MADAME ISABELLE, par marietherese
22nd Tuesday, PROMENADE LE LONG DU LAC, par marietherese
22nd Tuesday, LA CONVOCATION, par marietherese
22nd Tuesday, PLANTAGE, par marietherese
22nd Tuesday, Une soirée à l'opéra, par marietherese
22nd Tuesday, L'examen de mathématiques, par marietherese
22nd Tuesday, Vacances, par marietherese
22nd Tuesday, L'APPARTEMENT, par marietherese
22nd Tuesday, Kay Farnsworth, par marie-pierre
22nd Tuesday, Après-midi d'automne, par marie-pierre
22nd Tuesday, Déesse de satin, par marie-pier
22nd Tuesday, Le Bal de Nouvel An, par marie-pier
22nd Tuesday, Prélude (2), par mariannetg
22nd Tuesday, Prélude, par mariannetg
22nd Tuesday, L’anniversaire (1), par juliane en jupon
20th Sunday, La maison rose 1, par divers
20th Sunday, Moi, une demoiselle d'honneur?, par helene65
19th Saturday, Le miroir de ma chambre, par francoise
19th Saturday, Je me suis éveillée différente !, par francoise
19th Saturday, De François à Véro, par francoise
19th Saturday, Mes premiers pas 4, par francoise
19th Saturday, mes premiers pas 3, par francoise
19th Saturday, mes premiers pas 2, par francoise
19th Saturday, Mes premiers pas, par francoise
19th Saturday, la rupture chapitre 2, par francoise
19th Saturday, La rupture 1° chapitre, par francoise
19th Saturday, Francine, par francoise
19th Saturday, De cousin à cousine, par divers
19th Saturday, Une femme à part entière, par divers
19th Saturday, Une soirée magique, par chantaltrav
19th Saturday, Marie, par chantaltrav
19th Saturday, Ma nouvelle maison, par divers
19th Saturday, Faut pas rêver, par divers
19th Saturday, épiltation orientale et l'on s'y fait prendre, par divers
19th Saturday, Détournement de carrière, par chantaltrav
18th Friday, Le hasard fait bien les choses 2, par divers
18th Friday, Femme après 10 ans de mariage, par divers
18th Friday, L'armoire, par divers
18th Friday, Anecdote, par divers
18th Friday, Une femme, par divers
18th Friday, Je me suis faite avoir!, par divers
18th Friday, La section "TRANS" 1, par danielle* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Evidence, their true little feminine life! Nowadays, they read and appreciate* :
22nd Tuesday Marie Esperance
21st Monday Carolyne
20th Sunday Jody04
19th Saturday Ladymaud
19th Saturday Sidonie
18th Friday Loulou
17th Thursday Priscilla* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Happy birthday from all other girlfriends !

Isabelle Love

Les anniversaires depuis 7 jours

Les albums du jour et photos récentes des copines.
   Last picture uploaded. Rejoindre l'album
Intimate girlfriends diaries.
today, Premier pas sur Hommefleur par Astrid Vogler
21st Monday, Une journée de sortie avec Audrey par Audrey La grande
17th Thursday, rendez vous à la banque par Maurane Androz
(s) sexual materials texts
Jeanne Travesti, adhérente n° 1, présidente de l'association, se présente à vous : Qui suis-je ? Appelez-moi Jeanne ! Comment se définir... "Travesti haut de gamme" ou "transgenre bas de gamme" ? On n’en peut plus de ces petites cases pour nous classer, nous étiqueter…Je ne souhaite ni changer de sexe, ni devenir "madame" 100 % de mon temps.Pour un homme, passer un tant soit peu pour une femme, est une expérience très enrichissante, ne serait ce que pour mieux comprendre le vécu de nos compagnes.Voilà, vous savez tout, ou presque ! Je vous souhaite une agréable visite sur notre site qui ne ressemble à aucun autre."Higher crossdresser" or "lower transgender" ? What a pity to class, to select us... I don't want to be transexual, 100% "madame" every day. For a man, to pass as woman is a rich experience, even to understand women lifes.
En savoir plus sur elle
Unifier le contour de l'oeil pour préparer ses yeux. Après avoir poudré votre paupière, otez l'éxcédent de poudre avec un pinceau. Et posez-y un fard beige clair qui agrandira votre oeil. Truc de Pro : Préferez les fards secs, ils tiennent mieux et évitent la démarcation à la pliure de la paupière.
Le conseil beauté du jour
M arie Laure : « The only website where we can ear to yourself "You are pretty" ! »
Q uelle est l'origine du site ? Ensemble, nous avons parcouru un long chemin, chemin qui nous a conduit finalement en janvier 2011 à créer une association loi française 1901. Ce long chemin parcouru, nous le devons aussi à Isabelle, celle qui avait conçu TVQ, et dont Hommefleur est issu.
Forum visible de tout visiteur, cherchant à en savoir plus sur notre mode de vie et notre association.
Le petit forum des copines, consommé sans modération !
bonjour je debute en temps que travesti et recherche des copines avec qui aprendre et ne pas etre jugé. je me suis deja maquillé il y a quelque temps et avais tout laissais de coté . J'ai dessidé de de vivre se besoin au lieux de le refoulé comme je les toujour fait jusqua present
Bonjour à toutes, Si je me sens profondément féminine depuis mon enfance,je n'ai jamais été capable-à l'exception de quelques moments non moins fugaces que lointains,de libérer celle que je suis,aussi espérè-je rencontrer les copines qui accepteront de m'aider à franchir le pas. A bientôt... Très sincèrement
né garçon et traité de petite fille pendant ma jeune enfance,alors que je me défendais d'etre un vrai garçon ,à la puberté je me suis senti devenir fille en moi et depuis ce moment là mes meilleurs moments de vie sont quand je deviens Elisa
Bonjour a toutes Je suis Nathalie travesti amateur de Soissons dans le 02. J'ai 45 ans et je suis a la recherche de copines comme moi de ma région . Bise a toutes
Le soir, je continuais à m’habiller en petite Anglaise. Les idées de Fred aidaient au moins mon anglais et Dieu sait si j’étais peu douée. Je m’étais fait quelques amies dans le milieu de Sheila. Nous allions danser toutes ensemble. L’Angleterre me paraissait formée de deux sociétés : une d’hommes et une de femmes, juxtaposées. Finalement elles ne se joignaient qu’à l’occasion de certains rituels les boîtes, la famille. J’eus plus d’amis que quiconque parmi les Teddy Boys. Ces types se donnaient l’apparence de durs à cuir. Ils essayaient de faire peur à l’establishment. Dans le fond, c’étaient de braves types qui pour la plupart après quelques conneries rentraient dans le rang. Le fait que je sois habillée comme leurs copines avait suspendu, du moins en ce qui me concerne, leurs préventions contre les Françaises. Evidemment, tout allait bien tant qu’ils ne soupçonnaient rien de mes relations avec Sheila. Elle y veillait. .../... Le soir je ...
