barcarena9@gmail.com
tamires2233@gmail.com
faustobispo2@gmail.com

HOMMEFLEUR : Transgender site, just showing some lace from our bra, but that's all !
Forum public : vendredi matin sur France inter
Par Beatrice D agora Publié: 23rd Saturday
11 réponses
vendredi matin, je me suis permise d envoyer un petit message au cours

d une emission de France inter

et .....


http://youtu.be/HztoVLnxgNA

cliquez et mettez le son



ce baiser que m a adressé Nelly Kaprièlian je vous le dédie a toutes

merci infiniment Nelly
Croire ou pas... Avec leur culture scientifique, nos copines ingénieuses se posent des questions. Elles croient en un Dieu, mais pas celui des religions. Invitation au voyage dans l'univers !
Le Credo de Lucie Sobek et la théorie des "Si" de Carole Derider
Jeanne Auguey 09/08/2014
Two forums on this website. Le site dispose de deux forums, un forum public accessible tout visiteur, et un forum privé réservé aux membres.
today, Week-end "Evian" - nouvelle donne
29th Friday, changement de machine serveur
27th Wednesday, vendredi matin sur France inter

Des discussions récentes au hasard...
21st Wednesday, Proposition de loi visant à protéger l'identité de genre
13th Tuesday, Conchita Wurst

Karine bretonne a écrit sur le livre d'or :
merci pour ce site, qui nous réconforte, face à tous ceux qui nous refuse
I love this site, I sign the guest book
Girlsfriends tell us stories! Nowadays, they read and appreciate* :
28th Thursday, La cérémonie, par chrissy
28th Thursday, Chirurgie plastique, par chrissy
28th Thursday, La longue transformation, par chrissy
28th Thursday, Une soirée avec Myriam, par chrissy
28th Thursday, Week end à la campagne, par chrissy
28th Thursday, La lettre de Paul, par chrissy
28th Thursday, Le voyage à londres, par chrissy
28th Thursday, Mes premiers pas, par francoise
27th Wednesday, C'est grave Docteur ?, par micheleanne
27th Wednesday, LA CONVOCATION, par marietherese
27th Wednesday, L'étudiant en anglais, par marietherese* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Patricia Dunjour, adhérente n° 120. Au hasard des rencontres virtuelles, une copine se présente à nous : « Bonjour, Patricia est de retour sur le site de Jeanne. Toujours là pour papoter entre amies. Bises. »
En savoir plus sur elle
Contacter Patricia
, Ile de France
Marie Laure : « The only website where we can ear to yourself "You are pretty" ! » Aujourd'hui, à...

08h45 Dina joly à .Raphaella Martin « Je n'ai pas choisi cette photo plutôt qu'une autre tant tu es rayonnante sur toutes! Ta compagne doit être heureuse d'avoir une aussi jolie "Femme" ! »

08h24 Elisa revesse à .Estelle Carasco « une jolie femme »

Les albums du jour et photos récentes des copines.
   Last picture uploaded. Rejoindre l'album
Happy birthday from all other girlfriends !

