barcarena9@gmail.com
tamires2233@gmail.com
faustobispo2@gmail.com

HOMMEFLEUR : Transgender site, just showing some lace from our bra, but that's all !
Tribune libre : Week-end "mariées" - Inscriptions
Par Jeanne Auguey Publié: 20th Friday
25 réponses

Notre week-end "mariées" aura lieu à Evian, les 20 & 21 septembre.
Notre projet comporte:
- une sortie le samedi, de 10h20 à 17h30 (voiture, bateau, train),
- une journée "mariées" intérieur / extérieur le dimanche.

Pour participer à la sortie du samedi, il sera préférable d'être sur place dès le vendredi soir.

Pour la journée "mariées" du dimanche, il y en aura qui sortiront pour faire la photo en extérieur, et d'autres pas. Deux temps donc:

1 - dans l'après-midi, les "mariées extérieur" se rendent à pied au parc devant la mairie, situé à moins de 300 mètres de l'hôtel de France. L'idéal serait de disposer d'un "marié" pour les photos individuelles, et du même "marié" pour faire la photo de groupe.
2 - en soirée à l'hôtel pour les "mariées intérieur", toutes réunies devant un buffet offert par l'association.

Par ailleurs, il faut prévoir des demoiselles d'honneur, car d'expérience vécue, une fois que l'on est habillée, avec un bouquet de fleurs à la main, on ne peut rien porter d'autres, et on peut avoir besoin d'aide si on devait par exemple monter dans une voiture !

Pour affiner notre organisation, nous vous demandons de vous inscrire ici pour ce week-end, en précisant :
- je serais en mariée "intérieur"
- je serais en mariée "extérieur"
- je serais en demoiselle d'honneur
- je serais en marié à la disposition de ces dames pour la photo
- je ne ferais que la sortie du samedi
[image]
Forum public : Pourquoi j'arrête
Par Carole Derider Publié: 29th Tuesday
1 réponses
Je crois nécessaire d’ouvrir ce topic.

Certaines le savent parce qu’elles sont mes amies et elles ont été les premières averties, d’autres parce qu’elles sont curieuses et lisent les journaux intimes (elles ont bien raison ils sont faits pour ça). J’ai décidé il y a un mois de mettre un terme à Carole.
J’ai reçu plein de réponses sur mon J.I. et je vois que cela soulève différentes remarques des unes et des autres, donc pourquoi ne pas en parler ouvertement, d’où ce topic.
Pour savoir ce que je disais à propos de Carole, je vous invite à aller voir mon J.I. je ne veux pas charger ce topic en le recopiant ici.
Pour Marie-Thérèse Koest, non je n’ai en aucun cas rejeté notre particularité, bien au contraire, je la garde bien au chaud dans mon cœur, je ne vois même pas comment je pourrai la rejeter d’ailleurs. Et je n’appelle pas au secours non plus, j’ai pris une décision et j’en fais part aux autres, surtout celles qui ont du mal à vivre notre particularité, si je peux les aider cela sera volontiers.
Pour Michèle Desloup, les sorties nous rassurent ou nous tuent dis-tu oui tu as raison moi elle m’a tué c’est ainsi. Pour moi l’essentiel n’est pas et de loin dans la conscience de la femme que nous devenons comme tu me le dis, pour la bonne et simple raison que je ne suis jamais devenu une femme, ni en apparence ni en esprit.
Pour Sandrine Alone, Comme moi tu as jeté nombre d’affaire et tu es revenue, comme je te comprends. Revenir vers Carole ce n’est pas l’envie qui m’en manque mais crois moi je lutte contre et j’y arriverai.
Pour Sissi, Trop vite je ne pense pas j’y suis allé à pas de loup, trop loin ça oui quelle aventure. Tu dis que je me suis fais peur, ça n’est pas le terme adéquat, panique et terreur seraient des termes plus proches de la vérité.
Voila pour les réponses et merci à toutes de votre sollicitude.
