barcarena9@gmail.com
inforbart@gmail.com
malucao2017@outlook.com.br
isacczim@ig.com.br



Je me connecte  Hop !
J'ai perdu le mot de passe  Hop !
S'inscrire comme membre du site  Hop !

HOMMEFLEUR historique : site pour les hommes qui aiment les femmes, au point de vouloir leur ressembler !
Hommefleur, le seul endroit où l'on peut s'entendre dire : Tu es jolie !
Liste des albums

L'album photos de Julie Desfois

Novembre 2023 (image vue 40 fois) ( 1 / 10 )
Julie Desfois , 70 ans, membre # 494 : « Voici en quelques mots ma présentation. Mon attirance pour le côté féminin a débuté très jeune, comme toutes les personnes ou presque dans mon cas. Dès l’âge de 4 - 5 ans. Je ne jette pas la pierre à mes parents, car j’ai été élevé du mieux qu’ils ont pu. Je suis un enfant tardif à cause de la guerre où mon père en est revenu après 4 ans dans les camps en allemagne. Il n’a pas vu grandir ses enfants et c’est pourquoi il a voulu en avoir un troisième pour connaître ce plaisir. Peut être m’ont ils trop choyé, peut être m’ont ils laissé faire mes quatre volontés, enfin quoi qu’il en soit je suis devenu ce que je suis. L’adolescence n’est déjà pas simple, alors pour nous c’est encore plus compliqué, toujours refouler cette partie féminine qui revenait sans cesse pour paraître comme les autres. Puis je me suis marié, j’ai eu deux enfants, ils ont grandi et à leur tour ont quitté le milieu familial pour fonder une famille. Durant tout ce temps, combien de mensonges. Et un jour enfin je me suis lancée et j’ai tout dit à Niniane avec la peur bleue de la perdre car j’ai toujours eu un amour fou pour mon épouse. Non seulement elle ne m’a pas quittée mais a désiré me connaître vraiment. Imaginez mon plaisir, mais aussi mon angoisse. Peut être ne me croyait-elle pas vraiment ! Si ce n’était pas facile pour elle, cela ne l’était pas pour moi. Et si elle se moquait, et si elle me trouvait ridicule ? Elle s’est assise, m’a longuement regardée et m’a dit, tu peux être beaucoup mieux que cela. Niniane un jour m’a dit, pour toi le paraître est-il plus important qu’être ? Comment lui dire? Quand Julie est là paraître et être se rejoignent. Je suis plutôt introvertie et souvent les mots n’expriment pas mes pensées. Elle se pose beaucoup plus de questions que moi, cherchant inlassablement pourquoi je suis comme cela, à chaque fois qu’elle m’interroge, je répond le plus sincèrement possible. J’espère qu’elle trouvera des réponses à toutes ses questions , moi, je vis tout simplement et ne ressens plus de dualité. Je reste prudente à l’extérieur savourant le plaisir d’être incognito au milieu de la foule. Niniane garde son mari et les soirs où Julie est là elle est une photographe attentive ! Niniane me connaît véritablement maintenant. Si la vie n’est pas un long fleuve tranquille, avoir une personne qui nous aime et qui en plus nous a acceptée à ses côtés, atténue bien les remous de l’existence. Voici un extrait d’une lecture qui m’a interpellée La vie finira bien par commencer ... Mais la naissance à nous même, est parfois une si longue attente ! Exister n’est pas tout. Comment vivre en bonne intelligence avec soi ? Comment quitter ce moi-prison, dans lequel nous étouffons, pour aller vers un moi-violon, dont nous apprendrions tranquillement à jouer ! Comment, simplement se découvrir, s’apprécier, se construire ? Si l’existence, la chance, le destin ne nous ont pas offert cet apprentissage plus tôt, nous pouvons toujours l’entreprendre ou le poursuivre à tout âge. Maintenant, par exemple. Pour rendre notre vie plus belle et plus pleine. Et celle de Niniane. Ma première naissance fut simple et en héritage j’ai reçu optimisme, gaité et une tendance à l’empathie. Enfant unique, j’ai vécu comme un têtard, se métamorphosant petit à petit. Je lisais beaucoup et rêvais d’actes de bravoures et bien sur du prince charmant. A l’adolescence, je suis née une deuxième fois. Fini le têtard, dans la glace une femme se dessinait. Je découvrais un autre monde, je n’avais plus envie de rêver, je voulais entrer dans la ronde de la vie. Sans le chercher, je l’ai trouvé et ma vision du monde a changé. " je " est tombé dans les oubliettes, j’ai pensé " nous ". Au départ, NOUS n’avait que deux abonnés. Au fil des années NOUS s’est enrichi d’une fille puis d’un garçon. Je n’ai pas vu passer les années mais un jour le calendrier a dit : tu as 40 ans. C’était le moment de faire une pause si le tourbillon de la vie m’en laissait le temps. Les enfants avaient grandi et étaient prêts à vivre leur vie. Nous nous retrouvions tous les deux avec plaisir. J’abordais donc plutôt sereinement l’ avenir. J’avais muri, appris la tolérance et ne pas juger sur l’apparence. Et un jour, la révélation : Julie. J’avais donc vécu presque 30 ans auprès d’un inconnu. Comment avait-il pu me cacher cela si longtemps ? Comment n’avais-je rien vu, rien remarqué tout au long de ces années ? Comment avoir confiance dans ses paroles maintenant ? Des questions, tous les soirs je lui en posais des différentes et calmement chaque fois il me répondait. Nous avions retrouvé un dialogue qui avait disparu depuis de nombreuses années, et notre amour s’est renforcé. Pour cette troisième naissance, la gestation fut longue et parfois douloureuse. Parfois on se trouve dans une situation qu’on n’a pas choisie et il faut composer avec elle. Il faut se faire une nouvelle place, voir les cotés positifs et négatifs et faire la balance. Ne pas se dire qu’est-ce que je veux, mais se dire où je me sens le mieux. L’homme avec qui je vis est maintenant lui même, il a attendu longtemps pour cela. Son bien être retentit tout autour de lui, comme les ondes qui se propagent quand on lance un galet dans l’eau. Pour ceux et celles qui se posent la question, telle une pièce de monnaie, je vois tantôt son côté masculin et tantôt son côté féminin. Grâce à Julie, puis à notre petit site, j’ai eu la chance de côtoyer des personnes qui m’ont enrichie et vont à l’essentiel sans rien de superficiel. L’histoire, c’est au jour le jour qu’elle s’écrit.
En savoir plus sur elle
Je dis si j'aime...
 
11/11/2023 22h07 Flavie Dubois a écritNaturelle et belle
Bises

 
11/11/2023 06h35 Francoise Lantriac a écritSimple, mais très jolie

Merci pour vos encouragements
Accès au site version smartphone - Contact webmaster