Patricia Dunjour
Sylvie Dupond

Les anniversaires depuis 7 jours

Aurelie Corre, notre plus belle copine du jour! J'aime changer de tenue, varier les genres, essayer des combinaisons différentes de vêtements et les différentes façons de les porter. Angoisse sans fin de la femme qui ne sait pas que porter et joie délicieuse de trouver la tenue adéquate. J'aime m'habiller je ne peux le nier, jouer les modèles parfois…. Mais ce que j'apprécie par dessus tout c'est de pouvoir partager avec vous ces moments de ma vie et recevoir les vôtres en échanges Je sors régulièrement, principalement pour faire du shopping, ou comme il y a peu pour l'AG de hommefleur, mais aussi juste pour me balader et profiter de ces instants dont chacun est unique et merveilleux. Merci a Jeanne et à toutes celles qui l'aident à faire vivre cette association.
En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Geraldine Rose, notre plus bel album du jour! Bonjour, Mon prénom Géraldine est né un jour de carnaval où j'ai enfin pu sortir en fille. Aux Antilles, beaucoup d'hommes profitent de cette période festive pour se transformer et devenir des filles ou des femmes durant ces quatre jours de fête annuelle. Certaines comme moi peuvent ainsi et sans se faire remarquer affirmer leur féminité.Mon histoire comme pour beaucoup d'entre vous remonte à mon enfance. J'aime ce site où chacune peut s'exprimer et tente de faire des connaissances. Evidemment, j'aimerai trouver des copines, ici en Martinique ou rencontrer certaines d'entre vous lors d'un séjour... Bises à toutes.
En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Au secours, mon fils se travestit... Vous vous apercevez depuis un certain temps que vos vêtements ou vos chaussures sont déplacés ou bien vous prenez votre enfant en flagrant délit du port des jupes ou des chaussures de sa sœur. Il s’agit peut-être simplement d’une découverte, nombreux sont les garçons l’ayant fait un jour mais le fait est resté sans suites.
Si vous observez une chronicité :
  • Ne culpabilisez pas en vous demandant ce que vous avez fait ou ce que vous avez loupé. Vous n’y êtes pour rien, il s’agit d’un des mystères de l‘esprit humain.
  • Ne le brutalisez pas pour le remettre dans un « droit chemin », la violence serait contreproductive dans son cas.
  • Ne le jetez pas à la rue, il n’a volé, ni violé, ni tué personne. Il est mineur donc sous votre responsabilité et il sera à jamais votre enfant !
    Acceptez d’ores et déjà que votre fils ne sera pas tout à fait comme les autres et entamez un dialogue avec lui pour connaître les raisons de ses envies qui peuvent être très diverses selon les cas, d’une fascination pour le vêtement féminin simplement jusqu’à l’expression à l’opposé d'une irrépressible aspiration à être femme. Cela traduit-il que votre fils est homosexuel ? Etre homosexuel n’est pas une tare ou un défaut et il faut savoir qu’il existe de nombreux transgenres adultes qui sont hétérosexuels, mariés et pères de famille. Il sera peut-être un « transgenre », une personne appréciant le port des vêtements habituellement dévolus à l'autre sexe. Il existe une différence fondamentale entre homosexualité et trans-identité, la première répondant à la question "vers qui suis-je attiré(e) ?", la seconde répond à "qui suis-je ?"
    Ces personnes n’ont pas toutes des parcours sordides dans leur ensemble, oubliez les clichés « prostitution du Bois de Boulogne » et aidez-le à gérer son idéal avec des personnes ayant des expériences et des sentiments semblables aux siens et qui pourront être de bon conseil.
    Votre enfant est-il dévalorisé ? Sa vie sera plus compliquée que pour un autre mais engager une recherche de son identité réelle, en contradiction avec son identité sociale, est une démarche difficile, qui suppose une volonté forte, du courage, de la ténacité, toutes qualités qui enrichissent la personnalité de tout individu. C’est pourquoi, celles qui réussissent, sont des atouts pour notre société.