Elle ne m'a laissé ainsi que pendant une heure, puis elle a enlevé les sparadraps. Il fallait remettre en place mon anatomie maltraitée, et lui laisser le temps de s'habituer. .../... Il régna bien vite un gentil désordre assorti d'un brouhaha sympathique. Ces dames sortaient de leur chambre en sous-vêtements, sans être habillées complètement. Elles voulaient se montrer à leurs amies, ou comparer leurs achats récents de lingerie. Certaines qui avaient achevé leur habillage allaient de chambre en chambre proposer leurs services d'habilleuses. D'autres étaient à la recherche d'une pièce de leur tenue ou d'un accessoire oublié ou prêté. Les grands miroirs avaient beaucoup de succès. .../... Margareth voulut lui faire voir ce dont j'étais déjà capable, en tant que "french maid". .../... Monsieur Duchemin m'a revu avec plaisir. Il m'a demandé si j'avais de bonnes nouvelles de John, insistant sur le mot "bonnes". En me demandant cela en français, d'un air fausse...
En cherchant sur internet de quoi le distraire, je suis tombée sur votre site. Je le lui ai montré. Le déclic fut instantané. J’ai vu tout de suite que j’avais enfin trouvé ce que je cherchais. Il est resté des heures devant l’ordinateur. .../... Je tiens, madame Isabelle à vous remercier pour votre merveilleux site et de tout ce que vous avez fait pour nous quatre. .../... Je lui ai demande si cela lui plairait que je lui procure quelques vêtements à sa taille, dans ce genre la. Son regard éloquent m’a suffi comme réponse. .../... François et Simone sont venus prendre le thé le mois passé. Martine a servi le thé. Elle a déjà bien maigri et ses nouvelles rondeurs sont bien mises en valeur par sa tenue toute neuve. Celle-ci a encore plus de dentelles et de rubans que la précédente. La nouvelle perruque de Martine m’a coûté cher mais elle lui va à ravir. .../... Je tiens à vous écrire pour vous remercier de tout ce que vous avez fait pour mon mari...
Après un long moment, après avoir parcouru lentement du regard l'assistance, le jeune homme s'est remis en marche. Il a repris sa promenade le long du lac. Ses compagnons et la femme l'ont suivi. .../... Elle avait échangé dans son cœur son tas de sable noir contre un tas de sable blond et chaud. .../... Il aimait raconter de belles histoires pleines de symboles. Son regard était doux et ne devenait vif et précis que lorsqu'il parlait avec fermeté de non-violence. Il parlait beaucoup avec Jean, qui était souvent à sa droite. Jean était le plus doux de ses compagnons. .../... Le jeune homme se taisait et se tenait immobile. Il regardait de son regard calme tout ce qui se passait devant lui. Il regardait les notables et les gens du village, regardant chacun droit dans les yeux. La foule se calma peu à peu. Certains se demandaient déjà ce qu'ils faisaient là. .../... Sans qu'il soit dit un seul mot, tous comprenaient ce qu'il se passait. Ils comprenaient la significatio...
Nous avons aussi souvent la visite des deux informaticiens de la clinique. Ils viennent très souvent faire l'entretien de nos claviers, ou ont quelque détail à modifier dans notre système informatique. Il faut dire qu'ils sont très bien reçus chez nous et que nous mettons tout en œuvre pour leur rendre la vie agréable. Annie les a interrogés au sujet de cette curieuse faille informatique qui a déjà envoyé par deux fois une étrange convocation. Ils ont cherché longtemps et fini par trouver. Comme ils n'ont rien à refuser à Annie, elle leur a demandé de laisser la faille en place et de rendre son accès plus difficile. Elle a constitué un petit dossier à ce sujet contenant le moyen d'accéder à la base de données déficiente. .../... Dès l'entrée, j'ai apprécié l'ambiance calme et feutrée de la clinique. .../... Je suivais du regard les détails de leur examen. J'aimais voir ces courbes nouvelles, ces zones remaniées. J'ai aimé voir cette jolie poitrine. Il ...
J’ai tout de suite reconnu le producteur d’Hollywood à ses lunettes rondes, son cigare dans la bouche, son contrat qu’il tenait d’une main et son stylo qu’il tenait dans l’autre. Je le regardai de mon regard terne, l’air blasé. Sans sourciller, il avait l’habitude de ce genre de négociation, il ajouta un zéro au nombre de dollars indiqué par celui-ci. Au troisième zéro ajouté, j’ai condescendu à signer le contrat… .../... Je jetais de temps à autres des coups d’œil dans les miroirs. Au début j’avais pu entrevoir quelques détails de la préparation étrange qu’elles exécutaient. Assez vite je ne vis plus que la nuée des femmes s’agitant autour d’une personne immobile. .../... L’agitation cessa tout à coup. Après un dernier regard scrutateur, elles s’éloignèrent, et tenant encore à la main leurs derniers outils employés, examinèrent avec satisfaction le résultat de leurs efforts. .../... Ce fut alors un grand murmure où il dis...
Bien à temps, nous partons. Gisèle nous conduit en voiture jusqu'au parking de l'opéra. Elle me reconduira chez moi après la représentation, comme elle le fait d'habitude. .../... "Je crains que notre soirée à l'opéra ne soit à l'eau.", tout en me passant son foulard et son mouchoir. .../... Le spectacle va reprendre. De notre démarche lente et somptueuse, nous regagnons nos places. Je m’assieds et reprends ma pose savamment étudiée. Je dispose mes jambes, mon buste, mes bras, et mes mains. Je place, d’un geste élégant, mon sac à main sur mes cuisses et place ma main droite sur le sac afin de bien mettre en évidence celle-ci. .../... Il tenait de la provocation et du tennis. Il se jouait dans un lieu public ou des messieurs étaient présents. Nous devions provoquer de leur part un regard inquisiteur, d'au moins cinq secondes, vers une partie quelconque de notre anatomie. Nous étions face à face. Chacune inspectant la partie du public si...
Au bout de quelques jours, une fin d'après midi, il est allé chercher des cartons d'emballage. Il avait un air malicieux. Il m'a proposé de jouer avec lui. Je ne me suis pas méfié, j'ai accepté. .../... "Mais où est-il donc ?" Elle le fit encore un peu patienter, savourant son plaisir, puis me désigna d'un bref mouvement de sa tête. Marcel était stupéfait. Il restait immobile. C'est moi qui dû me lever et aller vers lui. Je tournai élégamment sur moi-même pour bien lui montrer le résultat obtenu par la mère et la fille. Il mit du temps pour se remettre de son émotion et accepter la réalité. Visiblement Stéphanie connaissait bien les goûts de Marcel. .../... J'ai revu Géraldine. Je l'ai revue souvent. Je l'ai revue très souvent. .../... Marcel, comme convenu, est venu me chercher en fin d'après midi. En parcourant du regard le salon de coiffure il me vit, bien sûr, mais ne me reconnut pas. Son regard, connaisseur et flatteur, glissa doucement sur moi, sans...