Pour que tout le monde comprenne bien ma décision, je reproduis ici un extrait d’une lettre que j’avais écrit à Lucie, elle me pardonnera d’en dévoiler la plus grosse partie.
Après une analyse approfondie de ma situation, il en ressort plusieurs choses qui aboutissent à ma décision, et il y en a une principale qui fait que celle-ci est inéluctable.
Faire vivre Carole de temps en temps, avec ses jupes, ses robes son maquillage plus ou moins réussi était effectivement un vrai bonheur. La faire vivre et marcher de long en large sur 18 m² dans une chambre d’hôtel, finit par être très frustrant et donne forcément envie de sortir.
Sortir en se cachant la nuit avec tous les risques que cela comporte n’est pas une solution, je le sais pour l’avoir testé. Sortir au grand jour, avec une copine est effectivement une excellente solution, si l’on s’accepte tel que l’on est et que l’on ne craint pas de s’offrir au regard des autres. Je pensais pouvoir le faire et cela a été un fiasco.
Tout bien pesé, ce dernier point n’est qu’un faux prétexte que j’aurai surement pu avec du temps, de l’aide, du courage et de la patience contourner facilement. Le temps on se le donne, l’aide, ma meilleure copine Estelle est entièrement dévouée, la patience n’est pas trop mon fort mais ça peut se faire, le courage je n’en ai pas un stock à revendre mais j’en dispose d’un petit peu.
Non le vrai problème n’est pas là, il est lié à quelques une de mes qualités. Ces qualités ce sont l’honnêteté, la franchise et la fidélité.
Je ne peux trahir personne, je ne peux pas mentir.
Carole était dans la clandestinité tu le sais, et l’homme que je suis n’avait nullement l’intention de faire quelque coming out que ce soit.
Bien sur je m’arrangeai facilement du non respect de mes qualités en ne révélant à personne d’autres qu’à mes meilleures amies (vous) l’existence de Carole (mensonge par omission). Mais pour sortir au grand jour à l’insu de l’être cher (mon épouse) il faut trouver un prétexte et donc mentir. Ce que j’ai fait et ça je ne peux pas.
De plus il y a aussi le risque, celui d’être découvert, celui qui fait ou fera peut-être que 30 ans de vie commune, d’amour partagé s’écroulera en un instant. Oui je sais si elle m’aime elle pardonnera. Je n’en doute pas, mais moi je ne verrai plus jamais les choses sous le même angle, elle avait partagé sa vie avec un homme qu’elle avait choisi, et elle découvre que ce n’est pas tout à fait ça. NON insupportable pour moi. Je ne peux pas et je ne veux pas prendre le risque.
Et ce risque malgré toutes les précautions que l’on peut prendre il est là omniprésent et augmente même de façon exponentielle. La garde robe grossit et les lieux de cachettes augmentent. La loi de Murphy qui comme chacun le sait est un adage qui s'énonce de cette manière : « Tout ce qui peut mal tourner va mal tourner » est impitoyable. Partant de ce principe, pour moi la vraie question n’est pas si je me fais prendre, mais quand je vais me faire prendre.
Dans la vie il faut savoir faire des sacrifices et ce n’est pas toujours aux autres qu’il faut les demander. J’ai fais mon choix même s’il est un peu douloureux, je sacrifie Carole. Le temps effacera la douleur aussi ça je le sais.

Longue vie à la féminité de toutes
Carole
Soazig a écrit sur le livre d'or :
Sur ce site depuis quelques jours, j'ai enfin trouvé un bon équilibre. Pas de vulgarité, pas de viandes diverses étalées. Justes des amies, des êtres qui aspirent à être bien dans leurs peaux.Un site ou l'humour se mêle à la mode, la cuisine , le relationel et le partage. Même si parfois un orage pointe son nez, il ne dure pas longtemps; Un reflet de la vie en somme. Je suis heureuse d'être avec vous et je souhaite que tout cela dure longtemps. Bisous Bretons ( travestis en Bourguignons hihihihi )
I love this site, I sign the guest book
Last weekly registered girlfriends ! De nouveaux membres sont venus nous rejoindre. Les premiers pas sur le site peuvent être "maladroits"... Réservons leur le meilleur accueil !