    Pour plus d’information, consultez le site http://www.sts67.org
    Est-il un phénomène isolé ? Selon une enquête, 6% des hommes aux USA se travestissent.
Evidence, their true little feminine life! Nowadays, they read and appreciate* :
today Danae
today Laetitia satine
yesterday Carolyne
yesterday Solange Guerin
yesterday Marie Esperance
30th Saturday Jody04
29th Friday Jeanne
28th Thursday Ladymaud
27th Wednesday Loan
27th Wednesday Jeanne
25th Monday Priscilla
25th Monday Marie-danielle* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Forum visible de tout visiteur, cherchant à en savoir plus sur notre mode de vie et notre association.
Le petit forum des copines, consommé sans modération !
"Puisque vous avez répondu positivement à mes questions, Paul je te donne pour amant à Carole. Carole, je te donne pour maîtresse à Paul. Je vous demande maintenant de sceller votre engagement public par l'échange de ces deux bagues." Paul passa alors à mon annulaire gauche un somptueux anneau serti de diamants et je passai à l'annulaire de Paul un discret anneau en or blanc. "Vous êtes maintenant unis". .../... Les conversations avaient toutes quelque chose d'artificiel car je sentais bien que beaucoup auraient voulu m'interroger sur ma nouvelle condition et sur la façon dont je vivais cette transformation qui était connue de tous. Je fus très rapidement entourée par les femmes dont on sentait poindre la curiosité. Je dois reconnaître qu'elles furent toutes charmantes avec moi. Elles me firent plein de compliment sur mon maquillage et sur ma robe, me parlèrent couturier, coiffeur, institut de beauté, sorties, invitations et certaines me proposèrent de me guider da...
Il nous restait à envisager maintenant la suite et le calendrier. Myriam m'annonça que compte tenu de ses possibilités, Paul souhaitait que la cérémonie marquant notre union ait lieu le samedi 12 septembre à Cannes dans sa splendide propriété de Super Cannes que je ne connaissais pas encore. D'ici là il mettra à notre disposition, à Myriam et moi, une petite villa inoccupée dont il est propriétaire et qui se trouve pas très loin, à la limite de Cannes et de Vallauris. Nous pourrons y passer l'été et ce sera très bien pour préparer la future "mariée". D'après ce que Myriam avait compris, il n'y aura pas plus d'une vingtaine d'invités. C'est Myriam qui me conduira à mon amant en présence de tous les invités et nous échangerons des alliances. C'est à cela que se résumera la cérémonie proprement dite. Ensuite il y aura un déjeuné, au bord de la piscine si le temps le permet, et vers 18 heures les invités se disperseront afin de laisser les deux époux convo...
Le mardi suivant j'allais chez le notaire. Cela ne se passa pas mal car je commençais à être habitué à ce que des étrangers connaissent ma particularité. Il m'indiqua simplement que Paul souhaitait qu'il y ait aussi un contrat de "mariage" dont la nature dépendra de la législation en vigueur à ce moment là. La visite chez le gynécologue était une autre paire de manche. Le docteur André Dubois était un médecin mondain et très chic de la rue du Ranelagh. "Je vais commencer par tout vous expliquer. Vous me poserez vos questions après. D'abord le traitement hormonal. Il comporte des produits qui bloquent l'effet de vos hormones males sur leurs organes cibles; testicules, système pileux etc…et il comporte des hormones féminines: estrogènes associé ou non à un progestatif que l'on peut administrer suivant différents schémas. Pour ma part j'administre les estrogènes de façon continue sous forme de patch à poser sur les fesses et des progestatifs de façon discont...