C'est moi qui lui prendrai la main pour le conduire à ma chambre. .../... Je lui donne un petit peu d'espoir, de temps en temps, mais pas trop, et pas trop vite. .../... Ce dernier soir sera un soir d'abandon, d'abandon total. Tout lui sera permis. .../... Je ne lui octroierai pas de danse lente. Ce ne sera que par hasard qu'il pourra l'une ou l'autre fois me toucher. Une fois même il pourra faire glisser sa main sur mon avant bras. Après il me raccompagnera à ma chambre. Il aura droit à un "bonsoir" gentil et correct, sans plus, et je refermerai vite ma porte derrière moi, sans le regarder une dernière fois. .../... Je choisis l'endroit et le moment. Je connais bien ce genre d'hôtel. J'y viens souvent. .../... Mais il faut qu'il fasse attention, qu'il ne croie pas que le combat est gagné d'avance. Je lui ferai vite comprendre que c'est moi qui commande. Je viens où je veux, au moment qui me convient, et je déteste attendre. .../... C'est moi qu'il plaquera contre la...
J’ai enlevé la jupe qui a glissé au sol, dans un glissement grisant. J’ai trouvé assez vite dans l’armoire des mousses synthétique compactes, judicieusement découpées, qui me semblaient convenir. .../... Je me suis vu, j’ai vu pour la première fois cette personne qui habitait en moi depuis si longtemps. Je me suis vue. .../... J’avais trouvé des tas de choses intéressantes. Dans la première armoire de la chambre il y avait des vêtements d’homme d’excellente qualité. Tout était soigné et entretenu de façon impeccable. J’ai voulu essayer l’un ou l’autre vêtement. L’oncle du propriétaire avait exactement la même taille que moi, tout m’allait parfaitement. Le style convenait évidemment mieux à une personne âgée qu’à un jeune homme comme moi. J’ai gardé quelques belles pièces, quelques cravates, quelques beaux pulls et un bel habit de cérémonie. Au dernier moment j’ai même gardé un chapeau en feutre. Je suis allé déposer le res...
Elle fit monter une bouteille de Veuve Cliquot . Le garçon d’étage eut l’air un peu surpris lorsque j’allai lui ouvrir en petite tenue. Son regard errait dans la pièce sans oser me regarder véritablement . Dommage car c’était un jeune Italien plutôt sexy… Quoique je n’aime que les femmes, je dois avouer qu’il était tout de même craquant dans sa surprise. .../... Je dois dire que malgré cet aspect allongé, elle avait beaucoup de classe et d’élégance dans sa robe de dentelle. Elle portait de longs cheveux blonds aux épaules et ne portait aucun bijou. La sobriété incarnée ou presque. Cela lui donnait un petit je ne sais quoi d’attirant, de troublant. On aurait dit qu’elle sortait d’un rêve. .../... Cela dura deux jours et deux nuits. Tous nos repas furent pris au 17 ième…étage et non arrondissement, pour mes amies Françaises. Quel plaisir j’ai éprouvé et quel souvenir j’en ai conservé. .../... Je la saluai aussi en levant mon verre aus...
Un peu de gloss sur mes lèvres et c'étais suffisant. À vrai dire, cela m’excitait de me vêtir de la sorte pour sortir. .../... - « Je vous ai remarquée de loin à cause de la couleur de vos cheveux » .../... Je m’étais engouffrée dans une librairie rue Saint-Denis suite à une averse subite. .../... Seules, des femmes de notre type étaient capables de pareilles caresses, de comprendre ce que l’autre désirait, ce qu’elle souhaitait. .../... De temps à autre, sa main effleurait la mienne ou encore je sentais la chaleur de sa cuisse si près de la mienne. Je commençais à être excitée. .../... « Excuse-moi un petit instant je reviens dans un petit moment. » .../... Nous en étions à feuilleter ce livre de photos coquines, ce qui ajoutait à l’atmosphère trouble qui régnait dans la pièce. .../... - « Il m’arrive d’y flâner à l’occasion selon mes humeurs » .../... Je portais ce jour-là mon ciré noir adoré. En dessous, jupe de cuir et che...
Plus tard, beaucoup plus tard lorsque, en se retournant, elle prendra la quintessence de mon être dans sa bouche sensuelle pour l'ultime communion, je recevrai aussi son âme de chair, et longtemps on se bercera en prenant bien soin de ne pas brusquer le déferlement de la source. .../... Chaque parcelle des énergies de l'un est conjuguée à la vingtième puissance par les énergies de l'autre. On recule un peu pour mieux saisir et réunir nos regards, et pour que nos deux sexes exultent à leur tour. Et puis, on se refond à nouveau. Nos bouches se rencontrent pour considérer puis échanger le secret de leurs essences, et ma langue danse avec la sienne au rythme des courants d'énergie et de la marée émotionnelle qui nous soulève et nous emportent dans un prodigieux voyage, vers l’envoûtante destination de l’exaltation et de la volupté. .../... Bientôt, ce corps me livrera le mystère de son essence et dans un même temps, indiquera la voie de la félic...
Et les yeux dans les yeux, nous avons suivis les sentiers de l'émerveillement tracés par l'irrésistible tourbillon de la valse... .../... Moi je suis un peu fatiguée ce matin, mais je suis aussi très heureuse à la suite d'une très agréable rencontre que j'ai fais hier soir, au Bal du Nouvel An … .../... Ma mère décida alors d’effectuer un très léger contrôle sur cette réalité. Mais après tout, qu'est-ce que la réalité, je vous le donne en mile. .../... Bel incon- nu, fais moi, encore dan- ser .../... Tout au long du repas, mon regard allait vers le jeune officier, assis à quelques tables de la notre, et revenait vers mon père, qui se contentât une seule fois, de me faire le cadeau de son plus beau sourire, agrémenté d'un très léger clin d'oeil, chose qu'il m'est très rarement été donné de vivre depuis ma toute petite enfance, car mon père est un homme d'apparence sobre et sévère. Mais moi, je sais bien ...
Ce sourire ornant mon visage ce jour là, restera certainement un des plus merveilleux moments qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. Ce mois était bientôt passé, sans que je m’en sois rendue compte. Je n’ai pas vu filer le temps. Le reflet que me renvoie la glace, m’impressionne. Les changements opérés en moi, jusqu’à un point que je n’aurais pas cru possible. Ma silhouette s’affine et change de jour en jour, grâce à ces petits conseils. Je ne pense bientôt plus qu’au féminin. .../... - Tant de changements sont arrivés, je n’ai pas vu tout ce que cela pouvait entraîner. Une petite voix m’incite et me guide, comme si je n’avais voulu toujours que cela. Je ne reconnais plus l’homme frappant à ta porte, il y a un mois. A sa place, je vois une jeune femme si belle et si fragile, qui me regarde dans la glace, pleine de questions sur l’avenir. .../... Je vous remercie de m’avoir lu, j’espère que cela vous a autant plus que la pre...
Dans la salle de bain, je découvre un tube de crème à épiler avec un petit mot, qui dit ceci « Tu devrais essayer, car pendant ces chaleurs tu sera plus à l’aise ». Par curiosité, j’utilise la crème en suivant le mode d’emploi. Ensuite, je pars prendre une bonne douche qui me rafraîchit. Mes jambes sont maintenant douces, très agréables au touché, j’en suis tout étonné. .../... Je me décide à affronter le monde et je sors de la boutique de Marie. Mon pas se fait plus gracieux, sur les trottoirs de la ville, tout le monde veut me saluer avec un grand sourire. Je ressens aussi des regards galants, plus pressants. Il y a aussi, son attention bienveillante qui me protège sans être pesante. Je prends mon temps, tant de choses m’attirent dans cette nouvelle vie. Pour moi, elle passerait le moindre de mes caprices, mais je ne veux pas profiter de la situation, elle ne le mérite pas. Elle commence à sentir ma fatigue. Sa main glisse dans la mienne et me propos...