yesterday, Sophie Delage
28th Monday 2014, Blandine Aurelia
26th Saturday 2014, Fabienpau Laborde

Register me as site member
Au secours, mon fils se travestit... Vous vous apercevez depuis un certain temps que vos vêtements ou vos chaussures sont déplacés ou bien vous prenez votre enfant en flagrant délit du port des jupes ou des chaussures de sa sœur. Il s’agit peut-être simplement d’une découverte, nombreux sont les garçons l’ayant fait un jour mais le fait est resté sans suites.
Si vous observez une chronicité :
  • Ne culpabilisez pas en vous demandant ce que vous avez fait ou ce que vous avez loupé. Vous n’y êtes pour rien, il s’agit d’un des mystères de l‘esprit humain.
  • Ne le brutalisez pas pour le remettre dans un « droit chemin », la violence serait contreproductive dans son cas.
  • Ne le jetez pas à la rue, il n’a volé, ni violé, ni tué personne. Il est mineur donc sous votre responsabilité et il sera à jamais votre enfant !
    Acceptez d’ores et déjà que votre fils ne sera pas tout à fait comme les autres et entamez un dialogue avec lui pour connaître les raisons de ses envies qui peuvent être très diverses selon les cas, d’une fascination pour le vêtement féminin simplement jusqu’à l’expression à l’opposé d'une irrépressible aspiration à être femme. Cela traduit-il que votre fils est homosexuel ? Etre homosexuel n’est pas une tare ou un défaut et il faut savoir qu’il existe de nombreux transgenres adultes qui sont hétérosexuels, mariés et pères de famille. Il sera peut-être un « transgenre », une personne appréciant le port des vêtements habituellement dévolus à l'autre sexe. Il existe une différence fondamentale entre homosexualité et trans-identité, la première répondant à la question "vers qui suis-je attiré(e) ?", la seconde répond à "qui suis-je ?"
    Ces personnes n’ont pas toutes des parcours sordides dans leur ensemble, oubliez les clichés « prostitution du Bois de Boulogne » et aidez-le à gérer son idéal avec des personnes ayant des expériences et des sentiments semblables aux siens et qui pourront être de bon conseil.
    Votre enfant est-il dévalorisé ? Sa vie sera plus compliquée que pour un autre mais engager une recherche de son identité réelle, en contradiction avec son identité sociale, est une démarche difficile, qui suppose une volonté forte, du courage, de la ténacité, toutes qualités qui enrichissent la personnalité de tout individu. C’est pourquoi, celles qui réussissent, sont des atouts pour notre société.
    Pour plus d’information, consultez le site http://www.sts67.org
    Est-il un phénomène isolé ? Selon une enquête, 6% des hommes aux USA se travestissent.
M arie Laure : « The only website where we can ear to yourself "You are pretty" ! »
Danielle Jansen, what she says about website : « Si, aujourd’hui, arrivé au bout du chemin, j’ai 82 ans, je suis si heureuse de pouvoir m’inscrire à Hommefleur c’est, bien sûr, dans l’espoir de trouver l’affection d’une amie qui me comprenne. Je l’embrasse déjà tendrement. »
Girlsfriends tell us stories! Nowadays, they read and appreciate* :
28th Monday, Jeune étudiant de première année 5, par chantal
28th Monday, Jeune étudiant de première année 2, par chantal
28th Monday, Jeune étudiant de première année 1, par chantal
28th Monday, le garçon fleur 10, par sabine
27th Sunday, Mademoiselle Christine, par divers
27th Sunday, Surprise, par divers
25th Friday, Souvenirs d'enfance, par divers
25th Friday, Un été rose, par divers
25th Friday, Moi, une demoiselle d'honneur?, par helene65
25th Friday, le garçon fleur 9, par sabine* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Danielle Jansen, what she says about website : « Si, aujourd’hui, arrivé au bout du chemin, j’ai 82 ans, je suis si heureuse de pouvoir m’inscrire à Hommefleur c’est, bien sûr, dans l’espoir de trouver l’affection d’une amie qui me comprenne. Je l’embrasse déjà tendrement. »
Happy birthday from all other girlfriends !