En arrivant dans l'appartement, je trouvai un mot de Myriam. " Charles chéri, Tu trouveras sur ton lit et dans la salle de bain tout ce qu'il te faut pour devenir Carole et te préparer à être ce soir, la plus belle des femmes. J'ai retenu deux places pour dîner dans notre petit troquet discret et fort sympathique. Nous passerons ensuite un moment dans un endroit inédit pour toi. Ensuite…. la nuit nous appartiendra." Effectivement je trouvai sur mon lit une splendide parure de chez Lise Charmel, une très belle robe moulante à bretelles en velours rouge complétée par un boléro dans le même tissu, sans omettre les bas, les chaussures, le collier de chien en velours noir incrusté de brillants, les longues boucles d'oreilles à pinces, bagues et bracelets, tous parfaitement choisis pour aller ensemble. Trois heures plus tard j'étais fin prête pour sortir. De son coté Myriam s'était faite magnifique et abhorrait un visage resplendissant. Au moment de sortir nous nous aper...
La nuit se déroula comme la première fois et fut tout aussi merveilleuse. Toutefois le matin je dus me lever plus tôt que d'habitude pour préparer le petit déjeuner que nous primes toutes les deux au lit, puis me préparer moi-même après avoir fait le lit et donné un coup de balai dans le salon. Myriam avait décidé que cette fois je devais me débrouiller toute seule, ce que je ne réussis finalement pas trop mal. Le soleil était au rendez vous et c'est dans la même tenue que la veille que nous partîmes toutes les deux faire les courses au marché de Vétheuil. Cette fois, ce fut Myriam qui prit le volant et moi qui fut la passagère, encore quelque chose de très nouveau pour moi. Au marché je laissai Myriam parler avec les commerçants et finalement tout se passa très bien. A une ou deux reprises, des hommes me regardèrent avec peu d'insistance mais je ne savais pas très bien ce que cela signifiait. J'étais finalement plus rassurée après ce deuxième test. A prior...
Les informations que j'ai recueillies auprès de gens connaissant bien ce genre de situation m'ont confirmé que pour qu'elle puisse être Carole à plein temps il est indispensable, pour des raisons bien compréhensibles qu'elle ait d'abord recours à un traitement hormonal. Un tel traitement met en général plus d'un an à développer son plein effet, de ce fait, notre vie commune n'est envisageable qu'au delà de cette année. Il faut faire les choses très sérieusement et mon ami Pierre Dubois, qui est par ailleurs le gynécologue de Myriam, passe pour être très compétent dans ce domaine dans lequel il a maintenant une belle expérience et des réussites célèbres. Le fait que vous viviez auprès de Myriam facilitera grandement les choses durant la période de transition. Je sais qu'elle vous guidera et vous aidera très efficacement par ses conseils de femme accomplie. .../... Transmettez à Carole mes plus tendres pensées et essayer de ne pas me faire attendre trop longte...
Les jours succédèrent aux jours et la vie "normale" reprit son cours. Nous retournâmes passer certains week-ends au bord de la Seine mais des amis nous rejoignaient, ou bien nous devions courir chez les entrepreneurs pour faire avancer des travaux qui traînaient, ou bien la femme de ménage était présente. Si bien que nous ne retrouvâmes pas les circonstances aussi favorables que celles de ce merveilleux week-end de printemps. Pour ma part je n'en parlais jamais car je comprenais bien que cela aurait été préjudiciable à l'image d'homme qui était ma raison d'être dans notre couple. Pour compenser, je me plongeais à la moindre occasion dans mon ordinateur et partais à la recherche des nombreux sites de travestis. La lecture des confessions individuelles dans TVQ m'apporta un certain réconfort en me montrant combien il pouvait être difficile pour chacune d'entre nous de vivre notre part de féminité. C'est dans ce climat, emprunt de nostalgie, que Myriam repris l'initiat...