Du plus loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été attirée par les dessous féminines. Mes premiers souvenirs remontent à l’époque où je jouais avec mes petits voisins, du même âge que moi. Un jour, nous avons décidé, par un après-midi morose, désœuvrés et seuls, nos parents nous délaissant pour un repas bien arrosé que nous avions vite expédié, de nous rendre dans leur grenier. C’était un lieu où nous étions absolument tranquilles, les adultes n’y montant jamais : un petit paradis intime et enfantin en quelque sorte. Ce jour-là, donc, délaissant les habituelles activités, jeux de cow-boys, de lego ou de cache-cache, nous avons ouvert, chose que nous n’avions jamais faite auparavant, une vieille armoire qui se trouvait dans un coin de l’immense pièce. Une odeur de naphtaline nous a immédiatement chatouillé les narines et un nombre impressionnant de vêtements est apparu à nos yeux, déguisements variés, tenues de mariage, costumes antique...
Assis sur une chaise au milieu de la pièce, je tournais le dos aux miroirs de la pièce. Tête en bas, tous mes cheveux partirent en haut de ma tête, j'avais des cheveux un peu long pour un garçon, à la "Stone" comme c'était la mode à l'époque. On me l'avait déjà fait le coup du visage fin, et on m'appelait parfois mademoiselle quand je rentrais dans une boutique et je répondais "Monsieur, Monsieur" avec des voix graves forcées que je n'avais pas. .../... "Oui … Sylvain ! Tu sais que ta mère est partie pour plusieurs mois en Amérique et je ne sais pas quand elle reviendra. En attendant, je ne peux pas m'occuper de toi pendant les vacances. Avec ce gros projet à l'usine je suis débordé. " .../... Mes doigts faisaient un petit "zip" sur la soie de la doublure. .../... Je boudais tandis qu'il arrosait joyeusement un policier en vélo avec leur grand imperméable bleu. Je jetait un coup d'œil dans le rétroviseur et voyais de loin la silhouette de l'infortuné brand...
Elle eu un petit rire nerveux, rougit légèrement, et m'embrassa encore. .../... "Je n'ai pas dit que tu étais gros! Mais tu as quand même un peu de gras ici!" .../... C'était décidé! Lucie et moi allions partir pour deux mois chez sa tante. .../... "Oui, mais il suffirait de lui faire croire que Florian est une fille!" .../... J'ouvris pour découvrir deux petites perles. Je restais très surpris pendant un instant. .../... "J'aimerais beaucoup voir ça… Et tu verras, tu adoreras… Je t'aiderai!" .../... Elle insista pour que je mette immédiatement une paire d'escarpins blancs aux talons de cinq centimètres. J'eu beaucoup de difficultés à marcher sur le chemin du retour, d'autant plus que nous sommes passés dans une rue pavée. A chacun de mes écarts, Lucie éclatait de rire. .../... "On pourra dormir dans la même chambre… Dans le même lit! Ma tante est un peu vieux jeu, mais si tu es en fille, elle n'y verra que du feu!" .../... "Tiens, tu as envie de pa...
( ma voix avait mué et j'avais un timbre tout à fait féminin !) .../... - Bien ma chérie, je vais déjà faire ma toilette, et puis après j'irais faire quelques achats, que dirais-tu d'un bon foie gras et d'un bon dessert, genre Charlotte Elysée ? .../... - Ah ok, je constate que le miroir enchantée a fait son œuvre de François.Tu es devenue Françoise, je suis ravie ! .../... - Et bien voilà. Mais d'abord promet moi de me laisser aller jusqu'au bout .../... Que m'arrivait-il ? Etait ce un rêve ? Pas du tout, tout cela était bien réel. .../... Je résolut de prendre une douche pour finir de me réveiller, et tandis que l'eau chaude ruisselait sur mon corps je me palpais un peu partout et éprouvais de nouvelles sensations. Les pointes de mes mamelons étaient devenues très sensibles et quand je passais la paume de mes mains pour les caresser, je ressentais une excitation toute nouvelle pour moi, j'osais même écarter les lèvres de mon sexe et y introduisant u...
Incroyable cela m'avais échappé, comme si une puissance supérieure me soumettait à sa volonté. Je me sentis soumise à Mélisine avec une seule idée en tête faire tout ce qu'elle me demanderait, j'étais Clara sa poupée! .../... Pendant que Mélusine s'absentais je pris une douche en couvrant mes cheveux d'un bonnet protecteur, me séchais et assise devant la table de toilette entre pris de me maquiller. C'est ainsi que je me rendis compte que je me comportais comme une femme habituée à se maquiller et à se pomponner : une application d'un fond de teint presque transparent, un dépôt de poudre compact, puis un trait net d'eye liner pour affiner mon regard, un peu de blush sur mes pommettes et un rouge carmin sur mes lèvres pulpeuses et pour finir un nuage de "femme " de christian dior. Je regagnais la chambre, j'étais nue et me sentais parfaitement bien j'avais chaussé des mules à haut talons qui accentuaient ma cambrure et faisait encore mieux ressortir ma si jolie p...
J'enlevais alors ma veste et mon pantalon et mes chaussures, et me retrouvais ridicule en chemise, caleçon et chaussettes. .../... - Mais Maud il faut que je m'habille en homme pour aller récupérer mes papiers et ma carte de crédit et mon chéquier. .../... - Oui Véro, mes deux associés et moi nous avons déjà cinq filles qui travaillent pour nous et tu es la sixième, tu vas d'ailleurs bientôt connaître les quatre autres. Rien que des transsexuelles dont deux seulement Maud et Sabrina sont opérées, Cléa et Julie sont hormonées et se feront bientôt opérer, et toi la dernière tu vas d'abord subir un traitement hormonal pendant deux ans et pendant cette période tu auras affaire à des clients très spéciaux: Ceux qui aiment les travellos! .../... - Mais je veux bien, vous m'intriguez, j'aimerais savoir pourquoi vous voulez me parler. .../... - Mais pourquoi dites vous elle en parlant de moi et qu'est-ce que c'est que cette histoire de transformation? .../......
Parfois cependant je fantasmais, n'ayant jamais subi la pénétration d'une verge, je désirais savoir l'effet que me ferait cela. Je finis par m'en ouvrir à Régine, et celle ci me dit : .../... - Je vais te choisir un partenaire, mais j'exige d'etre là pour veiller à tes premiers pas! .../... Trois mois de contacts avec plusieurs garçons nous permirent de choisir celui que nous avions élu. Il m'avait donné comme pseudo Jeff, et nous primes rendez vous avec lui dans un café du boulevard des Italiens. .../... - Je me doutais bien ma chérie que tu voudrais connaitre l'effet que provoquerait chez toi un vrai sexe d'homme .../... Certes j'étais incapable d'utiliser mon sexe, mais les objets dont nous disposions nous permettaient toutes sortes de plaisirs et nous ne nous lassions pas l'une de l'autre, bien au contraire. .../... Et c'est ainsi qu'en cherchant par MSN nous commençames à chatter avec de jeunes hommes, notre web cam me permit de me faire connaitre et de voir b...