Marion Lappa
Claudelle Daoust

Les anniversaires depuis 7 jours

Q uelle est l'origine du site ? Ensemble, nous avons parcouru un long chemin, chemin qui nous a conduit finalement en janvier 2011 à créer une association loi française 1901. Ce long chemin parcouru, nous le devons aussi à Isabelle, celle qui avait conçu TVQ, et dont Hommefleur est issu.
Evidence, their true little feminine life! Nowadays, they read and appreciate* :
26th Saturday Marie Esperance
26th Saturday Priscilla
25th Friday Ladymaud
25th Friday Jody04* Texts noted by the readers with a note > 3/5
Jeanne fr Halgant, adhérente n° 56. Au hasard des rencontres virtuelles, une copine se présente à nous : « bizou les fillesjeanne fr est mon nom..jeanne est mon prenom tout simplementje suis marriee , les enfants sont desormais envolés du nid.mon epouse connait maintenant ma feminite mais elle ne l accepte pas, la tolere je dirais..mais loin de ses yeux.je suis envahie par cette feminite depuis l ouverture de mes yeux sur ce monde je pense.ma premiere jupe a 11ans, puis une robe..je suis le plus heureux des hommes lorsque je deviens une femme.et la, je suis differente, douce et adorant la tendresse.bizouu les filles de jeanne qui est tous les jours cet homme qui a le besoin d etre cette femme .. tous les jours... »
En savoir plus sur elle
Contacter Jeanne fr
, Bretagne
Intimate girlfriends diaries.
29th Tuesday, 20 juillet : enfin ma rencontre avec Géraldine par Audrey La grande
(s) sexual materials texts
Le conseil beauté du jour : Souligner le contour de l'oeil. Utilisez un crayon noir ou marron (un peu gras) en procédant par pontillés au raz et entre vos cils le long de la paupière inférieure. Si vous souhaitez un regard plus intense, faites de même le long de la paupière supérieure en élargissant un peu le trait dans le coin externe de l'oeil. Truc de Pro : Pour donner de l'éclat à votre regard posez une petite touche de blanc dans le coin interne de l'oeil.
Les albums du jour et photos récentes des copines.
   Last picture uploaded. Rejoindre l'album
Geraldine Rose, notre plus belle copine du jour! Bonjour, Mon prénom Géraldine est né un jour de carnaval où j'ai enfin pu sortir en fille. Aux Antilles, beaucoup d'hommes profitent de cette période festive pour se transformer et devenir des filles ou des femmes durant ces quatre jours de fête annuelle. Certaines comme moi peuvent ainsi et sans se faire remarquer affirmer leur féminité.Mon histoire comme pour beaucoup d'entre vous remonte à mon enfance. J'aime ce site où chacune peut s'exprimer et tente de faire des connaissances. Evidemment, j'aimerai trouver des copines, ici en Martinique ou rencontrer certaines d'entre vous lors d'un séjour... Bises à toutes.
En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Geraldine Rose, notre plus bel album du jour! Bonjour, Mon prénom Géraldine est né un jour de carnaval où j'ai enfin pu sortir en fille. Aux Antilles, beaucoup d'hommes profitent de cette période festive pour se transformer et devenir des filles ou des femmes durant ces quatre jours de fête annuelle. Certaines comme moi peuvent ainsi et sans se faire remarquer affirmer leur féminité.Mon histoire comme pour beaucoup d'entre vous remonte à mon enfance. J'aime ce site où chacune peut s'exprimer et tente de faire des connaissances. Evidemment, j'aimerai trouver des copines, ici en Martinique ou rencontrer certaines d'entre vous lors d'un séjour... Bises à toutes.