Pourtant quand je me contemplais dans la glace revêtu d'un petite robe mini, avec des dessous dont la dentelle dépassait légèrement, une paire de dim up gazelle affinant mes longues jambes et juchée sur des escarpins à talons de 10 cms, maquillée avec soin, coiffée d'une jolie perruque auburn, ma poitrine avantageuse formée par des prothèses de silicone adhésives, je me trouvais très mignonne et surtout très féminine, à tel point qu'il m'était devenu indispensable avant de me changer et de de revenir homme de me soulager devant le miroir de la salle de bains en me masturbant avec délice. .../... Tout s'était bien passé avec le taxi, il faut dire qu'avec une longue pratique du magnétophone j'avais appris à placer ma voix pour lui donner une tonalité féminine. Je n'avais pas eu trop de difficultés de ce coté car j'avais la voix assez haute. Pour le reste ma taille modeste pour un homme 1m63 et mon aspect longiligne avait été également un précieux atout. Une ...
Bien entendu, et pour les raisons que l'on devine, je ne suis pas allée chercher ma nourriture dans les épiceries de luxe qu'on m'a recommandées; les aliments douteux dont j'ai absolument besoin pour persévérer dans la voie qui est, à ma grande satisfaction, devenue la mienne, on les trouve dans les grandes surfaces, à la disposition de ceux qui n'ont pas l'argent nécessaire pour se prémunir de ceux qui spéculent sur leur santé. .../... -"Ah, la robe... j'avoue, c'est moi qui l'ai achetée en grande surface, je voulais me déguiser en Morticia Adams pour Halloween, mais curieusement je n'avais pas pu entrer dedans, alors j'ai renoncé. Mais tu vois maintenant elle me va, alors c'était pas de l'argent gaspillé finalement et tu devrais être contente, toi qui es tellement radin, non ?" .../... -"Encore une précision auparavant, Docteur, s'il vous plaît: Est-ce que je vais rester comme ça, ou bien vais-je redevenir comme avant ?" .../... Il reposa son stylo en souria...
Dès que j'ai pu me déplacer, je me suis promenée dans la clinique. J'allais souvent rendre visite à Annie. J'aimais à m'asseoir à côté d'elle à la réception et à la voir travailler. Elle m'expliquait ce qu'elle faisait. Elle m'indiquait tout le plaisir qu'elle avait à aider les gens, à être en contact avec beaucoup de monde. .../... Bientôt je pus sortir occasionnellement. Une de mes premières sorties fut avec Annie qui m'a initiée un samedi aux joies du magasinage. Nous avons vécu ensemble de douces et tendres émotions en choisissant des vêtements et en les essayant. .../... Pour me distraire, elles me détaillèrent ma chambre. C'était la plus belle de la clinique. Elle avait été décorée avec soin et était réservée aux hôtes de marque. Elle était très agréable. Elle était bien calme et offrait une belle vue sur le lac C.. Je disposais d'une installation de musique de qualité ainsi que d'une télévision à grand écran. Une armoire contenait une s...
J'étais franchement étonné. C’était comme si je voyais l’anatomie de quelqu’un d’autre. Comme cette vision était franchement féminine, j’avais par délicatesse tendance à détourner les yeux pour ne pas embarrasser la personne que je regardais. .../... Elle vint se coller tout contre moi, mit une main sur mon épaule et l’autre à ma taille, et murmura à mon oreille qu'elle était très contente de moi. Elle comptait coller les prothèses le lendemain. Elle croyait que cela me plairait beaucoup. .../... Elles seraient intéressantes au point de vue technique et linguistique. .../... Je n'ai passé que cinq jours à Londres, mais ils furent très agréables. Jacqueline m'avait fait préparer, avec humour, la chambre de bonne correspondant à leur appartement. Le matin nous visitions la capitale. L'une restait à la galerie, l'autre m'accompagnait. Après une heure ou deux de balade, nous revenions à leur appartement afin que je puisse me changer et essayer autre ...
Bonjour, Patricia est de retour sur le site de Jeanne. Toujours là pour papoter entre amies. Bises.
Blonde ou brune suivant mon humeur , je cherche à partager un sourire, un moment de joie, de bonheur avec des filles comme moi