- mais en plein jour et dans un restaurant fréquenté par toutes sortes de gens, comment vais je m'en sortir, tu penses que tout se passera sans problème? .../... Elle me tendit alors un manteau de demi saison fermé au col par un seul gros bouton, elle avait elle meme un manteau du meme genre.Enfin elle me tendit un sac a main assorti aux escarpins dont j'étais chaussée et nous descendimes au garage. .../... - Oh oui ma chérie je suis vraiment ta femme tu viens de m'apprendre l'amour. Merci de m'avoir rendue femme. .../... Alors Régine se déshabilla à son tour, me révêlant sa superbe nudité, elle une vraie femme. Elle mis la même nuisette que celle dont elle m'avait vêtue. Et elle me dirigea vers sa chambre et m'invita à partager son lit. Ce que je fis, blottie dans ses bras frissonnante de désir. .../... Puis le doigt se retira et je sentis comme un sexe s'infiltrer entre mes deux globes et venir contre mon orifice. Régine me retourne me mis sur le ventre a demi a...
C'est ainsi que je fis la connaissance de celle qui devait devenir ma femme. .../... Il y avait aussi deux transsexuelles dont les poitrines splendides étaient mises en valeur par de somptueux décolletés. J'écarquillais les yeux devant ces deux si belles filles quand je sentis qu'une main se glissait derrière mon dos et me prenait la taille. C'était l'élégante Régine. Un peu surprise, je me laissais aller et nous nous retrouvames enlacées l'une à l'autre sous les regards amusés de nos 3 autres copines. Sous la table l'autre main de ma voisine se glissait sous ma jupe et je ne pus m'empêcher de ressentir monter un frisson quand cette main atteignit l'élastique de ma petite culotte et qu'un doigt me chatouillat mon sexe dont je ne pus retenir l'érection. Cette caresse féminine délicieuse était la première que je ressentais. Jamais en effet je n'avais été l'objet d'attouchement ni féminin ni masculin, et mon plaisir en était d'autant plus voluptueux. Je me laissais...
Depuis des années que je me travestissais en cachette, je n'étais toujours pas arrivé à sortir en femme. Ce n'est pas l'envie qui m'en manquait mais j'avais peur d'etre remarquée et qu'on décèle en me voyant que je n'étais pas une femme. .../... Célibataire, j'avais fait l'acquisition d'un petit appartement 3 pièces, cuisine, salle de bains, et j'avais décoré ma chambre d'une façon très féminine, avec une coiffeuse où je m'insatallais de longues heures pour parfaire ma féminité dès que j'avais quelques loisirs. .../... Alors je me rendis compte que mes réticences à vivre ma féminité cachée dans mon appartement était ridicule et qu'il était grand temps à mon age de rencontrer des gens comme moi avec qui partager mes moments de femme du 3° sexe ( c'est ainsi que je me prétendais à cette étape nouvelle). .../... J'avais sur internet fait la connaissance d'une transsexuelle, Emmanuelle, et elle m'avait convaincu de la rencontrer pour passer une soirée ens...
Eh bien je n'ai pas été déçue par cette soirée, les plus belles créatures du 3ème sexe étaient présentes ce soir ,là où que se portait mon regard je ne voyais que des filles séduisantes. .../... Bien sûr j'avais déjà vu Johanna en dialoguant avec elle avec messenger et nos web cam, mais la voir bien réelle dans ce restaurant c'était incomparablement mieux. Si Nicole nous dominait du haut de ses 1m80, Johanna, comme moi était une petite femme. Nos mensurations devaient certainement être les mêmes. C'était une jolie blonde .../... Plus agées que moi, mes deux copines avaient ainsi résolu leurs problèmes. Surtout Johanna pour laquelle j'éprouvais beaucoup d'admiration. .../... Bien connue dans les milieux tv et ts ,Johanna avait quant à elle obtenu ses papiers d'identité féminine, ce qui lui donnait accès à toute les possibilités de la vie d'une femme génétique. .../... Johanna me dit que si je voulais vivre définitivement en fille la première de...
Mesurant 1m67, imberbe, et avec une voix qui n'avait pas mué à l'adolescente, j'étais certain(e) de passer pour une fille accomplie. .../... Marchant du même pas que Nicole, je sentil l'air frais s'engouffrer sous ma jupe, caressant le haut de mes cuisses dénudées, et je connus l'ivresse des premiers pas à l'extérieur. Je m'efforçais de ne pas balancer les bras en marchant, croisant les bras vers la courroie de mon sac à main et de ne pas fixer le regard des gens que nous croisiant bien que sentant avec une certaine fierté le regard des hommes. Nicole, bien que très féminine mesurait plus d'un mètre quatre vingt, et malgrè mes talons avec mon 1m67 j'étais beaucoup plus petite. .../... Je finis de m'habiller, soutien gorge, dim up à coutures noirs combinette dentelle, mini noire lambada qui cachait tout juste la dentelle de mes bas, enfin un joli tee shirt noir à smokes, avec un profond décolleté mettant bien en valeur la naissance de mes seins. Mes escarpins noirs...
Mes seins s'étaient développés normalement grâce aux hormones, les bains de lait que je Prenais. Les soins du corps que me prodiguait ma mère, me féminisait de plus en plus, j'étais épilée, et comme mon traitement hormonal avait commencé très tôt, je n'avais sur le visage que le léger duvet qu'ont les plus jolies jeunes filles. A 16 ans j'étais parfaite, seul me gênait ce sexe en trop que nous cachions si bien, qui ne me donnait aucun désir et qui était resté minuscule. .../... Nous habitions dans un village à 10 Km de Limoges et étions encore trop jeunes pour fréquenter l'école. Ma tante dut repartir pour s'occuper de ses affaires et nous laissa Huguette. Elle était cette gamine beaucoup plus volontaire que moi, un vrai garçon manqué et nous nous amusions au papa et à la maman, mais c'était toujours moi qui étais la maman! .../... Pour dissimuler de façon plus certaine mes petits attributs de mâle, ma mère me confectionnait des culottes spéciales ...
Ma tante : Bonne nuit les filles nous dit-elle en souriant, et pas trop de " papotage " cette nuit. .../... Christine : Tout d'abord tu te souviens quand je me suis fait passer pour ta petite amie auprès de tes amis, tu t'en souviens n'est-ce pas ? .../... Christine : Pas de problème ! Je fais faire de toi là plus jolie des petites cousines que l'on puisse rêver d'avoir. .../... Christine et ma tante : Superbe! C'est à ci méprendre, tu es très belle, elle pourrait même te remplacer comme miss. .../... Anthony : Oui mais … ( Christine repris aussitôt la parole ne me laissent pas finir ) .../... Je me leva de ma chaise, et faillit tomber avec la hauteur de mes nouvelles chaussures. .../... Nous passions le reste de la soirée parlant de chose et d'autre me moquant même de moi. Là soirée se termina et nous allions tous nous coucher. .../... J'essayais de la réconforter en lui disant que sa mère l'accompagnerait. Christine savait que sa mère avait beaucoup d...