En savoir plus sur elle
Voir tous nos palmarès
Forum visible de tout visiteur, cherchant à en savoir plus sur notre mode de vie et notre association.
Le petit forum des copines, consommé sans modération !
Bonjour à toutes, Je me présente, Sophie, j'ai 45 ans. Je suis mariée et il n'y a que quelques mois que j'ai avoué à celle qui partage ma vie depuis ma passion pour le port de vêtements féminins. Je suis heureuse de découvrir votre site et cette inscription est un pas de plus vers la libération de cette femme qui sommeil en moi depuis de nombreuses années.
en pleine demarche trans , je recherche association ou personne pouvant aider a ma feminisation..MERCI
inscription ok
A un moment la vendeuse s'absenta nous laissant seuls dans le magasin. .../... Au cours de la journée, je m'aperçus d'un changement de comportement chez Sophie, elle me demandait conseil sur les vêtements qu'elle essayait, me demandant parfois de l'aider, comme si nous étions très intimes. Je me pris au jeu et avouai y trouver du plaisir. Comme la fois précédente, nous finîmes dans le magasin de lingerie fine, cette fois Sophie hésita encore moins à me demander mon avis sur ses choix. Cela semblait naturel, il n'y avait aucune gêne entre nous. .../... - Mademoiselle, je vais prendre ce superbe ensemble, si cela ne vous fait rien, je le garde sur moi. Et puis je vais vous prendre ces deux parures complètes avec le porte-jarretelles assorti en noir et celle-ci en bleu en taille xxx et des bas noirs et gris en taille 4. .../... Je ne dis rien, je savais au fond de moi qu'elle avait raison, que j'avais envie de porter ces si belles choses qu'elle m'avait laissé entrevoir...
Tout de suite, assis à ses côtés dans sa voiture, je remarquais sa tenue presque sexy, un pull à cotes qui dégageait un belle paire de seins, une jupe au genou très légèrement fendue dégageant une jolie vision sur de fins collants noirs et des escarpins à talons. Je ne pus réprimer une érection, surtout qu'à un moment, elle s'adressa à moi en posant sa main sur mon genou pour attirer mon attention. Heureusement, je me calmai bien vite. .../... Je n'avais rien d'autre à faire, j'avais suffisamment de disponibilité dans la semaine pour m'occuper de mes propres centres d'intérêts, et j'avoue que mes réactions de l'après-midi m'incitaient à profiter de sa présence. Je me dis très égoïstement qu'il y avait là peut-être un moyen de lui prouver l'intérêt que je lui portais et l'attrait qu'elle exerçait sur moi. Après tout, cela n'est jamais innocent de dire à une femme qu'elle est bien habillée, qu'elle est jolie avec ce qu'elle porte. .../... Je me consol...
Après quelques visites infructueuses, je rencontrai Sophie, veuve sans enfant me dit-elle, d'environ 30 ans d'un mari militaire mort quelques années auparavant. Elle avait alors 25 ans et n'avait jamais trouvé à refaire sa vie. Il lui avait laissé un bel appartement en centre ville. Elle vivait donc seule et ne travaillait pas réellement, mais suivait la bonne marche d'un magasin en ville dont elle avait donné la gérance à une autre personne. Ses revenus étaient constitués de la pension de l'armée, des revenus d'un immeuble, laissé également par lui, dont faisait partie ce commerce et d'un capital familial hérité de la ferme de ses parents dont elle était fille unique. .../... Pour elle, loger un étudiant tenait plus de la recherche d'une compagnie et de sécurité que d'une volonté d'engranger des revenus supplémentaires. Le loyer était faible couvrant juste les frais. Autant dire que j'étais très étonné que cette chambre soit encore libre. Sophie dut compre...