La dernière fois qu'on m'a obligé à me vêtir en fille, j'avais presque 16 ans : après une remarque insolente, j'ai dû remettre la fameuse robe bleu ciel ... trop courte, si bien qu'après un mouvement un peu brusque, elle s'est déchirée! Signe du destin ? Toujours est-il que ma tante m'a imposé un chemisier féminin avec dentelles et une jupe plissée, ainsi que des bas collants. Je sais que certains envient de telles punitions . Pourtant, j'aurais donné n'importe quoi pour y échapper. Je m'appelle Daniel, et quand on m'habillait en fille, ma tante m'appelait Danaé, prénom qu'elle adorait,... et qui m'est devenu insupportable! .../... J'avais 14 ans et, comme cela arrivait souvent, ma tante m'avait puni à cause d'une remarque disciplinaire dans mon bulletin scolaire. A contrecœur, je dus enfiler une robe rose et blanche aux petites manches bouffantes, des socquettes blanches et des petites sandales assorties. Comme toujours dans ces cas-là, je m'enfermai dans ma chamb...
Toujours est-il qu'après ça, j'ai commencé à m'entraver. d'abord les pieds, puis les mains par devant, puis à me baillonner. Un jour je me suis retrouver prise au piège et c'est ma mère qui m'a détachée... .../... Donc ma garde robe s'étoffant, j'ai eu envie de prendre l'air, de connaitre cette sensation de bruit de talons sur le bitume, de vent entre les cuisses. Alors le soir lorsque je rentrais d'une soirée chez des copains, je faisait une halte dans le garage familial. Je rentrais ma voiture, je fermais la porte derrière moi et je sortais ma valise secrète. Vite nue comme un vers, je m'habillais en fille. Ensuite un semblant de maquillage, et par manque de perruque correcte, j'avais opté pour le chapeau clôche en velours ! .../... Parallèlement aux tenues de filles, j'avais par hasard découvert le bondage ( mais je ne savais pas que cela s'appelait comme ça). Je devait avoir 10 ans environ et l'un de mes voisins plus âgé, m'avait invité à venir "jouer" dans ...
Je tiens à préciser que j’adore cette ville, que j’ai toujours plaisir à y retourner et qu’elle s’est bien reconstruite depuis que Jacques Prévert concluait Brest, dont il ne reste rien. .../... L’effet est immédiat. Je ne sais plus comment, nous nous retrouvons assis, lui sur le siège conducteur, moi sur le siège passager. Il est visiblement abattu, déconcerté. Je lui dis qu’on doit faire comme s’il ne s’était rien passé, qu’il doit rentrer chez lui. Je sors des paroles réconfortantes, car j’ai toujours peur, je veux qu’il s’en aille. Je ne me rappelle plus s’il a dit autre chose avant de partir. .../... Je sens des pas derrière moi, mais un coup d’œil rapide contredit la sensation, il n’y a pas que des pas, mais un homme qui me suit. Aucun doute, il est très proche peut-être à deux mètres, peut-être moins…C’est le type de tout à l’heure ! Son pas est réglé sur le mien. Que faire, j’accélère, lui aussi. Me réfugier dan...
Je la vois donc une première fois en décembre 2005, lorsque j'arrive la première fois chez elle, elle est étonnée car elle s'attendait à une personne efféminée, mais non, loin de là. On discute beaucoup car elle souhaite comprendre ma démarche, mes objectifs. Ensuite, on fait un état des lieux de mes affaires, et on trouve une tenue, avec un peu de ses affaires aussi. Elle me maquille, cette première fois sans cache-barbe, car c'est la première fois qu'elle maquille une transgenre, et pourtant elle obtient un résultat des plus surprenant, j'avoue être très surprise quand je me regarde dans la glace. Est ce par peur d'avancer ou autre crainte, mais je suis de longs mois sans la revoir. .../... Pour le boulot, je reviens sur Paris, les années passent, je reste célibataire, encore très introvertie, timide, des envies de suicide, pourtant à 25 ans une rencontre avec une femme et je perds ma virginité, mais elle a 17 ans de plus que moi, notre aventure ne dure pas à ...