Et oui, comme tous les matins, il flotte quel temps. Je regarde ma montre encore à la bourre et mon coeur s'accélère, stresse, mon compagnon est de retour, journée normale quoi! .../... DRING... DRING... DRING et merde c'est marre, toujours au meilleur moment. Cinq heures du mat c'est pas une heure pour ce lever, mais c'est l'esclavage moderne le boulot. RUNGIS n'attend pas, maraîcher depuis bientôt 25 ans et les grasses matinées ce n'est plus qu'un rêve. Je me sort de mon lit et me traîne jusqu'à la cuisine, je me sert un café et mes brioches. En parlant de brioches, faudrait que je pense à la mienne.. bof à quoi bon avec mes 45 ans, mon mètre soixante dix, ma calvitie et mon bide il y a longtemps que j'ai arrêté de plaire. La solitude est ma croix. je secoue ma tête pour chasser mes idées noires et me jette sur mon petit dej. Ensuite je me traîne jusqu'à la salle de bain, purée la tronche et encore une gueule de bois. Comme tous les samedi soir, j'ai but plus q...
Je me retrouvai ainsi avec les pans de ma chemise sur les fesses mais le bas du corps entièrement nu à faire semblant d’apprendre à enfiler un collant sans y faire d’échelle. Ce fut un moment fantastique. Lydie se contentait de me regarder, de parfois rectifier mes gestes volontairement maladroits jusqu’au moment où j’enfilais ce doux vêtement sur mon bassin. Le contact déclencha presque immédiatement une légère érection. Lydie ne fit aucune observation, elle vint même vers moi pour m’aider à m’ajuster. .../... J’avais l’impression d’être invisible, la cliente me jeta un coup œil rapide « Vous avez de très jolis pieds » me fit-elle avec un sourire accompagnée d’une légère œillade. .../... Joignant le geste à la parole, elle me montra comment défaire le rabat, extraire le collant et le dérouler de la feuille qui le maintient droit dans la pochette. La vision de ce collant noir dans ses mains et de la pochette avec la photo si suggestive du ...
- Non, je suis sérieuse, on pourrait essayer cela qu’en penses-tu. On a la même taille tu pourras emprunter mes affaires. S’il faut on en achètera pour toi. Je vais juste t’acheter des chaussures et surtout t’apprendre à devenir une femme tous les jours, tu devras te débrouiller seule sans moi s’il le faut. Il finira bien par perdre patience et s’en aller. .../... - Oui, Monsieur, écoutez, je ne sais même pas de qui vous parlez. .../... Il sortit du magasin, se retourna plusieurs fois l’air intrigué puis s’en alla. .../... - Tu es beaucoup plus féminin que tu ne le penses ! Cela dit être une femme n’a rien de ridicule, merci pour nous ! .../... Elle porte une jupe paysanne blanche et rose qui lui arrive juste en dessous du genou, des bottes à fins talons hauts du même rose s’harmonisent avec un tee-shirt à manches mi-longues d’un rose un peu plus soutenu. Son maquillage est assorti. .../... - Laure, j’ai besoin de toi, Paul a besoin de toi, nou...
Au travail, certains collègues me le firent remarquer, puis, n'étant pas vraiment dérangés par ce changement, l'acceptèrent tout à fait. Le plus drôle fut qu'une de mes collègues commença à me demander des conseils en la matière, puis m'accompagna finalement au salon d'esthétique. Elle s'appelait Patricia, et nous devîmes bons amis. Elle avait à peu près la même chevelure que moi, avant que Sophie n'intervienne. Je lui expliquai ce que je faisais régulièrement et l'état de ses cheveux s'améliora considérablement. Nous étions extrêmement complices, et souvent, au labo, nous piquions des fous-rire pour un oui ou pour un non. .../... Il me faut revenir un peu sur mon histoire passée, et par la même occasion, sur moi-même. Je naquis il y a vingt-deux ans dans une petite commune du nord-est de la France. Mes parents, comblés, me baptisèrent Michel. Pendant quatre ans, je coulai des jours heureux en Lorraine, au milieu de mes parents, gens ordinaires s'il en é...
J'en profite pour l'observer à la dérobée il, est grand mince aux cheveux brun courts avec des yeux noirs, doux, chaud, qui vous pénètrent jusqu'au fond de l'âme tellement que j'ai eu l'impression un moment qu'il m'avait percé à jour. .../... Mon Dieu ! Quel travail pour entrer dans cette voiture, j’en occupe tout le siège arrière et maman s’est assise devant, Sylvianne ma sœur en est quitte pour se tasser sur le strapontin dos à la route. .../... Fin de la première journée, comme il me reste encore 5 jours avant le début des cours, demain j’irais faire des courses après avoir téléphone à maman. .../... - Camille... Acceptez-vous de prendre pour époux Marie-Pierre... ici présente ? .../... Je suis là, à côté de lui dans la voiture qui nous ramènent de la soirée sur le lac, je l'observe à la dérobée, alors qu'il porte son attention à la route. Qu'il est beau, mâle avec un je ne sais quoi de douceur. Nous avons dansé toute la nuit l'un contr...
Et La semaine dernière j'ai RDV pour une épilation "à l'orientale" .../... Installé maintenant sur un haut tabouret, mes pieds et mes orteils sont l'objet de tous les soins, lime, brosse, ciseaux, gommage, rinçage, brosse lime, Crème, et pour finir vernis incolore mais très brillant ... .../... Mais cela restait dans l'esprit d'institut pour Homme "moderne"... un peu branché un peu Bobo... .../... - une jambe levée pour découvrir l’entrejambe déjà lisse l'exigence oblige à la chasse aux petits poils réfractaires.... .../... Passer rue de Lonchamps chez Allison & Sacha.... pour la jupe .../... Si vous me permettez, j'aimerai vous raconter ce qui m'est arrivé... et la variante si l'imagination était au pouvoir... .../... Coiffure (couleur aux reflets flashy "prune" ; mais aussi permanente etc etc) .../... Puis viens la surprise hors de question de remettre mon jean, donc c'est un petit ensemble orangé (Allison et Sasha) en coton strecht très léger... .../......
« Bravo ! Chapeau tous les deux ! Tu vis comme ça, Dominique ? .../... Même après que j’ai décroché ce rôle, j’ai eu des périodes de doute, cela ne resterait-il qu’un feu de paille ? J’ai du subir un apprentissage rude, parfois douloureux puis au fil des jours et semaines, tout cela s’est transformé en plaisir puis en mode de vie. .../... « Il faut que tu marches naturellement. Ne te pose pas la question de ce que tu as aux pieds. Vous les hommes, vous avez tendance avec des talons à mettre les genoux en avant comme pour compenser quelque chose. .../... Pour incarner mon rôle, j’ai pris exemple sur Vincent Perez dans « Ceux qui m’aiment prendront le train » de Patrice Chéreau. Sa performance m’avait alors subjugué par son réalisme, sa capacité à se transcender et à faire croire à la réalité de son personnage. .../... « Bonjour, vous vous appelez donc Jean-Luc Lampers, vous avez un nom de scène ? .../... « Aujourd’hui nous n’allons pas ...