- J'espère que non, insère mon mec, c'est un vrai tombeur ! .../... - Eh ben, tu parles d'une garce, dis-donc, ta Sabine ! Un mec qu'elle voit tous les jours, un copain à toi, et la première fois qu'elle le voit en tant que fille, elle regrette de pas pouvoir se le faire ! .../... - Qu'est-ce que t'as encore été comprendre, Sabine ? se rattrape-t-il. .../... - Et moi je t'adore. Faudra que tu m'expliques, quand-même, mon cœur. .../... Je suis au seuil de ma vie de fille. J'ai fait ce qu'il fallait pour m'y retrouver, je ne regrette rien. Je sais déjà que je ne pourrai plus m'en passer, parce que c'est trop agréable, d'être une fille quand un Michel est là pour l'aimer. Tout à l'heure, en me rasant les jambes, je pensais à l'effort que je faisais, à mon corps que je transformais à seule fin d'être une jolie fille. Ce matin en m'éveillant, j'ai regardé la chaise à côté de mon lit. Dessus, il y avait une robe et non un jean, des bas et un porte jarretelle...
Tout comme la soubrette l'avait obligée a enfilée les fins bas de soie noire qui gainait les jambes fines. .../... Otant ses vetements,il commenca a revetir la lingerie qu'il avait a sa disposition, enfilant une culotte de satin noire,des bas et jaretierres ainsi qu'une combinaison assortie. .../... Il ne le savait pas lui meme, la seule chose qu'il savait etait qu'il voulait etre une fille... .../... - Ainsi donc, voilà le garnement qui se plait a etre en fille.... .../... A 16 ans, Christophe ne ressemblai pas du tout au garcon de son age. .../... Il revait de ses jambes gainées de bas de soie ou de sa taille etroitement serré dans un corset comme en portait encore certaines de ses petites camarades, qui malgré l'apparition des premiers soutien-gorge dans les boutiques continuait d'etre lacée chaque matin dans leurs carcans de satin et de baleines.... .../... Un jour sa Tante quitta la maison pour une journée d'empletes dans la grande ville voisine. .../... Comme il l'...
- Allons ne t’inquiète donc pas, cela se passera très bien tu verras, tu ne le regretteras pas ! .../... Tout à coups, je sentis une présence derrière moi, je me retournais, vivement, et je crus que j’allais défaillir. Ma femme était tranquillement installée dans un fauteuil et me regardait en riant. Oui je dis bien en riant. .../... - Eh bien une vraie femme avec un sexe tout ce qu’il y a de féminin ! .../... - Et puis nous irons de temps en temps faire du shopping, nous acheter des sous-vêtements et des robes, enfin tout ce que femme désire. .../... Donc à peine rentré du travail, je me précipitais dans le grenier de la maison, et dans un endroit bien caché de ce grenier, un endroit où je savais que ma femme ne mettait jamais les pieds, je prenais une valise fermant à clé de surcroît, et je la descendais dans notre chambre. .../... - Pas du tout, au contraire ! Maintenant je connais ton petit secret. .../... - Bon je vois que les hormones que je v...
Pour plus de sécurité, Maman avait réussi à fabriquer un petit appareil avec un grand morceau de sparadrap qui permettait de cacher mon sexe de garçon même sous un maillot de bain car il nous arrivait parfois d'aller à la piscine avec l'école. Ce petit appareil si bien fait plaquait mon petit robinet entre mes cuisses et avait un petit trou bien placé, que je pouvais faire pipi comme une fille sans éveiller les soupçons pour le cas où on m'aurait surprise. .../... Plus tard je rencontrais celui qui devait devenir mon mari et me rendre heureuse pour le reste de mes jours. .../... - " Non, je suis une femme, mes papiers sont erronés, depuis que je suis toute petite, on se trompe sur mon compte, et tout cela à cause d'un secrétaire de mairie qui a mal fait son boulot " .../... Pour mon anniversaire, au mois d'août, elle décida de me faire une surprise. Pour ce faire, nous étions parties de bon matin pour la ville voisine à bicyclette, faire du shopping dans les mag...