D'où me vient cette attirance pour les vêtements de femme et pourquoi ai-je choisi Marie pour prénom féminin? La réponse à ces deux questions trouve probablement son origine il y a bien longtemps, presque un siècle. Y répondre est aussi pour moi une manière de rendre hommage à deux femmes remarquables: ma mère et ma grand-mère. .../... Me sentir presque femme est un vrai bonheur. Malgré cela j'éprouve toujours le même amour pour mon épouse. Je veux ressembler aux femmes par admiration pour leur aspect, mais aussi pour leurs qualités d'esprit et de coeur. .../... Toutefois, avant ma naissance ma mère se persuada qu'elle n'aurait pas un deuxième fils. Le seul prénom qu'elle avait prévu était Marie, en souvenir de ma grand-mère. C'est donc ainsi que l'on m'aurait nommée si j'avais été vêtue de layette rose. Mon prénom de l'état-civil a été suggéré par un médecin parce qu'il fallait bien me donner une identité. .../... Depuis mon plus jeune âge j'ai...
Je marche sur un fil rouge toujours à la limite du supportable d'ou la difficulté de marcher pieds nus sur une lame de couteau sans se couper .Provoquer le danger pour mieux l'apprivoiser, oser affronter son destin avec une désinvolture déconcertante afin de vivre des émotions inconnues. .../... Comment expliquer la haine d’être aimé et la souffrance de ne pas l’être ….Mes écrits tentent de ressembler a Molière et mourir dans la lumière ; Je suis perdu dans le dédale d’un chagrin illusoire ,je suis noyée et ne sait plus si je vis .Il faut tant ,et tant de larmes pour avoir le droit d’être aimé ,aimer jusqu’à la déchirure tenter sans force et sans armure ,d’atteindre l’inaccessible étoile .Face a ceux qui me dévorent ,vivre est plus fort que d’être aimé ,l’amour naît d’un regard et vit d’un baiser et meurt d’une larme . .../... Mes larmes sont mon encre et ma plume c est mon âme, les écrits doivent être fluides, puissants pour atteind...
Du sourire. Pour faire toutes ces courses, nous étions en voiture. Effectivement, je m'étais dis que ce serait plus facile que les transports en commun, au cas où je sortirais dans la rue. Mes petits talons n’ont pas été un obstacle à la conduite, ce que je n’avais bien sûr jamais fait. Et tout le long du parcours, dans les embouteillages parisiens, je me regardais dans le miroir de courtoisie, et je me souriais, et je voyais Jeanne enfin, elle était bien là, en pleine ville, et tous ces gens qui ne la remarquaient même pas... .../... Rapidement, Mélanie a trouvé ce qu’il me faut, et elle court à travers le magasin à la recherche d’un peigne, et moi je suis là, mes cheveux blonds d'homme contrastant avec mon maquillage de brune, avec quelques perruques dans les mains, dont celle de Mélanie qu'elle m'avait prêtée pour venir jusqu'ici, devant tout le monde, tirant sur ma jupe que je crois trop courte, et je cherche Mélanie du regard, comme quelqu’un qui se n...
On le devient au fur et à mesure que l’on prend conscience de son « moi » féminin. .../... Une rue très convenable à Evere (à l’époque), un salon d’esthétique qui présentait plutôt bien. .../... Et je les trouvais si belles les filles, si belles que j’aurais déjà aimé en être une… ne fût-ce que pour me faire inviter au lieu de devoir prendre cette difficile initiative. .../... Elles n’ont pas ri, elles ne se sont pas esclaffée ni choquées de ma demande. .../... Quand j’étais gamin, comme bien d’autres encore une fois, je jouais au blazé, au « dur » lors de surprises party. Accoudé au bar ou affalé dans un fauteuil, sirotant un coca ou une bière pour me donner une contenance, je me maudissait de ne pas oser inviter une fille… parce que j’avais peur d’essuyer un refus, d’avoir l’air « ridicule »… .../... Elle n’a jamais regretté d’avoir un jour osé pousser la porte de la Loge de Thalie. .../... - Bon on fera avec , mais ...