" Pas avant tout cela, ni après probablement, mais pour l'instant tu l'es. Je veux que tu sois mon amie " .../... Charles m'appela plusieurs fois après ça, mais j'étais retourné à mon état de garçon et il se détourna de moi. Sophie est revenue me voir plusieurs fois avec des photos du mariage. Elle fut surprise de voir que j'avais renoncé à Claire. Elle me dit qu'un garçon avait vraiment envie de sortir avec moi, mais elle refusa de me dire son nom. Dans le but de me changer les idées maman me proposa d'aller faire des courses dans la galerie marchande. Pendant que nous nous promenions, je me surpris à regarder toutes les vitrines de lingerie, de jolies robes et autres. Maman s'en rendu compte mais attendit le retour à la maison pour m'en parler. Puis elle me demanda de faire revenir Claire dans ma vie. Cela me pris la journée entière, mais quand je suis ressortie de ma chambre, j'étais Claire de nouveau. Le jour suivant, j'avais mes ongles manucurés et je rendis vi...
Pour le reste, au lit je me conduisais comme la petite salope que j'étais devenue et me laissais dominer par ma femme qui y avait pris goût. Trois ans s'étaient écoulés, je ne travaillais plus, mais les revenus de ma femme, avocate, nous suffisaient largement pour vivre. Nous avions renvoyé la femme de ménage que nous avions et c'est moi qui la remplaçais désormais. .../... Ma poitrine avait pris de l'ampleur et je faisais désormais un bon 90 c, mes hanches élargies et la jolie cambrure de mes fesses épanouies m'avaient donné une satisfaction que je goûtais en me contemplant dans les glaces de la maison. Je n'avais bien sur plus d'érection, les hormones avaient fait leur travail et j'étais pourvue désormais d'un sexe minuscule avec des testicules pratiquement inexistantes. Juste un petit bout de zan que je n'avais aucun mal à dissimuler dans mes petites culottes. .../... J'étais devenue la jolie fille que j'avais toujours rêvée d'être, et je pus me préparer ...
Je remis la robe en place et refermai le tiroir en me promettant d'y revenir dès le lendemain. .../... Ma main retourna au fond du tiroir et j'en retiré une robe soigneusement pliée et entourée d'un papier de soie. Je développai la robe avec précaution et la pressa doucement contre moi. La délicatesse de la dentelle me ravie. Un ruban entourait la taille et se terminait par une énorme boucle. Soudainement, j'étais devenu cette jeune fille aux cheveux d'ébène et je marchais doucement dans les allées en fleurs de mon jardin. J'eus du mal à retenir ma joie tellement les images me semblaient réelles. Un cri s'échappa de ma gorge et me sorti de mes rêveries. Celui-ci attira l'attention de ma grand-mère qui, du bas de l'escalier, me demanda si tout allait bien. .../... Je sentis dans sa voix une nostalgie qui me laissa bouche bée. Quoi ? Mon grand-père ? Et ma grand-mère le savait ? Et elle approuvait ? Cool ! .../... Ce soir-là, je ne puis m'endormir qu'aux petite...
J’entends une portière qui claque. Des pas se rapprochent… .../... Je suis perdue! Il s’arrête. Il est juste à côté de moi. Je me pousse un peu sur le côté. Ma carte à la main. Je n’ose pas regarder. Je tourne un peu la tête. C’est un homme d’une cinquantaine d’années, genre cadre supérieur. Il me regarde aussi. Il a l’air relax, plutôt gentil et bien élevé. .../... Je pousse la porte et me voilà dans la fraîcheur du soir. Blam! La porte s’est refermée derrière moi. Il fait déjà un peu sombre, ouf, ça me rassure un peu! Le ciel est clair, il y a une belle lune, j’adore la lune. Personne dehors, sauf à l’autre extrémité du parc, quelques voitures sur le parking du club de tennis. Je marche, simplement, attentive à être élégante. Je me tiens bien droite. .../... Il me sourit. Je lui rend son sourire, persuadée qu’il va deviner que je suis un travesti et m’insulter ou m’agresser… Je suis au comble de l’affolement. Et s’...
- Oui François, tu vas passer dans la salle de bains avec Monique qui va s'occuper de toi pendant que je prépare notre petite fête! .../... - Alors enfin françois est devenu Françoise, bravo pour ce chef d'ouvre Monique ! .../... Bref tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. J'avais un léger problème, mais je n'en faisais pas un drame, les filles me plaisaient plus parce que je m'imaginais dans leur peau, que de vouloir avoir avec elles des relations intimes. C'était a un tel point qu'à 24 ans j'étais toujours vierge. .../... Depuis mon plus jeune âge, je me plaisais plus en compagnie des filles que des garçons. A l'école déjà j'étais le seul garçon au milieu d'un groupe de filles, et j'aimais ça parce qu'elles avaient des jeux moins brutaux et parce qu'elle m'avait adopté sans difficulté. .../... Nous sortîmes alors toutes deux de la salle de bain, j'avançais avec prudence sur mes hauts talons auxquels il allait falloir que je m'habitue....
Lorsque je regagnai ma place, je vis qu'une jeune femme seule à une table voisine, me regardait en souriant, j'allais alors vers sa table où elle m'invita à m'asseoir. C'est comme ça que j'ai connu celle qui devait devenir ma femme. Quelques jours plus tard, elle me téléphona pour m'inviter à aller chez elle. Elle habitait un joli petit appartement dans le 17°. J'étais en homme quand je me présentai et elle me dit immédiatement qu'elle me trouvait beaucoup plus séduisante en femme, et que si je le voulais, elle aurait beaucoup de plaisir à m'aider dans ma féminité, voir à me permettre d'aller plus loin ! .../... Pour mes 25 ans, des copines travesties comme moi étaient venues me chercher, et en voiture nous étions parties pour une sortie à Escualita. Pour l'occasion nous étions toutes les quatre en robe de soirée. J'avais en ce qui me concerne une robe avec une seule bretelle qui mettait ma ligne particulièrement en valeur. Il faut dire que je suis très mince, ...
Ces mots tombèrent comme le couperet d'une guillotine... J'allais devenir par la force des choses celle que je voulais devenir depuis tant d'année. Le "Conseil" avait scruté mes pensées les plus intimes et secrètes. Oui, je suis une transsexuelle depuis ma naissance. Une erreur de la nature, une femme dans un corps d'homme. Mais mon métier, que j'adorais, ne me permettait pas de l'exprimer. .../... - Nous savions votre double personnalité, Agent 26" me lança sèchement le Major 6. Nous aurons peut-être encore besoin de vous, du moins jusqu'à ce que nos techniciens connaissent à fond les mystères du transcodeur ennemi, je ne vous le cache pas, aboya-t-il entre ses dents. .../... - Pardon, de "nouvelles" femmes devriez-vous dire, me jeta le Major 1 en demeurant suffisamment mystérieux. .../... - Suite à vos réponses à nos questions, nous vous accordons le droit au changement de sexe, n'est-ce pas ce que vous désiriez depuis votre enfance? me lança l'une d'elle ave...