Il est vrai que, quand nous avions 8 ou 9 ans, nous jouions souvent au docteur ou alors à s'échanger nos vêtements. .../... - Bon, on va te détacher pour te mettre une belle robe et te finir le vernis sur les mains, au point où tu en ais, tu n'as rien à dire. Ensuite nous irons boire un verre, personne ne te reconnaîtra, et de toute façon personne ne te connaît. J'obéis, et les laissa terminer leur travail. .../... Comme prévus, je devais passer l'été chez ma meilleure amie qui habite à plus de 100 km de chez moi. On était début juillet et il faisait une chaleur épouvantable. J'arrivais donc à son domicile, habillé avec short large et un t-shirt noir. Quand elle me vit, elle ne pus s'empêcher de me sauter dans les bras car cela faisait des mois que l'on ne s'était plus vu. Elle était devenue encore plus belle et plus gentille qu'avant. Quel bonheur, de se retrouver chez elle. .../... Léa était occupée à maquiller Morgane, qui n'était pas une fille très...
Sans rien faire de particulier, je finissais mes journées totalement épuisé. Parfois, je pleurais le soir, quand j'étais seul dans mon lit. Depuis quelques semaines, j'étais devenu très émotif. Je croyais que l'accumulation des événements des dernières semaines en était la cause… Je n'imaginais pas que les pilules de "vitamines" pouvaient me faire cet effet. .../... Deux jours plus tard, le mot que nous redoutions tous est tombé: Divorce! .../... Je suis resté fasciné longtemps devant l'image hyper féminine que me renvoyait le miroir. .../... "Ma chérie, j'ai toujours voulu une autre fille. Quand ton père nous a abandonnées, puis quand j'ai vu l'enthousiasme avec lequel tu as accepté d'être demoiselle d'honneur au mariage de ta sœur, je me suis dit que… " .../... "Euh, oui, je… Mais là, ce serait devant des tas de gens… Je…" .../... Après m'avoir fait visiter toutes les pièces, ma mère rassembla mes sœurs, et dit enfin: .../... "Donc tu vas p...
- Oui aux deux questions ma chérie. Tiens, aide-moi, tu vas voir, me dit-elle en me présentant son dos. .../... - Il a raison, mon père, t'as pas le droit de nous priver de Sabine ! .../... - Si, mais justement, maintenant qu'on est seuls entre nous, t'as pas un peu envie de ton Bruno ? .../... Elle m'inspecte, m'étudie, Evelyne ! Un air goguenard flotte sur son joli visage. Puis son regard s'allume, se fait tendre. Elle lance les seins sur le lit, je les y vois rouler, tremblante, me demandant ce qui m'arrive. On s'approche l'une de l'autre, puis … on s'enlace et s'embrasse. Je ne résiste absolument pas ! Nulle peur, nul trouble, le pied ! Ca dure peu, mais c'est du genre intensif ! Un peu ahurie, je murmure : .../... Il ne répond pas tout de suite. Sa caresse est si directe, si douce, si merveilleuse, que je bande dans les dix secondes qui suivent. Il rit en tapotant mon pénis renaissant. .../... - T'es ravissante ! Et ta petite culotte, elle est top ! C'est toi...
être parfaitement lisse, saisir le fond de teint, les ombres à paupières, le rouge à lévres comme des objets de désir, se coiffer, se sous vétir puis se vétir selon la circonstance et de suite se sentir toute autre , prendre de nouveaux repères-Sortir , sentir le frisson des regards, rencontrer des copines, partager avec elles tout cela et bien d'autres moments complices avec celle qui me contactera..entre Loire et Gironde.bisous
Je suis transexsuel sous hormone en thérapie. Je suis séparer depuis peu et demeure amie avec elle. j'aimerais parler avec d'autre copines comme moi.