Un jour dans une basse-cour madame la poule et monsieur le cochon se posaient la question de faire un cadeau à monsieur le fermier pour son anniversaire et le fait qu’il s’occupait bien d’eux ; chacun réfléchissant de son côté voilà que madame la poule a une idée et vient la partager à monsieur le cochon ; .../... Prenez bien soin de vous les filles pour un jour à la foi(s) dans la PAIX la JOIE la FORCE et l’AMOUR de la VIE qui nous aime vraiment telle que nous sommes . .../... Merci à Jean-Pierre pour sa bonne humeur et son ouverture d’esprit devant toutes ces femmes différentes ; .../... C’est bizarre mais en tant que garçon je ne cause et me confie pas autant ? !! c’est bon d’être une fille ! .../... Me voilà reparti en ne sachant pas si l’employée de l’autoroute s’était rendue compte qu’elle parlait à une femme qui avait des papiers d’homme ou si elle avait fait comme si de rien n’était sinon juste cette allusion...
Mes rêves nocturnes avaient repris leur cours, mais il ne s’agissait plus d’indiens : je suis dans un grand château duquel on ne peut pas sortir. J’y suis donc prisonnier, nu et je n'ai pour me vêtir que de grandes robes du temps passé, bouffantes à souhait. Il fait froid dans ces grandes demeures et s’habiller est une nécessité. Tenant le haut de la robe décolletée sous les aisselles, les dix doigts en éventail sur la poitrine, je quémande de l'aide pour me faire corseter, car le lacet est derrière, dans le dos hors de ma portée. Enfin fermement attachée, je déambule dans les couloirs et escaliers, la crinoline sous la robe dessinant un immense cercle de nœuds et de dentelles autour de moi… Et ce même doux rêve revenait tous les jours… .../... Je ne rêvais plus provisoirement. C'était le trou noir. .../... Je me souviens très bien de tous ces vêtements, féminins pour la plupart, qu’elle retouchait avec habileté, en professionnelle. Je la regarda...
Si ma compagne actuelle a su accepter ce double au féminin, cette vulnérabilité qu'elle me découvrait avec un certain plaisir même, il y a un aspect de mon travestisme qui l'inquiète: jusqu'à quel point cette étrangère en moi prendra-t-elle de plus en plus de place, jusqu'à chasser complètement, un jour, l'homme qu'elle aime? .../... On finit par s'habituer à ce double jeu occasionnel et par le dédramatiser, tant au point de vue de l'excitation sexuelle que de la détresse psychologique qui l'accompagne souvent. Au cours de cette phase de normalisation, l'excitation devient peu à peu moins primitive et cette domestication du comportement s'accompagne d'une certaine forme de désinvestissement sexuel. .../... Si le travesti est souvent, malgré tout, une meilleure personne, c'est pour d'autres raisons que ce prétendu partage des deux genres. C'est parce qu'il a dû vivre avec un blessure intérieure, une frange d’irrationnel au fond de lui-même, et que cette étran...
Mais je ne me transformais pas qu'avec mon ami. Quand ma mère m'annonçait une sortie prochaine, je ne tenais plus en place, anticipant ce que je commettrais dans sa chambre en son absence. Un jour, évidemment, elle a dû revenir pour prendre je ne sais quel objet oublié. Je me suis vite couché sous le lit et, retenant le bruit de ma respiration, je l'ai laissée m'appeler à travers la maison. Je pense que ce jour-là j'ai vite tout rangé... et j'ai été sagement jouer avec autre chose que mon corps! .../... J'aime me créer des ensembles légers. Parfois je recherche plus l'allure distinguée. Parfois l'allure ballerine, parfois la vamp. Parfois l'ensemble superposition de plusieurs sous-vêtements, parfois un minimum de morceaux. Mais toujours la caresse. Et la jambe, le bas, la dentelle délicate. .../... Est-ce parce que je suis artiste que je me passionne tant sur l'infini détail de la figure féminine? Peut-être. Mon oeil respire les mouvements délic...
CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)
Hommefleur association loi française 1901
enregistrée sous le n° W921001873
Copyright © 2011-2015
All Rights Reserved
Contact webmaster