Me sentir presque femme est un vrai bonheur. Malgré cela j'éprouve toujours le même amour pour mon épouse. Je veux ressembler aux femmes par admiration pour leur aspect, mais aussi pour leurs qualités d'esprit et de coeur. .../... Marie EsperanceMarie Esperance (publié: 19-11-2013 17:33:03 ) .../... Lorsqu'il fut question de l'école, j' eu le secret espoir que ma belle chevelure me ferait admettre à l'école des filles avec les vêtements adaptés à cet endroit. Hélas, les ciseaux du coiffeur vinrent ruiner cette espérance. .../... Depuis mon plus jeune âge j'ai connu la préférence maternelle pour une fille. Néanmoins, mes parents étant séparés, elle m'a élevé seule et avec beaucoup d'amour. .../... D'où me vient cette attirance pour les vêtements de femme et pourquoi ai-je choisi Marie pour prénom féminin? La réponse à ces deux questions trouve probablement son origine il y a bien longtemps, presque un siècle. Y répondre est aussi pour moi une manièr...
Je saisis ma clé dans la poche de mon imper et ouvre la portière de ma super cinq. Je n’ai pas le temps de réagir. D’un mouvement brusque, l’homme me fait basculer dans la voiture. Je me retrouve plaquée, le dos sur les deux sièges avant. Panique…L’homme est sur moi. J’ai peur. D’un couteau, qu’il me tue. Je suis terrorisée. Je ne crie pas. Je me débats. Ma jupe empêche tout mouvement des jambes, mais avec les mains j’essaie de le pousser. Il tente d’immobiliser mes bras en saisissant mes poignets. Je résiste. Je ne saurai dire après combien de temps, il s’arrête et me dit : « tu as plus de force que moi » Il fixe mon visage et dans la lumière évanescente d’un lampadaire qui parvient dans l’habitacle, je soutiens son regard. Je cesse de me débattre. Puis, Il palpe mes seins. Les collants qui remplissent les bonnets de mon soutien- gorge ne font alors plus illusion. Je lui dis : « je suis un mec ». .../... Je ne me rappelle pas de son vis...
Mon sourire est une fenêtre ouverte dans mon âme montrant que mon cœur est bien chez lui .La vie sous le poids de la crainte, court et s’enfuie, ne voyant plus la vie je dépose a vos pieds un paraclet de vérité ; Une fleur peut se faner, le monde s’écrouler mais jamais sans vous avoir parlé avant de vous quitter. .../... Comment expliquer la haine d’être aimé et la souffrance de ne pas l’être ….Mes écrits tentent de ressembler a Molière et mourir dans la lumière ; Je suis perdu dans le dédale d’un chagrin illusoire ,je suis noyée et ne sait plus si je vis .Il faut tant ,et tant de larmes pour avoir le droit d’être aimé ,aimer jusqu’à la déchirure tenter sans force et sans armure ,d’atteindre l’inaccessible étoile .Face a ceux qui me dévorent ,vivre est plus fort que d’être aimé ,l’amour naît d’un regard et vit d’un baiser et meurt d’une larme . .../... Mes yeux sont tristes ,mon coeur est blessé et mon âme tente de survivre da...
Elle n’a jamais regretté d’avoir un jour osé pousser la porte de la Loge de Thalie. .../... Est-ce que je ne suis pas en train de m’embarquer dans quelque chose qui va me conduire trop loin ? .../... Des pensées aussi incroyablement stupides que folles m’ont traversé l’esprit. .../... N. a fini et me propose de me lever, sans ouvrir les yeux, d’enfiler la robe. .../... Par exemple me faire maquiller, puis enfiler ce que j’ai et passer un moment ainsi transformée, juste pour me rendre compte. .../... Je me voyais là, debout, dans une robe noire, mini, je ne me reconnaissais pas. .../... Le premier nom qui me vient à l’esprit, celui de mon premier amour, une fille que j’ai aimée à en mourir, pour qui j’aurais tué, qui était belle à couper le souffle… et qui m’a un jour quitté me laissant au cœur une blessure jamais cicatrisée : Maud .../... Maud est heureuse… même si assumer sa féminité et vivre cette double vie est souvent difficile, ...
Je restais alors des années à me contenter d'un foulard de soie " emprunté " à une petite amie et quelq ues paires de bas que je mettais parfois le soir avant de m'endormir. Le temps était venu des petites amies et j'en eus beaucoup, mais sans expérience sexuelle car l'époque était pré contraception et les filles ne s'engageaient pas facilement. Je pus ainsi embrasser des bouches avec ou sans rouge à lèvres, des seins et même une fois un sexe ce que je considérais comme un exploit. Il me fallut l'occasion d'un voyage et d'une fille beaucoup plus âgée que moi pour réaliser ma première expérience sexuelle à deux. Je gardais cependant au fond de moi le souvenir des délices de mes premiers émois. .../... SidonieSidonie (publié: 08-01-2005, 11:03 ) .../... En effet, ma nouvelle femme ayant à peu près la même taille 44, que moi, je pus faire des essais clandestins qui m'ont alors convaincu de continuer. Un jour de conflit entre ma femme et moi, je lui avoua...
Cela a servi au moins à me mettre sur mon chemin. Oublié le copain, je savais quand même une chose: j'aimais porter la lingerie féminine. C'était déjà quelque chose. J'ai commencé à l'essayer très souvent, à la maison, en cachette, le plus souvent enfermée dans la salle de bain. .../... Je n'ai pas vu U. depuis plusieurs années. Je ne sais plus rien de lui. Je crois que si un jour je pouvais le rencontrer, je ne me refuserais pas à lui. Mais ce serait à lui de me faire la cour, comme autrefois. De toute manière, je ne l'ai jamais cherché et je garde de lui un très très bon souvenir: il a été mon premier amant, il a pris ma virginité, il m'a mis sur le chemin de la féminité. Eh oui, mon U. chéri, décidément tu étais très bien. .../... Un jour, nous étions chez moi, dans ma petite chambre. Nous avions recommencé nos attouchements. A un certain moment, j'étais couchée à plat ventre sur mon lit, U. était sur moi, frottait son sexe cont...
Cela étant dit, je devais passer par un guichet automatique, en début de soirée. Nous avons stationné devant la caisse populaire de la rue Rachel. Ça avait l'air tranquille. Il fallait que je traverse la rue en croisant quelques jeunes qui faisaient le pied-de-grue à l'arrêt d'autobus, mais dans l'éclairage du soir, ils ne m'ont pas remarquée. Au guichet, par contre, j'ai découvert en entrant qu'il y avait un gars à un des guichets. Et là, c'était plein éclairage. Et je portais un haut fortement décolleté qui devait bien révéler un peu trop de la supercherie, sous les néons. J'ai foncé. Il a semblé ne pas me remarquer. Je me suis quand même placée légèrement de biais, de façon qu'il ne puisse voir ni mon visage, ni la raie artificiellement ombragée entre mes faux seins. Puis deux filles sont entrées et ont occupé le guichet du milieu, en discutant à voix haute, sans qu'une modulation de ton ou de débit ne révèle le moindre étonnement. Puis un homme est...
bonjour je suis isabelle transgenre debutante a la recherche d'amie virtuel pour des echange shopings et conseil .

Hommefleur (association loi française 1901 enregistrée sous le n° W921001873)
Internet Explorer version 0 | date page : 24/04/2014 20:41:39
Copyright © 2011-2015 · All Rights Reserved
Contact webmaster