D'où me vient cette attirance pour les vêtements de femme et pourquoi ai-je choisi Marie pour prénom féminin? La réponse à ces deux questions trouve probablement son origine il y a bien longtemps, presque un siècle. Y répondre est aussi pour moi une manière de rendre hommage à deux femmes remarquables: ma mère et ma grand-mère. .../... La suite est banale. Je me suis résigné à me comporter comme la société l'exigeait: écolier appliqué, militaire apprécié de sa hiérarchie, travailleur efficace dans des métiers plutôt physiques, mari et père de famille. Il y a quelques années, les séquelles d'une intervention chirurgicale ont déclenché dans mon esprit une réflexion sur mon identité profonde. J'ai réalisé que mes goûts, ma manière de penser étaient plus féminins que masculins. Plusieurs fois cela m'avait été dit par des amies, mais je n'y avais accordé aucun crédit. J'ai voulu vérifier si mon apparence pouvait aussi être féminine, grâce à qu...
Plus souvent, je me suis rendue de chez moi jusqu'à mon auto et ai fait de courtes randonnées dans la ville, en femme. Sans grand mérite, du reste, parce qu'assise dans son auto, même une femme à deux têtes ne se ferait guère remarquer. .../... Quelques semaines plus tard, dans une boutique de lingerie érotique, je recommençais ma collection avec un corselet de lycra noir et des bas! C'est aussi ce même hiver que j'ai passé mes premières (et seules) vacances «en femme». Trois jours dans un chalet, à dormir en robe de nuit, à porter la jupe du matin jusqu'au soir à l'intérieur, et même sous mon manteau long lorsque j'osais sortir. La «guérison» n'aura été qu'une brève illusion et j'ai compris depuis que j'allais toujours vivre avec cette étrange dichotomie au coeur même de ce que je suis. .../... À la veille de mes trente ans, devant mon incapacité de satisfaire sexuellement mon épouse, j'ai donc voulu vérifier moi aussi où j'en étais, côté orienta...
J’ai gardé les yeux fermés sans faute, comme elle me l’avait demandé. .../... Elle n’a jamais regretté d’avoir un jour osé pousser la porte de la Loge de Thalie. .../... Je sens le souffle de N ; quand elle est proche de mon visage et s’applique sans parler, je devine le contact de ses seins quand elle se penche sur moi, du bar me parvient un peu de musique étouffée, une coup de carillon et puis des conversations. .../... W. et N. m’expliquent que les personnes (de qui parlent-elles ? de femmes ou d’hommes ?) qui le désirent peuvent ici pour bronzer, se faire manucurer, maquiller, se détendre… et également se transformer. .../... Elle souriait de ma réaction, de mes exclamations, de mon bonheur qui devait irradier, de ce sourire qui illuminait mon visage, de mon trouble aussi, de la réussite de ma transformation. .../... - Mais pour ne pas risquer de tacher tes vêtements et puis ensuite pour mettre tes vêtements de femme. .../... Oui, apprendre ce ...
Je marche sur un fil rouge toujours à la limite du supportable d'ou la difficulté de marcher pieds nus sur une lame de couteau sans se couper .Provoquer le danger pour mieux l'apprivoiser, oser affronter son destin avec une désinvolture déconcertante afin de vivre des émotions inconnues. .../... Mes yeux sont tristes ,mon coeur est blessé et mon âme tente de survivre dans cette guerre fratricide que se livre le monde pour écraser les minorités ....Enfin le mot est lâché ! Minorité tu es, minorité tu devra rester ..... .../... Mes larmes sont mon encre et ma plume c est mon âme, les écrits doivent être fluides, puissants pour atteindre la sensibilité des autres afin de les déstabiliser pour espérer voir s’entrouvrir une porte de compréhension. .../... Je sais qu un jour je vous en voudrai …Je sais qu’un jour je ne saurai plus rêver et mon âme je la perdrai …le jour ou mes yeux ne seront que être désolés .Jody est un ange de l enfer et le démon du par...
CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)
Hommefleur association loi française 1901
enregistrée sous le n° W921001873
Copyright © 2011-2015
All Rights Reserved
Contact webmaster